Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire du vers français. Tome III

 | 
Georges Lote

Bibliographie des principaux ouvrages cités

Texte intégral

A

Adam de la Halle (Adam de le Hale). — Œuvres complètes du Trouvère Adam de la Halle, p. p. E. de Coussemaker, 1872.

Adam de Saint Victor. — Les proses d’Adam de Saint Victor, éd. E. Misset et P. Aubry, 1900.

Aldhelm. — Epistola ad Heddam episcopum, ed. Giles, Oxford, 1844.

Andresen (H.). — Ueber den Einfluss von Metrum, Assonanz und Reim auf die Sprache der altfranzösischen Dichter, Dissertation, Bonn, 1874.

Anglade (J.). — Histoire sommaire de la littérature méridionale au moyen âge,1921.

Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen (Herrig’s Archiv), depuis 1846.

Aubry (P.). — Cf. Cent Motets... ; Chansons de Croisade : Lais et Descorts... ; Adam de Saint-Victor.

Aucassin et Nicolette, éd. H. Suchier, 1909.

B

Banner (M.). — Ueber den regelmässigen Wechsel männlicher und weiblicher Reime in der französischen Dichtung, Diss., Marbourg, 1883.

Banville (Th. de). Petit traité de poésie française, Lemerre, 1871.

Bartsch (K.). — Alfranzösische Romanzen und Pastourellen, 1870.

— Ein keltisches Versmass (le vers de onze syllabes) im Provenzalischen und Französischen, dans la Zeitschrift für romanische Philologie, t. II, 1878 p. 195 sq.

— Die Reimkunst der Troubadours dans le Jahrbuch für romanische und englische Literatur, t. I, 1859.

Beaulieux (Ch.). — Histoire de l’Orthographe française, 1927.

Beck (J.-B.). — Der Takt in den Musikaufzeichnungen des XIIen und XIIIen Jahrhunderts, vornehmlich in den Liedern der Troubadours und Trouvères, dans la

Festschrift für Hugo Riemann, 1909.

  • Die Melodien der Troubadours, Strasbourg, 1908.
  • La Musique des Troubadours, Paris, s. d.
  • Cf. Chansonniers.

G. Lote.Histoire du vers français, t. III.

Becker (Ph.-A.). — Die Anfänge der romanischen Verskunst dans la Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, 1932.

— Der gepaarte Achtsilber in der französischen Dichtung, dans les Abhandlungen der sächsischer Akademie der Wissenschaften ; Philologisch-historische 1934.

— Ueber den Ursprung der romanischen Versmasse, Diss., Strasbourg, 1890.

— Vom christlichen Hymnus zum Minnesang, dans le Historisches Jahrbuch Görres-Gesellschaft, 1932.

Bède le Vénérable. — De Arte metrica, éd. Migne, 1858.

Bédier (J.). — Les Fêtes de mai et les Commencements de la Poésie lyrique au moyen âge, dans la Revue des Deux Mondes, ier mai 1896.

— Les plus anciennes Danses françaises, ib., 15 janvier 1906.

— Cf. encore les Chansons de Croisade et diverses éditions de la Société des anciens Textes français.

Beetz (K.). — C und CH vor lateinischem A in altfranzösischen Texten, Diss., Strasbourg, 1887.

Berger (H.). — Beiträge zur Untersuchung der in der französischen Sprache ältester Zeit nachweisbaren Lehnworter, Diss., Breslau, 1898.

Bernhardt (A.). — Die allfranzösische Helinandstrophe, Diss., Münster, 1902.

Bernoulli (E.). — Die Choralnotenschrift bei Hymnen und Sequenzen, 1898.

Bidder (W. J. K.). — Ergebnisse von Reimuntersuchung und Silbenzählung des Artus roman Li biaus Desconeus des Renaut de Beaujeu fur die Sprache des Dichters, Diss., Jena, 1913.

Birkenhoff (R.). — Ueber Metrum und Reim der altfranzösischen Brandanlegende, Diss., Marbourg, 1884.

Blume (Fr.). — Dit Metrik Froissarts, Diss., Greifswald, 1889.

