Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Arles et la peste de 1720-1721

 | 
Odile Caylux

Bibliographie

Texte intégral

Agulhon Maurice et Coulet Noël, Histoire de la Provence, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1987 et rééd.

Allard Paul, Arles et ses terroirs (1820-1910), Éd. du CNRS, coll. « Mémoires et documents de géographie », 1992.

Baehrel René, Une croissance, la basse-Provence rurale de la fin du XVIe siècle à 1789, Paris, Éd. de l’École des Hautes Études en Sciences sociales, 1988.

– « Épidémie et terreur : histoire et sociologie », Annales historiques de la Révolution française, t. XXIIII, 1951, p. 113-146.

– « La haine de classe en temps d’épidémies », Annales Économies, sociétés, civilisations, Paris, Armand Colin, n° 3, 1952.

Baratier Édouard, Duby Georges, Hildesheimer Françoise et al., « Atlas historique, Provence, Comtat… Comté de Nice », Paris, Armand Colin, 1969.

Bertrand Régis, Bromberger Christian, Ferrier Jean-Paul, Martel Claude, Mauron Claude, Onimus Jean, Provence, Paris, Encyclopédies régionales C. Bonneton, 1989 et réed. refondue 2003.

Bertrand Régis, « La dernière grande peste », Joutard Philippe et al., Histoire de Marseille en treize événements, Marseille, Éd. Jeanne Laffite, 1988, p. 122-138.

Bertrand Régis et al., « La peste en Provence aux temps modernes, sources et représentations », Provence historique, t. XLVII, fasc. 189, juillet-août-septembre 1997.

Biraben Jean-Noël, Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens ; I. La peste dans l’Histoire ; II. Les hommes face à la peste, Paris, EHESS, 1976.

Bourdelais Patrice, Les épidémies terrassées, une histoire de pays riches, Paris, Éd. La Martinière, 2003.

Boyer Caroline, « Les morts de la peste de 1720-1721 à Arles », Aspects de la mort à Arles de l’Antiquité à nos jours, actes du colloque du groupe archéologique arlésien, novembre 2002.

Bruni René, Le pays d’Apt malade de la peste, Aix-en-Provence, Édisud, 1980.

Carpentier Élisabeth, Une ville devant la peste. Orvieto et la peste noire de 1348, Bruxelles, De Boeck Université, 1re éd. 1962, réed. 1993.

Carrière Charles, « Il y a-t-il eu un XVIIIe siècle à Martigues », Provence historique, t. XIV, janvier-mars 1964 n° 55.

Carrière Charles et al., Marseille ville morte, la peste de 1720, Marseille, Éd. J.-M. Garçon, 1968.

Caylux Odile, « Arles dans les premières décennies du XVIIIe siècle : l’impact de la peste », thèse, Aix-en-Provence, 2006.

– « Présence du groupe nobiliaire dans la ville d’Arles sous l’Ancien Régime 5 (1640-1789) », mémoire de DEA, Aix-en-Provence, 1998.

Cipolla Carlo, Contre un énnemi invisible. Épidémies et structures sanitaires en Italie de la Renaissance au XVIIe siècle, Paris, Balland, 1992, 1re édition Éd. Or, 1985.

Collectif, « Les maladies ont une histoire », L’histoire, n° 74, janvier 1985.

Cubells Monique, La noblesse provençale du milieu de XVIIe siècle à la Révolution, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Le temps de l’histoire », 2002.

Delumeau Jean et Lequin Yves (dir.), Les malheurs des temps. Histoire des fléaux et calamités en France, Paris, Larousse, 1987.

Emmanuelli François Xavier et al., La Provence moderne (1481-1800), Angers, Ouest-France Université, 1991.

Gagnieres Sylvain et Sautel Joseph, « Les épidémies de peste et leurs souvenirs dans la région vauclusienne », Cahiers de pratique médico-chirugicale, 14e année, 1940-1941, p. 3-94.

Gaffarel Paul et Duranti (marquis de), La peste de 1720 à Marseille et en France, Paris, Perrin, 1911.

Gangneux Gérard, Économie et société en France méridionale, XVIIe-XVIIIe siècles. Les grands prieurés de Saint-Gilles et de Toulouse de l’ordre de Malte, Lille, ANRT, 1970, 2 t.

Guiral Pierre, Contribution à l’étude historique de la peste de 1720 (d’après un manuscrit inédit du comte du Luc, Ambassadeur de France), Marseille, 1939.

La peste dans le Comtat et la Provence au nord de la Durance, 1720-1721, archives départementales du Vaucluse, CDDP, n° 5, 1976.

Herzlich Claudine, Pierret Jeanine, Malades d’hier et d’aujourd’hui : de la mort collective au devoir de guérison, Paris, Payot, 1984.

