Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le saint des saints

 | 
Frédéric Cousinié

VI - Une archéologie des autels parisiens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les coûts d’un maître-autel

Estimer le coût d’un maître-autel est une entreprise aléatoire, les prix variant selon de trop nombreux facteurs : l’époque de construction, la valeur des matériaux utilisés, la réputation des artistes, la plus ou moins grande ampleur du maître-autel. Comparer le prix des maîtres-autels n’a donc pas grand sens et l’on ne peut donner que quelques indications sur les variations de prix qui ont surtout pour intérêt de nous permettre de reconsidérer la hiérarchie des valeurs des différents éléments des maîtres-autels.

Tableaux et sculptures, éléments aujourd’hui les plus prisés, sont ceux qui ont le moins de valeur dans une économie fondée avant tout sur le prix de la matière première et le temps de travail passé. L’Annonciation peinte par Simon François lui avait été payée 400 livres en 1660, et plusieurs tableaux de Claude Vignon dont nous connaissons les prix ne dépassaient pas quelques centaines de livres : 100 écus pour le tableau de Saint-Victor (1624-162...

© Presses universitaires de Provence, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540