Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de la linguistique africaine

 | 
Jean Léonce Doneux

Chapitre II. Une linguistique de découverte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Présentation

Dater l’acte de naissance de la linguistique africaine comme science des œuvres, d’ailleurs contemporaines, de W. H.1. Bleek et de S. W. Koelle échappe en partie au moins à l’arbitraire. Certes, on l’a vu, il y a plus que de simples intuitions chez les pionniers du début du xixe siècle. Mais nul auteur, nulle œuvre, nulle « école » même avant 1850 ne catalyse sur lui ou sur elle autant de signification linguistique, autant d’anticipations sur l’avenir que la thèse de Bleek sur le bantou, d’une part, et, prises comme un tout, la Polyglotta et la Grammaire kanuri de Koelle, d’autre part. Et pas plus, on ne gagnerait quoi que ce soit en évacuant l’œuvre d’un des deux hommes pour privilégier les travaux de l’autre, car ces œuvres sont complémentaires au point d’avoir une portée symbolique presque trop parfaite.

La suite des publications de Bleek, c’est en effet, en germe, cent ans de linguistique bantoue, c’est-à-dire une des plus vastes entreprises de linguistique comparativ...

© Presses universitaires de Provence, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540