Borderie (A. de la). — Jean Meschinot, dans la Bibliothèque de l’École des Chartes, t. LVI, 1895.

Bouquet (dom). — Recueil des Historiens des Gaules et de la France, t. XIII, 1869.

Bourciez (E.). — Phonétique française, 4e éd., 1914.

Brandin (L.). — Cf. Lais et Descorts...

Breuer (G.-M..). — Sprachliche Untersuchung des Girart de Roussillon, herausgege-ben von Mignard, Diss, Bonn, 1884. Brun de la Montaigne, éd. P. Meyer, 1875.

Brunetto Latini. — Li Livres dou Tresor, éd. P. Chabaille, 1863, dans la Collection des Documents inédits sur l’Histoire de France.

Brunot (F.). — Histoire de la Langue française, t. I, 4e éd., 1933.

Busch (E.). — Laut und Formenlehre der anglo-normannischen Sprache des xive Jahrhunderts, Diss., Greifwald, 1887.

C

Calmund (H.). — Prolegomena zu einer kritischen Ausgabe des âltesten französischen Brendanlebens, Diss., Bonn., 1902.

Cassiodore. — M. Aur. Cassiodori opera ; Boetio patritio Theodoricus rex de archaredo mittendo regi Franzorum, éd. Chouët, Genève, 1663.

Cent Motets du xiiie siécle publiés d’après le manuscrit Ed. VII, 6 de Bamberg, éd. P. Aubry, 1908.

Champion (P.). — Histoire poétique du xve siècle, 1923.

— Le Manuscrit autographe des Poésies de Charles d’Orléans, 1923.

Les Chansons de Croisade, p. p. P. Aubry et J. Bédier, 1909.

La Chanson de Roland, éd. L. Gautier, 1872, et éd. G. Bertoni, 1935. La Chanson de Sainte Foy, éd. E. Hoepffner et P. Alfaric, 2 vol., 1926.

Chansonniers des Troubadours et des Trouvères (manuscrit Cangé), p. p. J.-B. Beck, 1927.

Chansons populaires des xve et xvie siècles, p. p. Th. Gerold, Strasbourg, Bibliotheca romanica, s. d.

Chansons satiriques et bachiques du xiiie siècle, p. p. A. Jeanroy et A. Långfors, 1921.

Chatelain (H.). — Recherches sur le Vers français au xve siècle, 1907.

Chevalier (Chanoine Ulysse). — La Poésie liturgique du moyen âge, rythme et histoire, hymnaires italiens, 1893.

— La Poésie liturgique traditionnelle de l’Église catholique en Occident, ou Recueil d’Hymnes et de Proses usitées au moyen âge et distribuées suivant l’ordre du et du Missel, Tournai, 1894.

Clichtove (J.). — Elucidatorium ecclesiasticum ad officium Ecclesiae pertinentia planius exponens et quatuor libros complectus, Parisiis, 1513.

Les classiques français du moyen âge, p. sous la direction de Mario Roques, 77 vol. depuis 1912.

Combarieu (J.). — Histoire de la Musique, 1913.

Coussemaker (E. de). — Histoire de l’Harmonie au moyen âge, 1852.

— Cf. Adam de la Halle, Drames liturgiques, Scriptorum de Musica...

Darmesteter (A.). —De la Prononciation de l’u, compte rendu, Romania, t. V, p.394 sq., 1876.

Davids (Fr.). — Ueber Form und Sprache der Gedichte Thibauts IV von Champagne, Diss., Leipzig, 1885.

Davidson (F.-J.-A.). — Ueber den Ursprung und die Geschichte der französischen Ballade, Diss., Leipzig, 1900.

Diez (Friedrich). — Abhandlung über den epischen Vers, en supplément aux Altromanische Sprachdenkmäler, 1846.

— Altromanische Denkmäler, 1846.

— Die Poesie der Troubadours, 1826.

Dörner (H.). — Robert Biquet’s Lai du Cor, Diss., Strasbourg, 1907.

Drames Liturgiques du moyen âge, p. p. E. de Coussemaker, 1860.

