Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La prière au Moyen Âge

Annexes

Texte intégral

1. Textes des prières épiques

2. Tableau récapitulatif des thèmes

1. - Veire Pate|r|ne, ki unques ne mentis,

Seint Lazaron de mort resurrexis

Ε Daniël des leons guaresis,

Guaris de mei l'anme de tuz perilz

Pur les pecchez quë en ma vie fis ! -

w. 2584-2588, éd. C. SEGRE.

2. - Veire Paterne, hoi cest jor me defend,

Ki guaresis Jonas tut veirement

De la baleine ki en sun cors l'aveit,

Ε esparignas le rei de Niniven

Ε Danïel del merveillus turment

Enz en la fosse des leons ο fut enz,

Les.III. enfanz tut en un fou ardant ;

La tue amurs me seit hoi en present :

Par ta mercit, si tei plaist, me cunsent

Que mun nevold poi|se| venger, Rollant ! -

vv. 3100-3109, éd. C. SEGRE.

1. Prière de Roland :

"Deus, miserere per la toa vertu

De mes peçier, de gran et de menu,

Che eo ai fait des ore que neç fu

Jusque ces jors que ci sui conseü !"

|...|

"Vere Paterne, que unque no menti,

Santo Laçaron da mort resurexi,

Li trois enfant qui el fog furent mi,

Saincte Marie ses pecié dementi,

Enz en la croice por nos volis mori.

Al terço jors resusitas tot vi,

Gardeç me l'arme che non seit in pe|r|ie."

vv. 2529-2532 et 2543-2549, transcr. R. MORTIER.

2. Prière de Charlemagne :

Ay ! Deus, par ton saintisme noms,

Que in la Vergen presis anunciases,

Ε in Betanie susitas Laçarons,

Ε don sai|n|t(e) Peire metis enprerez Nerons,

Ε convertis saint Paul ses compagnons,

Ε Daniel garentais del leons,

Ε don Jonas del ventre del pesons,

Filz Israel, de man de Faraons,

Santa Suzanna salvas del fals noms,

Li tres enfant del plus ardent callors,

U argasti la mer a guisa de peons

Que non avis ni barçe ni dormons !

Si voirement cum sis tot li mons,

Si me fesis tant alenger çest jors,

Que je venjast cest fer dolors !"

|...|

"Voire propice digne justisié,

Si voirement cum tu fus Deus été,

Pressis nasonçe al sant jors de Naé

Dont tuta la çent en furent alegré,

Senz rois Erodes qui fu molt contristé,

Stretut li pueri il fist li cef trençé :

Si me fesis tant çest jors alongé,

qu'eo venjast Rollant et Olivé !

Las, sel nil faistes, mais vivre ni requé !"

vv. 2584-2598 et 2601-2609, transcr. R. MORTIER.

3. Prière de Charlemagne :

"Voire paterne, oi, in questo çorno me defent,

Que guaris Jonas tut veramente

De la balena qui en son cor lu tint,

Espaenals lu rei de Ninevent,

Ε la cite extra tuta soa çent,

Deniel de mervelos torment,

Li tres enfant de la fornas ardent.

Per toa merçe sel te plaxe no consente,

Que me nevo possa vencer Rollent."

vv. 3289-3297, transcr. R. MORTIER.

4. Prière de Charlemagne :

"Ber qui venist au seicle por durer Passion,

Del munimento susitas san Laçaron,

Santo Daniel garisti dau lion,

Ε santo Jonas del ventre del peison,

Sainta Susana garisti del fals nom,

Les trois enfants del fou et dal callon,

Filz Israel de mais de Faraon,

La mer vargast a guisa de peon,

Che no i avist barçe ne dormon ;

A Longin feist veras pardon,

Dal dextro la chel vols ferir a bandon,

De la lança el costé que de voir le savon :

Sangue et aqua li vint sor li menton ;

Il s'en tocha les oilz, si oit luminaxon ;

Il clama soa colpa, tu li fis veres pardon.

Si verament cum tu fus Deo et hom,

Si me mandai dal cel et aer et sulipion,

Soura Nerbona descenda a tel bandon,

Ch'avra le porte, faça runer li mur ;

François la prenda sença demoirason,

Che no li perda çivaler ne peon."

vv. 3883-3903, transcr. R. MORTIER.

