Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Morphologie et morphématique

 | 
Christian Touratier

Préface

Texte intégral

1Curieusement, alors que le morphème est une des grandes innovations théoriques de la linguistique moderne, il n’y a pas eu en français de manuel d’analyse en morphèmes. A la belle époque de la linguistique structuraliste, on n’a même pas traduit des ouvrages aussi fondamentaux que le livre de Eugen Nida intitulé Morphology. The descriptive analysis of words, ou le livre de Zellig Harris, finalement intitulé Structural linguistics, qui fut tellement usuel que c’est actuellement un titre dans la série populaire de vulgarisation Phœnix Books.

2Nous voudrions donc combler cette lacune en proposant non pas un équivalent français de ces deux classiques de la linguistique structuraliste, mais une synthèse actuelle de ce que l’on peut admettre aujourd’hui dans ce domaine. Car par réaction contre la linguistique structuraliste, on a eu tendance, dans les dernières décennies, à abandonner pratiquement ou même théoriquement la notion de morphème ; et l’on est tout simplement revenu à la notion traditionnelle de mot, dont la linguistique structuraliste avait pourtant bien montré les faiblesses, puisqu’elle ne pouvait pas recevoir une définition à la fois satisfaisante et générale. Nous souhaiterions dans cette petite synthèse garder ce qu’il y avait de juste et dans l’analyse en morphèmes, et dans la notion traditionnelle de mot. Et nous aimerions aussi montrer sur des exemples précis combien l’analyse en morphèmes peut renouveler la description des faits grammaticaux, tout en la rendant plus rigoureuse et plus satisfaisante.

© Presses universitaires de Provence, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540