Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Avec les pèlerins de La Mecque. Dossiers numériques

11. Le professeur Jean-Baptiste Fonssagrives

« Fonssagrives », in Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du xixe siècle

Paris, 1877, t. 16, p. 829

Texte intégral

1FONSSAGRIVES (Jean-Baptiste), médecin français, né à Limoges en 1823. Au sortir du collège, il entra à l’École de médecine navale de Rochefort (1839), devint chirurgien de 3e classe en 1841, chirurgien-major en 1845, médecin de 1re classe en 1848 et prit le grade de docteur à Paris en 1853. À cette époque, M. Fonssagrives avait servi sur des bâtiments de l’État dans la Méditerranée, sur les côtes de l’Afrique, au Sénégal et au Gabon. Ayant concouru avec succès pour une chaire de thérapeutique à l’École de médecine de Brest, il fut nommé professeur. En 1856, le docteur Fonssagrives passa à Cherbourg, où il dirigea le service médical à l’hôpital maritime, puis il retourna à Brest, où il professa la pathologie interne de 1860 à 1864. Cette dernière année, il quitta la marine avec le grade de premier médecin en chef, et il alla occuper une chaire d’hygiène à la Faculté de médecine de Montpellier. En 1876, il a échangé sa chaire d’hygiène contre une chaire de thérapeutique à la même Faculté. Depuis 1882, il est officier de la Légion d’honneur. Le docteur Fonssagrives est membre correspondant de l’Académie de médecine et de plusieurs sociétés savantes étrangères. Outre un grand nombre d’articles et de mémoires publiés dans la Gazette hebdomadaire de médecine, les Annales d’hygiène publique, le Bulletin de thérapeutique, le Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, le Français, le Magasin pittoresque, etc. on lui doit des ouvrages estimés, dont quelques-uns ont été traduits en plusieurs langues. Nous citerons de lui : Traité d’hygiène navale (1856, in-8°) ; Thérapeutique de la phtisie pulmonaire basée sur les indications (1865, in-8°) ; De la régénération physique de l’espèce humaine par l’hygiène de la famille (1867, in-8°) ; Entretiens familiers sur l’hygiène (1867, in-12), réédité en 1869 ; le Rôle des mères dans les maladies des enfants, ou ce qu’elles doivent savoir pour seconder le médecin (1868, in-12) ; l’Éducation physique des jeunes filles ou Avis aux mères et aux institutrices sur l’art de diriger leur santé et leur développement (1869, in-12) ; Livret maternel pour prendre des notes sur la santé des enfants (1869, 2 vol. , in-16) ; l’Éducation physique des garçons ou Avis aux familles et aux instituteurs sur l’art de diriger leur santé (1870, in-12) ; la Vaccine devant les familles (1871, in-12) ; la Maison, étude d’hygiène et de bien-être domestique (1871, in-12) ; Hygiène et assainissement des villes (1874, in-8°) ; Dictionnaire de la santé ou Répertoire d’hygiène pratique à l’usage des familles et des écoles (1875, in-8°) ; Principes de thérapeutique générale (1875, in-8°), etc.

© Presses universitaires de Provence, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access