5. Prière d'Aude :

"Glorios Pere, que formas tota gent,

Ε mer e tote la sus li(n) fermament,

Dij quatre abisme feis ensir lo vent,

Chi por lo monde cor par devisement ;

Tu tens lo çiel a ton ordenement,

Tota belteç de lasus si resplent,

C'a li trator no i aura caxement,

Ne li fellun ço e algun aubergement,

Que de vos sire firent tel traïment,

Enz la croiç senç a poit de vestiment ;

Longis i fist molt frer afirmament,

Quant de la lançe vos feri durament ;

Il ot avogles, senç a point desguadament,

Il senti l'aigue et li sang che desend,

Il ters ses oilz si oit aluminament ;

Sant Josep|h| fist riçe domandament :

Fors sol ton cors ni volt autre present,

Fors sol ton cors que recuit dignement,

E il sepulcre a vis repolsament ;

Li treis Marie vos querent longement,

Che aportarent bons unguent ;

Apres tenis un grant parlement,

Quant ai apostres feist reconfortament ;

Cascun avoit par toi li cors dolent.

Des, qui te serve, fier guierdon atent

In Paradis la ο sunt li Ineçent,

El croi lassé senz point d'escardament :

Faites, voire Deus, anchoi demostrament

A la çaitive, che al moister t'atent,

Che Oliver me die son talent."

|...|

"E Deus ! ça croie che fustes filz Marie,

E susitas Laçaro in Betanie,

Che de quarto jor avoit la car porie ;

La peccaris tornasti a toa partie,

Que t'asroxa tes pei de ses goçe plenie ;

Judas estoit de vestre conpagnie,

Trenta diners vos vendi, fist grant follie ;

De ton cler sang fuiz la croit esclarie ;

Quant cil vindreit la toa partie,

Toa santa car fu morte e sepelie,

Aparadise lialment, senz bosdie,

Eo li crei lase senz point de trecharie :

Metez, bel sire, in Oliver la vie,

Tant che sa volonté m'a parlie."

vv. 5243-5272 et 5278-5291, transcr. R. MORTIER.

CHATEAUROUX

1. Prière de Ganelon :

Por cel seignor qi forma Lazaron,

Se Deus ce done, qi sofri pasion,

Qe j'en repaire a ma sauvation,

Ancois ferai aqes de mesprison,

Qe de Rollant n'en prenge vengeson.

vv. 488-492, transcr. R. MORTIER.

2. Prière de Roland :

"Deus !" dist li cons, "por ton saintisme non

Qi en la Virge presis anocion,

Seint Daniel garisis dou lion,

E seint Jonas dou ventre dou peson,

De mort a vie suscitas Lazeron,

Et seint Pere pousas en pré Noiron,

Et convertis seint Pol, son conpeignon ;

Por pecheors venis a garison,

Et Susane garis de faus reston,

La Maudelene feistes lo pardon,

Saut a ses piez se coucha a bandon,

Merci reqist par bona entencion,

Tu le feis gente remission ;

Totes ses pechiez pardonas as lairon,

Quant te (de) pendit li traïtor felon ;

Si voirement, con nos ben lo creon,

Vengier me laisse dou conte Guenellon !"

vv. 1598-1614, transcr. R. MORTIER

3. Prière de Turpin :

"Damedeus Pere, por ta seinte bonté,

Qe en seinte croiz eus ton cors pené,

Et el sepoucre coché et repousé,

Et au tierç jor de mort resuscité ;

Si cum ce est voirs por ta scante pieté,

Si garis hui.R., nostre avoé,

E garis.K. le fort roi coroné ;

E de nos cors ni aions hui vilté !"

vv. 2032-2039, transcr. R. MORTIER.

4. Prière de Roland :

"Deus !" dist.R., "par ta redempcion,

Si voirement con tu saint Lazaron

Resuscitas, ce nos dist la leçon,

La Maudalene feis mot gent pardon,

Il te servi sen ot mot gent pardon ;

Si con je croi ta resurecion,

Verasement sanz fause entencion

En ton servise sunt mi conpeignon,

Gardez lor armes de la maliezon

Qe Dieu dona a Caïn le felon :

Bien dut aler a grant perdicion,

Enz en enfer dedenz cele maison,

Quant il ocist son frere en traïson."

vv. 3785-3797, transcr. R. MORTIER.

