Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La guerre et les fortifications du Haut-Dauphiné

 | 
Nathalie Nicolas

Seconde partie. Les travaux dans les châteaux et les villes du Haut-Dauphiné

Les commanditaires

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les constructions du dauphin

Le dauphin, d’une part, l’évêque de Gap et l’archevêque d’Embrun, d’autre part, sont les principaux commanditaires de fortifications en Haut-Dauphiné. À l’origine des châteaux où résident leurs représentants, ces seigneurs suivent attentivement les chantiers, entretiennent plus ou moins régulièrement ces châteaux qu’ils agrandissent quand ils le peuvent et dont ils augmentent les systèmes défensifs en cas de nécessité. C’est ce qui va être étudié dans les chapitres qui suivent, d’abord avec l’exemple du dauphin.

Avant le transport du Dauphiné à la couronne de France en 1349, le dauphin Humbert II propose ses possessions au pape Benoît XII en 1338. Parmi les donations apparaissent le Briançonnais et le marquisat de Césanne1, situés sur les frontières orientales du Dauphiné. Afin d’évaluer l’ensemble de ses terres, le dauphin réalise une grande enquête à travers laquelle est mis en avant le bon état général des châteaux2. « Situation, état des fortifications...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540