Dreves (le Père Guido). — Die Kirche der Lateiner in ihren Liedern, 1908 (Collection Kösel).

Droz(E.). — Cf. L’Infortuné ; le Recueil Trepperel ; Trois Chansonniers...

Dupire (N.). — Jean Molinet, 1932.

Duplessy (M.). — Le vocabulaire et le style de Chrétien de Troyes dans « Guillaume d’Angleterre ». Diplôme d’Études, Aix, 1946.

E

Les Enfances Guillaume, p. p. Patrice Henry dans la Société des anciens textes français, 1935.

Engelmann (H.). — Ueber die Entstehung der Nasalvokale im Altfranzösischen, Diss., Halle, 1882.

F

Fabri (Pierre). — Le grant et vray Art de pleine Rhetorique, 1521, réédit. A. Héron, Rouen, 1889-1890.

Faral (E.). — Les Arts poétiques du xiie et du xiiie siècle, dans la Bibliothèque de l’Ecole des Hautes Etudes, 238e fascicule, 1923.

— Les Jongleurs en France au moyen âge, 1910.

— Mimes français du xiiie siècle, 1910.

Fauchet (Claude). — Recueil de l’Origine de la Langue et Poésie française, 1581.

Fortunat. — Venantii Foitunati carmina, p. p. Fr. Leo dans les Monumenta Germaniae. Auctorum antiquissimorum, t. IV, Berlin, 1881-1885.

Fouché (P.). — Le verbe français, étude morphologique, 1931.

— De l’Action dilatoire du YOD en gallo-roman (Romania, 1943).

Freymond (E.). — Ueber den reichen Reim bei altfranzösischen Dichlern, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 1882.

Froissart. — Œuvres, éd. Scheler, 1870.

G

Gastoué ( A. ).— L’art grégorien, 1911.

— Cours de Plain-chant romain-grégorien d’après les travaux les plus récents, 1904.

— Les Origines du Plain-chant romain ; V Antiphonaire grégorien, 1907.

Gautier (Léon). — Les Épopées françaises, 2e éd., 1878.

Gengnagel (K.). — Die Kürzung der Pronomina hinter vokalischen Auslaut im Altfranzösischen, Diss., Halle, 1882.

Gennrich (F.). — Formenlehre des mittelalterlichen Liedes, Halle, 1932.

— Der musikalische Vortrag der altfranzösischen Chansons de Geste, Halle, 1923.

Gerbert. — Scriptores ecclesiastici de musica, 1784.

Gerold (Th.). — Histoire de la Musique depuis les Origines à la fin du xive siècle, 1936.

— La Musique au moyen âge, 1932.

— Les Pères de l’Église et la Musique, 1931.

— Cf. Le manuscrit de Bayeux ; Chansons populaires des xve et xvie siècles.

Gevaert. — La mélopée antique dans le Chant de l’Église latine, 1895.

Gilliéron (J.) et Edmont (E.). — Atlas linguistique de la France, 1902-1912.

Goerlich (E.). — Der burgundische Dialekt im XIIIen und XIVen fahrhundert, dans les Französische Studien, t. VII, 1889.

— Die nordwestlichen Dialekte der « Langue d’oïl », Bretagne, Anjou, Maine, Touraine, ib., t. V, 1885.

Goerlich (E.). — Die südwestlichen Dialekte der « Langue d’oïl », Poitou, Aunis, Saintonge und Angoumois, ib., t. III. 1882.

Grandgent (C.-H.). — An Introduction to vulgar Latein, Boston, 1907. J’ai utilisé la traduction italienne de cet ouvrage, par N. Maccarone, Introduzione allo Studio del Latino volgare, Milan, Hoepli, 1914.

Grégoire de Tours. — Historia Francorum, dans les Monumenta Germaniae historica, 1884-1885.

Groeber (G.). — Grundriss der romanischen Philologie, Strasbourg, 1888-1902.

Guerlin de Guer (Ch.). — Cf. H. Suchier.

Guy (H.). — Essai sur la Vie et les Œuvres littéraires du Trouvère Adan de le Hale, 1898.

