Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de la thermochimie

 | 
Louis Médard
, 
Henri Tachoire

Chapitre 9. Stohmann, son précurseur et ses élèves

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

9.1 FRANKLAND, PRÉCURSEUR DE STOHMANN

Dans le domaine de la calorimétrie chimique, Edward Frankland (1825-1899) fut un précurseur de Stohmann : il s'intéressa à la chaleur de combustion des aliments utilisant, pour sa mesure, une méthode1 fondée sur l'emploi du chlorate de potassium. Stohmann reprit cette étude quelques années plus tard à l'aide de la même technique expérimentale.

Frankland était entré, en 1845, au laboratoire de Lyon Playfair où il connut Kolbe qu'il accompagna (1847) chez Bunsen, à Marburg. Comme Bunsen, Frankland sut associer, dans ses recherches, la physique et la chimie. En 1849, il découvrit le diméthylzinc (zinc-méthyle) puis, plus tard, d'autres composés organo-métalliques qui, entre ses mains, se révélèrent de précieux réactifs pour les synthèses organiques.

Frankland aimait beaucoup les voyages et, spécialement, l'alpinisme. En 1859, en compagnie de Tyndall, il fit l'ascension du Mont-Blanc et passa une nuit au sommet. Frankland se posa le problème de l'origi...

© Presses universitaires de Provence, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540