Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La guerre et les fortifications du Haut-Dauphiné

 | 
Nathalie Nicolas

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Observer le phénomène guerrier dans une région excentrée qui subit les conséquences de conflits entrecoupés de trêves au cours de la seconde moitié du xive siècle : tel est l’objectif du présent travail1. Cette région, laissant à l’ouest les Préalpes, comprend le reste du Haut-Dauphiné autour des villes de Briançon, d’Embrun et de Gap2. Tout au long des pages qui suivent, les termes d’insécurité et de guerre seront employés parfois l’un pour l’autre, même si la guerre privée – par exemple celle que provoque Galéas de Saluces dans la châtellenie de Château-Dauphin (Italie) en 1362 – n’a rien de commun avec les pillages des routiers, principalement dans la vallée de la Durance. À ce sujet, remarquons d’emblée que l’article 44 du Statut delphinal de 1349 reconnaît aux nobles le droit de faire la guerre privée, considéré comme étant une « bonne coutume »3 – ce qui constitue une différence fondamentale avec la Savoie voisine où les comtes ont toujours cherché à s’interposer en cas de gue...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540