— Histoire de la Poésie française du xvie siècle, 1910, t. I, L’École des Rhétoriqueurs, t. II, Clément Marot et son École.

H

Hamon (A.). — Un grand Rhétoriqueur poitevin, Jean Bouchet, 1901.

Hecq. (G.) et Paris (L.). — La Poétique française au moyen âge et à la Renaissance, Paris et Bruxelles, 1896.

Herrig’s Archiv. — Cf. Archiv...

Heune (W.). — Die Caesur im Mittelfranzösischen. Diss., Greifswald, 1886.

Histoire littéraire de la France, par les Religieux Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur, continuée à partir du t. XVI par des membres de l’Institut, 1865...

Hoepffner (E.). — Eustache Deschamps Leben und Werke, Strasbourg, 1904.

— Virelais et Ballades dans le Chansonnier d’Oxford, dans l’Archivum romani-cum, 1920.

— Cf. l’édition de Machaut de la Société des anciens Textes français, et la Chanson de Sainte Foy.

Hossner (M.). — Zur Geschichte den unbetonten Vocale im Alt und Neufranzösis-chen, Diss., Fribourg, 1886.

Huchon (R.). — Histoire de la Lingue anglaise, t. I, 1923.

I

L’infortuné (Regnaud le Queux ?) — Le Jardin de Plaisance et Fleur de Rhetorique, 1501, p. p. E. Droz. et A. Piaget, 1924.

Isidore de Séville. — Etymologiae, dans la Patrologie de Migne, t. LXXXII, 1877.

J

Jahrbuch für romanische und englische Literatur, 1859-1876.

Le Jardin de Plaisance. — Cf. Infortuné.

Jean de Garlande. —- Poetria, p. p. G. Mari dans les Romanische Forschungen, t. XIII, 1902.

Jean Priorat de Besançon. — Li Abrejance de l’Ordre de Chevalerie, p. p. U. Robert dans la Collection de la Sociètê des anciens textes français, 1897.

Jeanroy(A.). — Notes sur le Tournoiement des Dames, dans Romania, t. XXVIII, 1898.

— Les Origines de la Poésie lyrique en France, 2e éd., 1904.

— La Poésie lyrique des Troubadours, 1934.

— Cf. Chansons satiriques et bachiques du XIIIe siècle ; Mystères provençaux.

Jordan (L.). — Alfranzösisches Elementarbuch, Bielefeld et Leipzig, 1923.

— Metrik und Sprache Rutebeufs, Diss., Goettingen, 1888.

Joret (Ch.). — Du C dans les Langues romanes, dans la Bibliothèque de l’École des Hautes Études, t. XVI, 1874.

K

Kastner (L.-E.). — L’alternance des Rimes de Saint-Gelais à Ronsard, dans la Revue des Langues romanes, 1904.

— Histoire des termes techniques dans la Versification française, même revue, 1904.

— History of the « Terza rima » in France, dans la Zeitschrift f. franz. Spr. u. Lit., 1904.

— A History of the french Versification, Oxford, 1903.

Kauffmann (Fr.). — Deutsche Metrik nach ihrer geschichtlichen Entwickelung, 1897.

Kawczynski (M.).— Essai sur l’Origine et l’Histoire des Rythmes, 1889.

Keil. — Grammatici latini, 1856-1880.

Keuter. — Clement Marots Metrik, dans Herrigs Archiv, t. LXVIII, 1882.

Knauer (O.). — Beiträge zur Kenntniss der französischen Sprache des XIVen Jahrhunderts, dans le Jahrbuchf. rom. u. engl. Literatur, 1869, 1870, 1871, 1874.

Koehler (M.). — Ueber alliterierende Verbindungen in der altfranzösischen Litte-ratur, dans la Zft. f. fr. Spr. u. Lit., t. XII, 1890.

Köritz (W.). — Ueber das s vor Konsonant im Altfranzösischen, Diss., Strasbourg, 1886.

Koschwitz (E.). — Commentar zu den ältesten französischen Sprachdenkmälern, Heilbronn, 1886.