5. Prière de Roland :

"Damedeo, pere, pater omnipotent,

Sainte Marie, m'arme et mon cors vos rent,

Ensonc cest mont vos en faz un present !"

|...|

Lors reclama le Glorios puissant

Qi de la Virgine nasqi en Balliant :

"Si voirement, comme je sui creant,

Qe covertis seint Feron lo tirant,

Saint Policarf qi de mal fasoit tant,

De la fornas ou furent li enfant,

Tuit sain et sauf s'en issirent joiant,

Et a Jonas qi aloit preïchant,

Qe la balene transgloti en estant

Al port d'Orcaise, desoz Lagarillant,

Soz Niniven ou errent mescreant,

La le geta une aube aparant ;

Vostre miracle furent aparissant :

Saint Lazaron, qi ere vostre servant,

De mort a vie lo feïstes parllant.

Damedeu pere, tot issi voiremant,

Come gel croi et sai a esciant,

Garisez m'arme par la vostre commant."

vv. 4136-4138 et 4156-4173, transcr. R. MORTIER

6. Prière de Charlemagne :

"Voire Paterne, hui cest jor me defent,

Qi garesis Jonas tot voirement

De la balene et del mortel torment,

Q'il transgloti jel sai a escient :

Tres jor i fut, se la letre ne ment.

Tu l'en getas, sire, tot sauvement,

Il s'en issi par ton comandement ;

Et espargnas lo rei de Bonivent,

Et sa cite et trestote sa gent ;

Et Daniel del lion al grant dent ;

Les trois enfanz garis del feu ardent ;

La toie amors ne soit huit en present !

Per ta merci, se toi plast, me consent

Qe mon neveo puisse venger,,R.,

Et Oliver dont ai le cuer dolent."

vv. 5107-5121, transcr. R. MORTIER.

7. Prière de Charlemagne :

"Damedeus, Pere, qi formastes Adant,

Eve feïstes, sa moillier la vaillant,

D'une des costes de l'ome voiremant,

Por ce est ele en son commandement ;

Terre feistes et lo ciel ensemant,

Solel et lune et des estelles tant ;

Feïs occire seint Michel le serpant,

Les trois enfanz garis de feu ardant ;

E de la Virgine nasquis en Baliant,

Vostre miracle furent aparissant.

De,V. pains d'orge, de deu poissons noiant,

Rasaciastes, IIII. meillers de jant ;

Et en la croiz vos pendirent tyrant,

Et el sepoucre cochez et repossant.

Resusitastes por le vostre commant,

Toz vos amis traissistes de tormant.

Damedeus, Pere, tot issi voiremant

Com ce est voirs, et je le sui creant,

Ce me donez qe je desire tant,

Ce est le cors de mon neveu.R. :

Deus en ait l'arme por son commademant !"

vv. 5964-5984, transcr. R. MORTIER.

7. Prière de Charlemagne :

Damedeu, Pere, par vostre digne nom,

Terre feïstes et mer par devison,

Et le saint ciel par vostre esliction,

Et herberjastes en l'ostel ches Symon ;

Quant a Marie feïstes le pardon,

Qe mist ses els sor vos piez a bandon,

Iloc plora par bone entencion,

Vus l'en levastes amont par le menton,

De son servise en ot bon gueredon

En tes sainz ceus en ta susjeccion,

Sainz Esperiz, si com nos ce creon,

Faites sevrance qe ma gent conoison,

Ainz qe m'en parte q'enterrer les puison !"

|...|

"Damedeu, Pere, vos sai a vor divin,

Le jor feïstes et la nuit del serin,

Et mer et terre de ci en Marmorin,

Et convertistes saint Pol et saint Fremin :

Je sui vostre hon, Sire, jusq'a la fin,

Faites sevrance de la gent Apolin,

Qe cristien ne torgent a declin."

vv. 6053-6065 et 6071-6077, transcr. R. MORTIER.

9. Prière d'Aude :

"Glorious Sire qe formas tota gent,

Et mer et terre la sus el firmament ;

De quatre abismes fesis issir le vent,

Qi par le mont cort par divisement ;

Tu tiens lo ciel par ton engegnement,

Tote baute la dedesus t'atent.

Ni ja traitor n'i prendront chasement,

Ne li felon n'auront herbergement

Qi de vos, Sire, firent tel traïment,

Q'il vos pendirent par lor enchantement

Enz en la croiz sanz point de vestiment.

Longis i fist mot fer enforcement,

Qi de la lance vos feri durement :

Il ert avogles, sanz point de veïment,

Quant senti l'eve et le sanc qi descent,

Il terst ses els, si ot alumement,

Merci cria par voir entendiment.

