Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Châteaux, villages, terroirs en Baronnies Xe-XVe siècle

 | 
Marie-Pierre Estienne

Deuxième partie. Castrum et lignages une cellule majeure au sein du terroir

Chapitre 4. Seigneuries, parentèles et domaines

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La seconde moitié du xiie siècle représente une période charnière, un jalon décisif de la mainmise par une lignée sur une vaste région de moyenne montagne, Les Baronnies, comprise entre les franges méridionales du Diois et la montagne Ventoux-Lure, et entre moyenne vallée du Rhône et Durance. Les Baronnies font partie de ce groupe de principautés indépendantes, telle la seigneurie d’Agout et la principauté d’Orange ; elles se distinguent cependant entre elles par le degré d’autonomie atteint. L’indépendance "relative" des "Baronnies" repose sur la double protection du Saint-Siège et de l’Empereur. Elle trouve en revanche ses limites dans ses liens étroits avec le comté de Forcalquier, le comté de Provence et le Marquisat de Toulouse et dans l’ambition de pouvoirs riverains (évêque de Die, dauphin) avides d’annexer cette région stratégique reliant deux sillons majeurs de communication.

Le territoire des Baronnies transparaît seulement au xiiie siècle dans un état achevé qui occulte le...

© Presses universitaires de Provence, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540