Kremer (J.). — Rimarium und darauf basirte Grammatick von Estienne de Fougières’ Livre des Manieres, Diss., Bonn, 1885.

L

Lais et Descorts français du xiiie siècle, p. p. Aubry, A. Jeanroy et L. Brandin, 1901.

Le Goffic et Thieulin. — Nouveau Traité de Versification française, 1897.

Legouis (E.). — Chaucer (1910).

Lejay (abbé P.). — Le Grammairien Virgile et les Rythmes latins, dans le Compte rendu du troisième Congrés scientifique des Catholiques tenu à Bruxelles du 8 septembre 1894, Bruxelles, 1895.

Leys d’Amors, p. p. Gatien-Arnoult sous le titre : Monuments de la Littérature romane, Toulouse, 1841 ; une autre rédaction du même traité a été éditée par J. Anglade en 1920.

Liber usualis Missae et Officii pro Dominicis et Festis duplicibus (édition de Solesmes), Rome et Tournai, 1903.

Linck (Th.). — Ueber die Sprache der Chronique rimée, von Philippe Mousket, Diss., Erlangen, 1882.

Lincke (K.). — Die Accente im Oxforder und im Cambridger Psalter sowie in anderen altfranzösischen Handschriften, Diss., Erlangen, 1886.

Lote (G.). — L’Alexandrin français d’après la Phonétique expérimentale, 2e éd., 1914.

M

Machaut (Guillaume de). — Œuvres, éd. E. Hoepffner, 3 vol., 1908-1921.

— Guillaume de Machant ; Musikalische Werke, p. p. Fr. Ludwig, 1926, t. I ; Balladen, Rondeaux und Virelais.

Le Manuscrit de Bayeux ; Texte et Musique d’un Recueil de Chansons du xve siècle, p. p. Th. Gerold, 1921.

Mari (G.). — I Trattati medievale di Ritmica latina, Milan, 1899.

— Cf. Jean de Garlande, Poetria.

Marix ( J. ). — Les Musiciens de la Cour de Bourgogne au xve siècle (1420-1467),

1937.

Melchior (G.). — Der Achtsilber in der altfranzösischen Dichtung mit Ausschluss

der Lyrik, Diss., Leipzig, 1909.

Méril (Edelestand du). — Essai philosophique sur la Formation de la Langue

française, 1852.

— Poésies populaires latines antérieures au xiie siècle, 1843.

— Poésies populaires latines du moyen äge, 1847.

— Mélanges archéologiques et littéraires, 1850.

Metzke (E.). — Der Dialekt von Ile de France im XIIIen und XIVen Jahrhundert, dans Herrig’s Archiv, t. LXIV-LXV, 1880-1881.

Meunier (abbé J.-M.). — Cf. La Vie de saint Alexis.

Meyer (Paul). — De l’Allitération en roman de France, dans Romania, t. XI, 1882.

— Le Couplet de deux vers, ib., t. XXIII, 1894.

— La Poésie des Trouvères et des Troubadours, ib., t. xix, 1890.

— Traités catalans de Grammaire et de Poétique, ib., t. viii, 1879.

— Cf. Brun de la Montagne.

Meyer-Lübke (W.). — Historische Grammatick der französischen Sprache, 2 v., 3e éd., Heidelberg, 1913.

Migne. — Patrologie.

— Cf. Bède le Vénérable, Isidore de Séville.

Misset (abbé E.). — Cf. Adam de Saint Victor.

Mocquereau (dom). — Note sur l’Influence de l’Accent et du « Cursus » tonique dans le Chant ambrosien, dans le recueil Ambrosiana, Milan, 1897.

Möhler (A.). — Geschichte der alten und mittelalterlichen Musik, collection Göschen, 1907.

Mone (Fr.-J.). — Lateinische Hymnen des Mittelalters, Fribourg, 1853-1854, 3 vol.

Müller (W.). — Beiträge zurGeschichte des Imperfeklum Indicativi im Altfranzosischen, Diss., Heidelberg, 1904.

Mussafia (A.).—Osservazioni sulla fonologia francese, dans Romania, 1889. Mystères provençaux du xve siècle, p. p. A. Jeanroy, et H. Teulié, 1893.