Sainz Josep fist reche demandament ;

Por ses soudees ne volst autre present

For soul ton cors ; cel recut dignement,

Mist le el sepulcre icel reposement,

Les trois Maries reqisent loigement,

Qi t'aporterent lo seint cher unguement ;

En pres tenis le voir aparlement

Quant as apostoles donas confortement :

Chascuns avoit por toi le cuer dolent.

Deus, qi te sert fer guesredon atent

En paradis ο sunt li inocent !

Ce croi lasse sans nul repentiment,

Fai venir Deus alcun demostrement

A la chaitive, qi el moster t'atent,

Qe Oliver me die son talent !"

|...|

"Deus, ja croie qe fustes fius Marie

Et suscitas lo Lazare en Betanie,

Qi de quart jor avoit la char porrie ;

La pecherise tornas a ta baillie,

Qi t'oinst les piez de grace replanie ;

Judas estoit de vostre compagnie :

Quant te vendi, most fist grant vilenie,

Trente diners desoz Jessemanie.

De ton cler sanc fuz la croiz esclarie ;

Quant cil i vundrent de la toie partie,

Ta seinte char fut morte et sepelie !

Si voirement com tu en Galilée,

A ta masnée qui por toi est smarie,

Apareüs loiaument sanz bosdie ;

Metez, beau sire, en Oliver la vie

Tant qe il m'ait sa volente gehie !"

vv. 7128-7159 et 7165-7180, transcr. R. MORTIER.

VENISE VII

N.B. On ne trouvera ci-dessous que les variantes significatives par rapport aux leçons de CHATEAUROUX.

CHATEAUROUX 1

Les vers 488 et 489 sont fondus en un seul vers formé du premier hémistiche du v. 488 et du second hémistiche du v. 489, ce qui exclut le motif de la résurrection de Lazare.

CHATEAUROUX 2

Entre les vers 1604 et 1605, Venise VII ajoute :

Et ton seint cors livras a pasion

Deux leçons paraissent expliquer des mots inattendus de Châteauroux :

v. 1606 : tesmon au lieu de reston

v. 1608 : quant au lieu de saut

CHATEAUROUX 3

v. 2036 : par ta granz degnite au lieu de ta scante piete

CHATEAUROUX 4

v. 3784 : La te servi si n'ot bon guererdon

v. 3796 : Enz en enfer, dedenz l'orde maison

CHATEAUROUX 5

v. 4160 : Seint Pol li chauf au lieu de Saint Policarf

entre 4162 et 4163 :

Le Magdaleine feistes pardon grant

CHATEAUROUX 6

v. 5114 : le roi de Ninuvent

CHATEAUROUX 7

entre 5978 et 5979 :

Enfer alastes sanz nul retenemant

CHATEAUROUX 8

v. 6071 : Damedeu pere, vos sai autor divin

v. 6074 : saint Fermin

CHATEAUROUX 9

ν. 7133 : Tote belte la desus i resplent

v. 7136 : Cil qui vos firent morir a tel torment

v. 7137 : Qu'il vos pendirent par mortel trahiment

v. 7139 : Longins i fist un molt fier hardement

v. 7144 : Merci cria par bon repentement

v. 7147 : Fors so bon cors qu'il reçut hublement

v. 7148 : Puis te posa dedenz le monement

v. 7156 : Ce croi je lasse, jel sai a escient

v. 7157 : Voirs Deus car faites en cui demostrement

v. 7158 : A la chaitive qui ici vos atent

v. 7167 :,.. tierz jor

v. 7168 :,.. a ta partie

v. 7171 : Quant vos vendi molt i fist grant folie entre 7178 et 7179 :

Jel croi bien lasse sanz point de tricherie

PARIS

1. Prière de Roland :

"Deus !" dist li cuens, "par ton saintisme nom,

Qui en la Virge preïs annuncion,

Saint Daniel delivras dou lyon

Et saint Jonas dou ventre dou poisson,

E suscitas de mort saint Lazaron,

Et tu saint Pierre posas en pré Noiron,

Et convertiz saint Pol, son compaingnon ;

Et ton saint cors livras a passion,

Por pecheors venir a raenson ;

Sainte Susane garis dou faus tesmoing,

Et desrochas Simon Matefelon,

Et a Marie feïs tu le pardon

Quant a vos piés se coucha a bandon,

Merci cria, moult par fus dignes nom :

Tu li feïs gente redemption ;

Et ses pechiés pardonnas au larron

Quant vos pendirent Gieu, |li| cuivert felon.

