Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Avec les pèlerins de La Mecque. Dossiers numériques

30. Le tombeau d’Ève à Djeddah

Denis de Rivoyre, Mer Rouge et Abyssinie

Paris, 1880 (extrait p. 28)

Texte intégral

1Du côté nord, sur le chemin de la Mecque, mais presque attenant à Djeddah, est une allée d’une soixantaine de mètres, entre deux murs de pisé blanc, comme un long couloir, précédé d’une espèce de loge de portier par où l’on entre, coupé au milieu par une sorte de rondpoint, et aboutissant à un sanctuaire où brûle constamment une lampe allumée sur un soi-disant mausolée. Cela s’appelle le tombeau d’Ève.

2Pourquoi ? Nul ne peut répondre. Les pieds de la mère du genre humain sont à l’entrée, le cœur au milieu, et la tête sous le monument. On voit que la tradition musulmane n’y va pas de main morte, et qu’elle lui attribue généreusement une taille dont seraient sans doute bien embarrassées ses filles d’aujourd’hui.

© Presses universitaires de Provence, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access