Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de la thermochimie

 | 
Louis Médard
, 
Henri Tachoire

Chapitre 5. L'œuvre de Favre après 1850

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

5.1 LA THÈSE DE CHIMIE DE FAVRE

À l'issue de sa collaboration avec Silbermann, Favre fut nommé en 1851 chef des travaux de chimie analytique à l'École centrale des arts et manufactures. Il y disposa d'un petit laboratoire qu'avait autrefois occupé Dumas. C'est là qu'il effectua les expériences destinées aux thèses de doctorat ès sciences physiques qu'il soutint en 1853. La thèse de physique est consacrée à des Recherches thermiques sur les courants hydroélectriques, question qu'il n'avait fait qu'effleurer dans ses travaux antérieurs et sur laquelle il expérimentera encore pendant vingt ans.

La thèse de chimie est intitulée : Recherches thermochimiques sur les composés formés en proportions multiples. Il s'agissait d'établir, d'après la valeur des chaleurs de réaction, une corrélation éventuelle entre ces grandeurs et la composition stœchiométrique dans des familles comme celles des acides thiosulfurique, sulfureux et sulfurique ou du trichlorure et du pentachlorure de phosphore. Les ...

© Presses universitaires de Provence, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540