Si voirement con noz ice creons,

Vengier me lais dou conte Ganelon :

Vendus noz a par male traïson."

vv. 47-66, transcr. R. MORTIER.

2. Prière de Turpin :

"Damledeus peres, por la toie bonté,

En sainte crois laissas ton cors pener,

Et ou sepulcre et couchier et poser,

Et au tierz jor de mort resusciter ;

Si con c'est voirs, par ta grant dignité

Si garis hui Rollant, nostre avoé,

Et Karlemaine, le fort roi coronné,

Que de nos cors ne chiece hui en vilté."

vv. 493-500, transcr. R. MORTIER.

3. Prière de Roland :

"Ahi, voirs peres qui onques ne mentis,

Saint Lazaron de mort resurrexis,

Et Daniel dou lyon garantis.

Deus, resoif m'arme en ton saint paradis !

Sire, ma corpe, si je onques menti,

De mes pechiés que je ai fais touz dis."

vv. 2703-2708, transcr. R. MORTIER

4. Prière de Charlemagne :

"Gloriouz Deus, qui tout as a sauver,

En sainte crois laissas ton cors pener,

Et el sepulcre et couchier et poser,

Et au tierc jor de mort resusciter.

Judas, li fel, vos fist assez pener,

Qui voz vendi, onques nel pot celer.

Felon Gieu furent al achater,

.XXX. deniers voldrent por vos donner ;

Cil les reciut qui ne vos pot amer :

Por ce, biaus sire, qu'el vistez desperer

Ne il ne volt a voz merci crier,

Et les deniers que il ne pot amer,

Gieta el temple por lui a delivrer,

Si grant pechié le voldrent encombrer,

Son ceint il prinst entor son col noer :

Isnellement se corrut estraingler.

Merci eüst, s'il la volsist rouver ;

Mais desperance n'el laissa retorner.

La Magdelainne volsistez pardonner

Touz ses pechiez, ce seit on de verté,

Quant de ses larmes vos volt les piez laver.

Enz el sepulcre volsiz ton cors poser,

Les.III. Maries t'alerent visiter,

Et au tierz jor deingnas resusciter ;

Anfer brisas sans point de demorer,

Touz vos amis en volsis tu gieter.

Et puis volsis an terre converser

D'esci qu'au jor que tu volsis monter

En ton saint ciel, que tu deüs clammer.

A tes apostres volsiz tu commander

Saint Evangille par le monde monstrer ;

Qui ce ne croit, n'a en vos que clammer.

Si com c'est voirs que trestout puet sauver,

Si fai vertus por moi a demonstrer,

Que solaus luise et face biau jor cler,

La nuit targier, et que je puisse esrer

Sor Sarrazins qui tant m'ont fait pener ;

Mors ont mes homes, que n'i puis recouvrer.

Se je n'es puis ocirre et desmenbrer,

Morte est ma vie, je ne puis plus durer."

vv. 2791-2830, transcr. R. MORTIER.

5. Prière de Charlemagne :

"Voire Paterne, hui cest jor me deffant,

Moi et ma gent, s'il vos plaist, de torment.

Vos garisistez Jonas tant doucement

De la balainne ou prinst harbergement ;

Noé sauvastez enz el deluvement,

La dedens l'arche, lui et toute sa gent,

Et garisistez Daniel dou torment,

Dedens la fosse ou il fu longuement.

Enz en la crois fustez mis voirement,

La mort souffristez por no rachatement,

Enz el sepulcre fustez mis bonnement,

Et au tiers jor surrexis vraiement ;

Anfer brisastez sans nul delaiement,

Fors en gietastez vos amis belement ;

Les,III. anfans sauvastez ausiment

En la fornaise que ma n'orent noient.

Deus, com c'est voirs, par ton commandement

La vostre amors me soit hui en present.

Par ta merci, se toi plaist, me consent

Que panre puisse de Rollant vengement."

vv. 3569-3588, transcr. R. MORTIER.