Hildesheimer Françoise, La Terreur et la Pitié. L’Ancien Régime à l’épreuve de la peste, Paris, Publisud, 1990.

Jannez Isabelle, Une ville en temps de peste, Avignon, 1720-1721, mémoire de maîtrise, Aix-en-Provence, 1991.

Jeudy Henri-Pierre, Le désir de catastrophe, Paris, Aubier/Résonnances, 1990.

Joyce John « La peste de Marseille de 1720-1721 vue par les Anglais », Provence historique, t. V, fasc. 20, 1955, p. 146-154.

Lachiver Marcel, Les années de misère, la famine au temps du Grand Roi, Paris, Fayard, 1991.

Laval Victorin, Lettres et documents pour servir à l’histoire de la peste d’Arles en Provence de 1720-1721, Nîmes, Éd. A. Catelan, 1878.

Lequin Yves, Les malheurs des temps, histoire des fléaux et des calamités en France, Paris, Larousse, 1987.

Lucenet Monique, Les grandes pestes en France, Paris, Aubier, 1985.

Mc Neill William Henry, Le temps de la peste. Essai sur les épidémies dans l’histoire, Paris, Hachette, 1978.

Masson Paul, La Provence au XVIIIe siècle, Annales Faculté Lettres d’Aix-en-Provence, t. XVIII, 1935 et XIX, 1936 et Paris, Hachette, 1936, 3 vols.

– (dir.), Les Bouches-du-Rhône. Encyclopédie départementale, Marseille-Paris, 1920-1939, 16 vols.

Payn-Echalier Patricia, Les marins d’Arles de la fin du XVIe siècle à la fin du XVIIIe siècle, thèse de doctorat, Aix-en-Provence, 2004, parue sous le même titre, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Le temps de l’Histoire », 2006.

Pichard Georges, Espaces et nature en Provence. L’environnement rural. 1540-1789, thèse de doctorat, Aix-en-Provence, 1999.

Pillorget Solange, « Une crise de colère des paysans d’Arles : les émeutes frumentaires des 2 et 3 janvier 1752 », Actes du 92e congrès des Sociétés savantes. Strasbourg et Colmar, 1967, Paris, CTHS, 1970.

Pillorget René, Les mouvements insurrectionnels de Provence entre 1596 et 1715, Paris, Pédone, 1975.

Rance A.-Joseph, L’académie d’Arles au XVIIe siècle d’après les documents originaux. Étude historique et critique, Paris, La Sorbonne, 1890, t. 3, p. 252.

Raynaud Félix, La grande peste à Arles (1579-1581), Marseille, 1880.

Ruffie Jacques et Sournia Jean-Charles, Les épidémies dans l’histoire de l’homme, Paris, Flammarion, 1984.

Signoli Michel, Études anthropologiques de crises démographiques en contexte épidémique : Aspects paléo-et biodémographiques de la peste en Provence, Oxford, BAR Reports, International Series, number 1515, Archaeopress, 2006.

Stouff Louis, La ville d’Arles à la fin du Moyen Âge, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 1979.

Terrisse Michel, « À propos de la peste d’Arles, remarques en forme de dossier », Provence historique. De Provence et d’ailleurs, Mélanges offerts à Noël Coulet, t. XLIX, fasc. 195-196, janvier-juin 1999, p. 495-500.

– « Le rattrapage de nuptialité d’aprés la peste à Marseille (1720-1721) », Hommage à Marcel Reinhard. Sur la population française aux XVIIIe et XIXe siècles, Paris, s. d.

Tramoni Laurence, « Les autorités toulonnaises et la peste, 1720-1721 », mémoire de maîtrise, Aix-en-Provence, 1995.

Valran Gaston, Misère et charité en Provence au XVIIIe siècle, Aix-en-Provence, 1898.

Vernant Jean-Pierre, La traversée des frontières, Paris, Seuil, 2004.

Vignal René, De la peste à la Révolution, Tarascon au XVIIIe siècle, Montpellier, Presses du Languedoc, 1989.

Villiers Mareva, « La peste de 1720-1721 à Aix-en-Provence », mémoire de maîtrise, Aix-en-Provence, 1995.

Vovelle Michel, Mourir autrefois. Attitudes collectives devant la mort aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Gallimard, coll. « Archives », 1974.

– « Entre baroque et jansénisme, mentalités collectives dans la Provence en temps de peste », actes du colloque La Régence, Paris, Armand Colin, 1970, p. 215-220.

La mort et l’Occident de 1300 à nos jours, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 1983 et rééd. 2000.

– Entre la peste de 1720 et le siège de 1793 : les aventures de la démographie toulonnaise au XVIIIe siècle, Études réunies en l’honneur de Pierre Goubert, Toulouse, Privat, 1984.

© Presses universitaires de Provence, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540