Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La guerre et les fortifications du Haut-Dauphiné

 | 
Nathalie Nicolas

Seconde partie. Les travaux dans les châteaux et les villes du Haut-Dauphiné

Bilan des travaux dans les châteaux delphinaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les aménagements, qu’ils soient défensifs ou liés à la recherche de l’amélioration du confort, sont ordonnés pendant la période d’insécurité qui se développe à partir de 1360. La guerre est donc la principale raison évoquée dans les comptes de châtellenies et dans les comptes rendus de visites de châteaux établis par les maîtres d’œuvre à partir de 1390. Les autres motifs se résument à l’entretien courant (par exemple, les rénovations des structures en bois comme les coursières) et au perfectionnement (par exemple, la surélévation d’une muraille) : dans tous les cas, c’est bien l’amélioration de la défense qui prévaut1. Pourraient s’y ajouter les causes accidentelles au premier rang desquelles figurent les risques d’incendie, encore qu’ils ne soient pas tous le fait d’une volonté humaine, mais quelquefois des risques liés aux aléas climatiques. C’est le cas de la foudre qui provoque l’incendie du hourdage de la tour de Montalquier en 13822. De même, les inondations qui se multiplien...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540