6. Prière de Charlemagne :

"Damledeus Peres qui formastez Adan,

Evain feistez sa moillier ausiment

D'unne des costes de l'onme voirement,

Por ce est elle en son commandement ;

Terre feïstez et le ciel ausiment,

Soleil et lunne reluire clerement,

Et en mileu pozas le firmament,

Et saint Michiel feiz ocirre le serpent,

Et de la Virge nasquis certainement,

Et fustez nés, biaus sire, an Bethleant ;

.XXXII. ans alastez vos amis porchasant,

Vostres miracles furent apparissans :

De.V. pains d'orge et d'un poissons noant

Furent peu.XXX. millier de jant ;

Et en la crois vos pandirent tyrant,

Et el sepulcre fustez couvers en reponnant ;

Resuscitas au tiers jor voirement,

Anfer brisastez sans nul demorement,

Touz vos amis en gietastez esrant ;

Damledeus Peres, tout ausi voirement

Com ce fu voirs, g'el croi a esciant,

Si me donez ice que desirré tant :

Ce est le cors de mon neveu Rollant.

Deus, aiez s'arme par le vostre commant."

vv. 4507-4530, transcr. R. MORTIER.

7. Prière de Charlemagne :

"Damledeus Peres, par ton saintisme non,

Terre feiz et mer par devison,

Et le saint ciel a vostre election,

Et harberjastez enz en l'ostel Simon

Quant a Marie feistez le pardon,

Qui mist ses ieus sor vos piez a bandon :

Iluec plora par bonne entencion,

Vos piés lava entor et environ,

Vos l'an levastez amont par le menton,

De son service ot moult bon guerredon :

En ton saint ciel, en ta commandison,

Emportas l'arme, si que bien le seit on ;

Sains Esperis, si com nos le creons,

Faitez sevrance, que ma gent connuisons,

Ainz que m'en aille enterrer le puist on.

|...|

"Damledeus Peres, qui iestez vrais devins,

Le jor feistez et la nuit autresiz

Et mer et terre d'esci qu'au Marmorin,

Et convertis saint Pol et saint Fremin,

Et je sui vostres desci que en la fin,

Faitez sevrance dou lyngnaige Caÿm,

Que crestien ne tornent a declin,

La nois du ciel i tramist sains Martin,

Qui en sevra le lyngnaige Caÿm ;

Car sor chascun fist croistre.I. aubespin.

Encor les voient li gentil pelerin

Qui a Saint Jaque en vont le lor chemin ;

Si feront il d'esci que en la fin."

vv. 4642-4656 et 4662-4674, transcr. R. MORTIER.

8. Prière d'Aude :

"Gloriouz Peres, par ton commandement

Terre feïz et la mer ausiment,

Des.IIII. abismes feïz issir le vent

Qui par le mont cort par devisement ;

Le ciel feïz, Sire, tout dignement,

Ne ja traïtres n'i panra chasement,

Ne li felon n'auront harbergement ;

Ne li Gieu n'i seront tant ne quant,

Qui de vos, Sire, firent l'achatement,

Qui vos pendirent par tel enchantement

Enz en la crois sans point d'arrestement ;

Longis i fist moult fier afermement,

Quant de la lance vos feri durement.

Il iere avueugles, sans point d'alumement :

Quant senti 1'aiguë et le sanc avalant,

Par ta vertu ot enluminement,

Merci cria par bon repentement ;

Et vos, vrais Deus, biaus Pere omnipotens,

La perdonnastez sans point de faussement.

Si voirement com fus omnipotens,

Saint Joseph fist riche demandement :

Por ses soudées ne volt autre present

Fors vostre cors, qu'il reciut doucement,

Et el sepulcre eüz reposement.

Les.III. Maries vos quistrent doucement,

Qui aportarent le saint chier oingnement.

Ressuscitastez Lazaron de moiment,

Anfer brisastez sans nul demorement,

Touz vos amis gietastez dou torment,

Aprez tenistez le verrai parlement,

Quant as apostres donnas confortement ;

Chascuns avoit por vos le cuer dolent.

Deus, qui vos sert, bon guerredon atent,

En paradis en sont li Innocent,

Et g'el croi bien sans point d'arrestement.

Faitez, vrais Deus, ancui demonstrement

A moi chaitive, qui el monstier atent,

Que Oliviers me die son talent."

|...|

"Deus, ja croi je que fustez fiz Marie,

Resuscitaz saint Ladre en Bethanie,

Tres le quart jor avoit la char porrie ;

La Magdelainne traisiz an ta partie.

Qui terst vos piés, de grace raemplie ;

En Jhursalem fuz a Pasques florie :

La vos vendit Judas par felonnie,

.XXX. deniers en reciut par envie.

De ton cler sanc fu la crois vermoillie,

Et el sepulcre eustez mort et vie.

