Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Châteaux, villages, terroirs en Baronnies Xe-XVe siècle

 | 
Marie-Pierre Estienne

Première partie. Les Baronnies du Xe siècle à 1150, lignages et structuration du terroir

Chapitre 3. Structuration du terroir de la villa au castrum

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parallèlement aux vallées et lieux qui fixaient au sein des comitatus ou pagus, des repères plus précis à une échelle micro-régionale, la villa, entité territoriale administrative héritière des structures agraires et domaniales de l’antiquité tardive, représentait la seule cellule de polarisation de l’habitat, que ce dernier soit dispersé ou regroupé. Deux exemples plus documentés permettent en effet d’appréhender cette cellule de peuplement juste avant l’an Mil. Néanmoins, à l’aube de la genèse du castrum, la villa ne correspond plus tout à fait à la même réalité. L’ajout du terme territorium à ses côtés et l’emploi isolé du terme tenementum, la multiplication des lieux de culte au sein de leur territoire, sont des indicateurs de ce changement jusqu’à sa disparition au profit de la généralisation des castra et castella.

Aux côtés de la villa, le castrum structure en effet peu à peu ces vastes ensembles en un réseau plus serré. Il convient de préciser le temps de sa genèse et de sa g...

© Presses universitaires de Provence, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540