Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Parures d’or et de gemmes

 | 
Valérie Gontero

Deuxième partie. Une orfèvrerie encyclopédique

Deuxième partie. Une orfèvrerie encyclopédique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mot clef de l’imaginaire médiéval, la translatio est un terme polysémique, qui, à partir du sens étymologique de « transporter », « transférer », prend divers sens figurés, comme « métaphore » ou « traduction ». A partir du premier sens, le Moyen Âge a construit la notion de translatio studii et imperii, datant du xie siècle. La translatio studii repose sur une conception dynamique du savoir : issu de la Grèce, plus exactement de Troie, il aurait circulé jusqu’à Rome, pour parvenir enfin en France. La succession des empires – translatio imperii – est parallèle à la circulation du savoir et s’appuie sur la Bible1. Pouvoir et savoir apparaissent comme deux entités supérieures qu’il convient d’utiliser à bon escient, sous peine de se les voir confisquer. Mal employés, le pouvoir et le savoir sont transférés à un autre empire. Dans cette perspective, l’Occident médiéval constitue le point d’aboutissement de Troie, dont il reproduit la civilisation, tout en la perfectionnant. A l’évoluti...

© Presses universitaires de Provence, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540