Si voirement com fustez en Galysce,

A ta maisnie, qui por vos fu marrie,

Apparuistez loiaument, sans boisdie,

Et g'el croi bien sans point de tricherie.

Metez, vrais Deus, en Olivier la vie,

Tant que il m'ait sa volenté jehie."

vv. 5927-5964 et 5970-5985, transcr. R. MORTIER.

LYON

1. Prière de Roland :

"Verais rois sire, qui onques ne mantis,

Sant Lazaron de mort resuscitis,

Ε Daniel dou lion garantis,

Dieus, recoi m'arme en ton saint paradis

Dieus moie corpe de mes pechiez que fis !"

vv. 1567-1571, transcr. R. MORTIER.

2. Prière de Charlemagne :

"Glorious Pere, qui tot as a sauver,

En sante crois laissas ton cors pener,

Ε ou sepulcre e couchier e poser,

Ε au tierz jor de mort resusciter ;

Judas li fauz, qui tant fit a blasmer,

Qui nos vandi, onques ne pot celer,

Felon Juïs vos firent acheter,

.XXX. deniers en ont per vos doner,

Cil les recuit ne vos voust pas amer ;

Por ice, Sire, qu'il se voust desperer,

Onques ne voust a vos merci crier.

Ses granz pechez le fit a desperer ;

.I. laz comande a son col a noer,

Merci eüst s'il la vosist crier ;

La Magdeline vousistes perdoner,

Toz ses pechiez effacier et monder,

Que de ses larmes vos vost vos piez laver,

E ou sepulcre fit vostre cors poser ;

Les,III. Maries vos vindrent aorer ;

Enfer brisates sens plus de demorer,

Toz vos amis en vousistes giter,

Puis ni vousistes targier ne demorer,

Deci au jor que vousistes monter,

En vos saint ciel que devons tant amer ;

Ce est voirs, Sire, bien poez tot sauver,

Si fai per moi vertuz senz demorer,

L'a nuit targier que je puisse errer

Sor Sarrazins, qui tant m'ont fait grever,

Mort out mes homes que ne puis oblier ;

Se ne les puis ocirre et desmenbrer,

Corte sera ma vie, ne porra plus durer."

vv. 1625-1655, transcr. R. MORTIER.

3. Prière de Charlemagne :

"Damidieu, sire, qui formas tote jant,

Soloil e lune, estoiles ansemant,

Saint Michiel fis ocirre le serpant,

E en la crois te pendirent tirant,

Resuscitas per lo tin saint comant,

Enfer brisas senz nul arestemant,

Toz tes amis en gitas voiremant ;

Biauz sire Dieus, tot ainsi voiremant

Que ce fu voirs e je croi bonemant,

Donez moi ce que je desire tant :

(Ce est li cors que je desire tant)

Ce est li cors de mon nevou Rollant.

Dieus en ait l'arme per son digne comant !"

vv. 1837-1848, transcr. R. MORTIER.

v. 1920 : "Qui convertis saint Pol le Sarrazin"

4. Prière d'Aude :

"Glorious Pere, qui formas tote jant,

E ou sepulcre eus reposemant,

E auz apostres donas confortemant,

En.I. ostel estoient atendant :

Si com c'est voir, e je en sui creant,

Faites encui verai demostremant

A la chaitive qui grant mestier atant,

Que Oliviers me die son talant."

vv. 2499-2506, transcr. R. MORTIER.

CAMBBODGE

1. Prière de Roland :

"Vray doux Pere, qui onc ne mentis,

Saint Lasaron de mort resurrexis

Et Daniel du leon garantis,

Les.III. enfans qui furent en feu mis

A Marie ses pechez demeis,

Par nos pechez fus en la croix mis

Et en sepulchre fustez ensevelis !

Si com c'est voir, beau Pere Jhesu Cris,

Gardez moy l'ame des infernaux peris !"

vv. 2032-2040, transcr. R. MORTIER.

2. Prière de Charlemagne :

"Vostre Paterne, hui cest jour me deffent,

Qui deffendis Jonas du grif tourment,

Noé sauvas et trestoute sa gent

Et Daniel deffendis ensement ;

La mort souffris pour nostre rachatement

Et en sepulchre fustez mis ensement :

Resuscitastes quant vous vint atalent,

Enfer brisatez sanz nul deloiment,

Hors en gestatez vos amis voirement.

Dieu com c'est voir par ton commandement,

Par ta mercy, s'il te plaist, me consent,

Que prendre puisse de Roullant vengement."

vv. 2691-2702, transcr. R. MORTIER.

