Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Norton Cru

 | 
Marie-Françoise Attard-Maranchini
, 
Roland Caty

Remerciements

Texte intégral

1Pour la réalisation de cet ouvrage nous avons bénéficié de nombreux concours. Nous avons plaisir à remercier toutes les personnes qui ont facilité nos recherches, notamment Sylvie Clair qui nous a fait partager sa connaissance des fonds qu’elle dirige aux Archives communales de Marseille et Marie-Noëlle Perrin, conservatrice de ce dépôt et responsable du fonds iconographique. Nous avons aussi trouvé beaucoup d’aide de la part de Nathalie Meut des Archives départementales de l’Ardèche et, à Aix-en-Provence auprès du service commun de documentation de l’Université, et de Dominique Mazel à la Bibliothèque Méjanes. Nous sommes redevables à Sylvia Kennick Brown, College archivist à Williams College, qui a fait preuve d’une patience inlassable à notre égard et nous a communiqué de précieuses informations sur la carrière universitaire de Norton Cru aux États-Unis.

2Nous tenons à exprimer notre reconnaissance à Mme et M. Coulon qui ont accueilli favorablement ce projet et nous ont offert un témoignage exceptionnel sur Norton Cru et les siens. Notre ouvrage a été considérablement enrichi par les souvenirs et les documents transmis par les familles Sivirine et Roddier qui ont bien connu Norton Cru et son entourage. Nous remercions aussi Mmes et MM. Minaudier, Faure, Allain et Stehly de leur accueil chaleureux et de leur coopération. Grâce au concours obligeant et précieux du pasteur Vernier, nous avons pu approfondir la dimension spirituelle de Norton Cru à travers son protestantisme. Nous ne saurions oublier l’aide apportée par Raphaëlle Guillon qui a consulté les archives de la Maison de l’Institut de France à Londres. Nos remerciements vont également à Jean-François Amary, à Mme Youn, pasteure à Loriol, à Michèle Gamonnet qui nous a reçus aimablement à La Pervenche, à Nicole et Lucien Latouche qui nous ont fait bénéficier de leur documentation, au colonel Pierre Laborde dont l’expérience militaire a été d’un grand secours et à Thérèse Caty qui a bien voulu travailler aux index.

3L’originalité de cet ouvrage repose en partie sur la correspondance et les articles de Norton Cru écrits en anglais. Nous avons une dette spéciale envers toutes les personnes qui ont participé à leur traduction : Jacques Tourrel qui a fait preuve d’une grande compétence et d’une disponibilité permanente ; Tilly Gaillard, Deborah Faber et Maryse Sanchez, anglophones qui ont répondu aimablement à toutes nos interrogations. Enfin, cette publication est l’aboutissement d’un travail collectif au sein de l’UMR Telemme : que tous ceux qui y ont participé, autour de Bernard Cousin, trouvent ici l’expression de notre reconnaissance. Un grand merci à Christine Dotto pour la mise en forme du texte, ses conseils et sa rigueur, ainsi qu’à Éric Carroll pour son savoir-faire et sa patience concernant la cartographie et l’iconographie. Nous témoignons aussi notre gratitude à la médiathèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

© Presses universitaires de Provence, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540