Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écritures du désert

 | 
Catherine Delmas

Chapitre I. Traces, tissage et palimpseste

Dans les récits de voyages du xixe siècle : R. F. Burton, C. Doughty,T. E. Lawrence,G. Bell

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Espace vierge, illimité et atemporel pour l’Occidental, le désert est lieu de quête et de conquête, à la fois territoire bien réel où l’homme se confronte à la démesure et topos imaginaire où se fixe le désir. Le désert, bien souvent, ne correspond à aucune réalité humaine, économique, sociale et politique puisqu’on le dit inhabité, ou géographique, puisqu’on l’imagine formé de dunes s’étendant à perte de vue. Il reste une terra incognita, qui se situe aux limes de la civilisation occidentale. Hérodote dans les Livres III et IV de ses Histoires1 témoigne déjà du désir de l’homme de conquérir l’inconnu, de découvrir des régions toujours plus éloignées des rivages de la Méditerranée.

Ses voyages le mènent en Égypte, à Cyrène, en Syrie et en véritable ethnographe, il décrit les peuples rencontrés, leurs coutumes, leurs croyances, ainsi que la géographie, la faune et la flore, agrémentant son récit de détails pittoresques2. Il rapporte ce qu’on lui a raconté des pays qu’il n’a pu voir, c...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540