N

Naetebus (G.). — Die nicht-lyrischen Strophenformen des Altfranzösischen, Diss., Berlin, 1891.

Niestroy (E.). — Der Trobador Pistoleta dans les Beihefte zur Zeitschrift f. rom. Phil., 52.

O

Omont(H.). —De la Ponctuation, dans : École des Chartes, Position des Thèses soutenues par les Élèves de la Promotion de 1881.

Orth (F.). — Ueber ReimundStrophenbau in der altfranzösischen Lyrik, Diss. Strasbourg, 1882.

Otten (G.). — lieber die Caesur im Altfranzösischen, Diss., Greifswald, 1884.

Oulmont (Ch.). — Pierre Gringore, 1911.

Ovidio (d’). — Versificazione italiana e Arte poetica medioevale, Milan, 1910.

P

Palsgrave. — L’Esclarcissement de la langue françoyse, 1530, éd. Génin, 1852.

Pannier (L.). — Les Lapidaires français du moyen âge, dans la Bibl. de l’École, des Hautes Etudes, fasc. 52, 1882.

Paris (Gaston). — Fragment d’un petit Poème dévot du commencement du xiie siècle, dans le fahrbuch für romanische und englische Literatur, t. VI, 1865.

— Lettre à M. Léon Gautier sur la Versification latine rythmique, 1866.

— La Littérature française au moyen âge, 5e éd., 1914.

— Mélanges linguistiques, p. p. Mario Roques, 1906-1909.

— Les Origines de la Poésie lyrique en France (de A. Jeanroy), compte rendu critique, dans le Journal des Savants, 1891-1892.

— Romans en vers du Cycle de la Table Ronde, dans l’Histoire littéraire de la France, t. XXX, 1888.

— Villon, 1901.

— Cf. La Passion du Christ, la Vie de saint Léger, les plus anciens Monuments...

Pasquier (Estienne). — Les Recherches de la France, 1596, nlle éd., 2 vol., in-f° 1723.

La Passion du Christ, p. p. G. Paris, dans Romania, t. II, 1873.

Paul (Hezmann). — Grundriss der germanischen Philologie, t. II, Deutsche Metrik (1905).

Petit de Julleville (L.). — Les Comédiens en France au moyen âge, 1885.

Pfuhl (H.). — Unter suchungen über die « Rondeaux » und « Virelais », speciell XIVen undXVenJahrhunderts, Diss., Koenigsberg, 1887.

Les plus anciens Monuments de la Langue française, p. avec un commentaire philologique par G. Paris, 1875, Album.

Piaget (A.). — Le a Chemin de Vaillance », de Jean de Courcy, et l’Hiatus de l’e final des Polysyllabes aux xive et xve siècles dans Romania, t. XXVII, 1898.

— Cf. l’Infortuné.

Picot (E.). —Le Monologue dramatique, dans Romania, t. XV-XVI, 1886-1887.

— Cf. Recueil général des Sotties.

Pinet (M.-J.). — Christine de Pisan, 1927.

Pohl (Th.). — Untersuchung der Reime in maistre Wace’s « Roman de Rou » et « Chronique des Ducs de Normandie », Diss., Bonn, 1885.

Pottier (Dom.). — Les Mélodies grégoriennes d’après la Tradition, 1880.

Prior (O. H.). — Remarques sur l’Anglo-normand, dans Romania, 1923.

Priorat. — Cf. Jean Priorat.

Prou (M.). — Manuel de Paléographie latine et française, 4e éd., 1924.

Q.

Quellien (N.). — Chansons et Danses des Bretons, 1889.

Quicherat (L.). — Traité de Versification, 2e éd., 1849-1850.

R

Rambeau (A.). — Ueber die aisecht nachweisbaren Assonanzen der « Chanson de

Roland », Diss., Marbourg, 1877.

Raynaud (G.). — Les Assonances du « Roland », dans Romania, 1874.

— Bibliographie des Chansonniers français des xiiie et xive siècles, 2 vol., 1884.