3. "Damledieu Sire, qui formastez Adam,

Eve faïstes sa fame la vaillant

D'une des costez de l'omme vroiment,

Por ce fut elle en son commandement ;

Terre feistez et le ciel ensement ;

Et saint Michel vainquit le serpent,

Les vroiz enfans garis en feu ardant ;

Et de la Virge naquis en Bethelean ;

De.V. pains d'orge, de.II. poissons nagant,

Reconfortastez V. mille de gent ;

Et en croix vous pendirent ly tirant,

Et en sepulchre fustez vous reposant ;

Resuscitastez par vos commandement,

Enfer brisastez sans retournement,

Touz vos amis traïstes du tourment ;

Damledieu Pere, ainsi vroiment

Com ce fu voir, je vous pri a escient,

Trouver me lessiez ce que je desire tant :

C'est le corps de mon neveu Roullant,"

vv. 3481-3499, transcr. R. MORTIER.

4. Prière de Charlemagne :

"Terre faïstes et mer par division,

Et le saint ciel a vostre election ;

Et herbergastez en la meson Simon,

Quant a Marie faïstes le pardon

Qui mist ses yeulx sur vos piez a bandon :

Illec plora par bonne entencion,

Et vous suisit entour et environ ;

Vous la levastes amont par le menton,

De son service eut moult bon guerredon,

En paradis entra sa nation :

La la meïs, si com nous ceu croion.

Faitez sentence que ma gent congnoisson,

Ains que m'en parte enterrer les puisson."

|...|

"Damledieu, Pere, qui estez vrai divin,

Le jour faïstes, la nuit et le matin,

Et mer et terre desi a Marmorin,

Et convertistes saint Pol et saint Fremin,

Et ge sui vostre servant juc en la fin ;

Faitez sevrange de la gent Apolin,

Que crestiens ne soient pas a declin !"

vv. 3564-3577 et 3581-3587, transcr. R. MORTIER.

5. Prière d'Aude :

"Glorieux Pere, qui formas toute gent,

Des. IIII. abiesmes feys yssir le vent

Qui par le mond courent devisement ;

Tu tiens le ciel par toi fait dignement,

Toute beauté la dessus moult resplent ;

Ja traïtres n'y prendront aisement

Ne li felons juifs herbergement,

Cilz qui vous firent mourir a vil tourment,

Qui vous pendirent par leur faulx jugement,

Nu en la croix sans point de vestement ;

Longis y fist I. moult fier hardement

Quant de la lance vous ferit durement :

Il yer aveugle sanz aucun regardement,

Quant sentit l'eve et le sanc qui descent,

Terst a ses yeus si vit tout maintenant,

Merci cria par bon repentement,

Et il eut tost sans aucun delaiment ;

Saint Joseph fist riche dementement,

Pour ses soudées ne quist or, ne argent,

Mais ton corps quist, si le receut dignement

Paiez en fut eu ciel moult richement ;

Les III. Maries y furent en present,

Qui t'aporterent le tres saint ougnement

De quoi ougnirent tes plaies dignement ;

Apres tiers jours prins resuscitement

Et puis tins ton vroy parlement,

Quant aux apostres donnas confortement :

Chescun avoit pour toi le cueur dolent.

Cil qui te sert bon guerredon atent

En paradis, en son lieu innocent ;

Ceu croi ge, lasse,.sa|n|s nul repentement.

Vroy Dieu, faitez I. demonstrement

A la chestive qui icy vous atent :

Que Olivier me die son talent."

|...|

"Dieus, je croi bien vous fustez filz Marie,

Et suscitastes saint Ladre en Bethanie,

Qui du quart jour avoit la char pourrie ;

La Magdeleine tournas a ta partie,

Qui t'oint les piez de grace replanie ;

Judas estoit de vostre compagnie :

Quant vous vendit, il fist grant felonnie ;

De vostre clair sanc fut la croix esclargie,

Vostre sainte char fut morte et ensevelie ;

Si voirement come vous en Galilée,

A vostre gent qui yert moult marrie,

Aparustez leaument, sans boesdie ;

Ce croi ge, lasse, sans point de tricherie :

Metez, beau sire, en Olivier la vie,

Tant que il m'ait sa volenté gehie."

vv. 4752-4786 et 4792-4806, transcr. R. MORTIER.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pup/docannexe/image/2820/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,4M

© Presses universitaires de Provence, 1981

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540