Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de la thermochimie

 | 
Louis Médard
, 
Henri Tachoire

Chapitre 17. La thermochimie en Amérique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

17.1 TRAVAUX EFFECTUÉS AU CANADA

Avant 1912, il n'y eut pas au Canada de recherches systématiques en thermochimie. Nous allons cependant exposer un travail occasionnel, assez curieux pour l'époque où il fut effectué (1908) par Douglas McIntosh (mort en 1950) à l'Université Mac Gill de Montréal. Ce professeur cultiva surtout la chimie physique. Il mesura en particulier, en collaboration avec P.H. Elliott, les chaleurs de vaporisation — par la méthode de Ramsay et Marshall (cf. 16.1.4) — des chlorure, bromure, iodure et sulfure d'hydrogène à leurs points d'ébullition normaux. Il s'intéressa aussi, et ne cessa d'ailleurs pas de s'intéresser toute sa vie, aux composés oxoniens. Il imagina un montage très original pour mesurer, à basse température, la chaleur d'addition du bromure d'hydrogène liquide à l'oxyde d'éthyle (et à deux autres corps organiques oxygénés). Le composé formé est un corps cristallisé blanc restant dissous dans l'excès de bromure d'hydrogène ; il est considéré comme l...

© Presses universitaires de Provence, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540