Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Avec les pèlerins de La Mecque. Dossiers numériques

10. Les dangers de l’absinthe

« Absinthe », in Jules Trousset (dir.), Nouveau dictionnaire encyclopédique universel illustré

Paris, 1885-1891, t. 1, p. 17

Texte intégral

1ABSINTHE s. f. Liqueur préparée en faisant infuser des feuilles d’absinthe dans de l’eau-de-vie et que l’on aromatise avec des essences de badiane, de fenouil d’anis, et avec de l’eau de rose. L’absinthe verte est colorée avec du safran. Cette liqueur, apéritive lorsqu’on en prend à des intervalles éloignés et à de petites doses, devient dangereuse dès qu’on en fait excès. Son principe résineux agit d’une manière fatale sur les fonctions digestives et bientôt sur les fonctions intellectuelles. Le buveur d’absinthe ne se donne une nouvelle énergie qu’en augmentant chaque jour la dose du poison, qu’il rend encore plus actif en y ajoutant de l’eau pour précipiter la matière résineuse. L’abus de cette liqueur détermine de très graves accidents. Les buveurs éprouvent d’abord des troubles dans la vue, des fourmillements et des crampes dans les jambes, des tremblements de mains, lesquels s’aggravent de plus en plus ; puis de l’hébètement, des vertiges, des hallucinations et enfin la folie caractéristique du delirium tremens.

© Presses universitaires de Provence, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access