Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vivre en société au Moyen Âge

 | 
Claude Carozzi
, 
Daniel Le Blévec
, 
Huguette Taviani-Carozzi

Hommage à Bernard Cousin

Claude Carozzi et Huguette Taviani-Carozzi

Texte intégral

1La parution de cet ouvrage dans la collection Le temps de l’histoire nous donne l’occasion de rendre hommage à notre collègue Bernard Cousin, professeur d’histoire moderne, au moment où il cesse de diriger les Publications de l’Université de Provence.

2Dès sa prise de fonction, Bernard Cousin a su leur apporter une remarquable impulsion dont témoigne, entre autres, le grand nombre de collections qu’il a fondées, non seulement en histoire, sa spécialité, mais aussi dans les domaines de la littérature, de la linguistique ou encore de l’art. Il a porté une attention toute particulière aux modes d’expression et de langage, aux « écritures », tout comme aux fondements de l’information et de la connaissance que sont les « sources » dans l’acception la plus large du terme : en font foi les titres de plusieurs collections où se retrouvent les mots « Textes », « Écritures », « Langues », « Recherches », « Regards »...

3La collection Le temps de l’histoire, qui a accueilli plusieurs recueils des travaux du Séminaire « Sociétés, Idéologies, Croyances au Moyen Âge » a un titre riche de sens pour tout historien : certes, l’histoire s’inscrit dans le temps mais, pour comprendre son écriture, n’est-il pas indispensable de s’interroger sur la conception du temps chez les anciens comme chez nos contemporains ? Un titre donc qui, à lui seul, est une incitation à aller toujours plus loin dans la recherche historique.

4L’impulsion donnée par Bernard Cousin aux PUP s’est également traduite dans la diffusion de leurs productions. Celles-ci ont aujourd’hui un rayonnement qui a franchi les limites du campus universitaire et celles des villes d’Aix et de Marseille et a atteint un public plus large, en France et à l’étranger. Au Salon du Livre 2008 à Paris, les PUP ont eu leur stand ! Étudiants et chercheurs ne sont plus les seuls concernés par cette diffusion qui touche désormais les « profanes » curieux d’aborder des domaines de recherche qui correspondent à leurs passions, à leurs « violons d’Ingres ».

5Cette tâche difficile Bernard Cousin l’a accomplie avec toute l’équipe des PUP soudée autour de lui, à laquelle il a communiqué son dynamisme et sa rigueur et dont nous saluons ici les qualités d’accueil. Il laisse donc, dans ce domaine, à l’Université de Provence, aux chercheurs et à tous les passionnés de recherche une belle œuvre qui continuera à porter sa marque.

Auteurs

Université de Provence

Université de Provence

© Presses universitaires de Provence, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540