— Étude sur le Dialecte picard dans le Pouthieu d’après les Chartes des xiiie et xive siècles, dans la Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, t. XXXVII, 1876.

Recueil de Fac-similés à l’usage de l’École des Chartes, 1880.

Recueil des Arts de seconde Rhétorique, p. p. E. Langlois, 1902.

Recueil général des Sotties, p. p. E. Picot, 1902.

Le Recueil Trepperel, I Les Sotties, p. p. E. Droz, 1935.

Reich (H.). — Der Mimus, Berlin, 1903.

Revue des Langues romanes, depuis 1870.

Riemann (Hugo). — Geschichte der Musiktheorie, 2e éd., Berlin, 1920.

— Handbuch der Musikgeschichte, Leipzig, 1904-1913, 3 vol.

— Musiklexicon, 2 vol., Berlin, 1929.

Riese (W.). — Alliterierender Gleichklang in der französischen Sprache alter und

neuer Zeit, Diss., Halle, 1888.

Rochat (A.). — Étude sur le Vers décasyllabe, dans le Jahrbuch für romanische und englische Literatur, t. XI, 1870. Romania, depuis 1872.

Romanische Studien, 1897-1910.

Rousselot (abbé P.). —Précis de Prononciation parisienne, 1902.

— Principes de Phonétique expérimentale, 2 vol., 1897-1909.

Roy (E.). — Le Mystère de la Passion en France du xive au xvie siècle, dans

Revue bourguignonne, t. XIII, fasc. 3-4, 1903.

Rydberg (G.). — Zur Geschichte des französische a, Upsala, 1896.

S

Saint Alexis (la Vie de), éd. G. Paris et L. Panier (Bibliothèque de l’École des Hautes Etudes, fascicule 7, 1872) ; texte critique publié à nouveau par Mario Roques dans les Classiques fiançais du moyen âge, avec un lexique complet et une table des assonances, 1911 ; éd. de l’abbé J.-M. Meunier, 1933 ; éd. Chr. Storey (Etude de la langue du manuscrit de Hildesheim, suivi d’une édition du texte d’après le manuscrit L, avec commentaire et glossaire, 1934).

Saint Brendan (le Voyage dé), éd. E.-G.-R. Waters (The anglo-norman Voyage of saint Brendan), Oxford, 1928.

Schipper (J.). — Grundriss der englischen Metrik, 1895.

— Englische Metrik, dans le Grundriss de H. Paul, t. II, III. Société des anciens Textes français, depuis 1875.

Spanke (E.). — Eine altfranzösische Liedersammlung, Halle, 1925.

Stengel (E.). — Romanische Versichere dans le Grundriss de Groeber, t. II.

Stramwitz (E.). — Ueber Strophen-und Vers-Enjambement im Allfranzösischen, Diss., Greifswald, 1886.

Süchier (H.) et Birch-Hirschfeld.Geschichte der französischen Litteratur, Leipzig et Vienne, 1900.

— Alfranzösische Grammatik, Halle, 1893. Cet ouvrage a été traduit par Ch. Guerlin de Guer sous ce titre : Les Voyelles toniques du vieux français, 1906.

T

Tanquerey (Fr.). — L’Évolution du Verbe en Anglo-français (xiiie-xivesiècles), 1915.

— Recueil de Lettres en anglo-françaises (1265-1399), 1916.

Tardi (abbé D.). —Fortunat, 1927.

Tendering (F.). — Laut- und Formenlehre des poitevinischen Katharinenlebens, Diss., Bonn, 1882.

Thalhofer (V.). — Handbuch der katholischen Liturgik, 1887-1893.

Thomas (W.). — Le Décasyllabe roman et sa Fortune en Europe, dans les Travaux et Mémoires de l’Université de Lille, 1904.

Thurot (Ch.). — De Alexandri de Villa- Dei doctrinali ejusque fortuna, 1850.

— Notices et extraits de divers manuscrits latins, 1869.

— De la Prononciation française depuis le Commencement du xvie siècle, le témoignage des Grammairiens, 2 vol., 1881-1883.

Tobler.Vom französischen Versbau alter und neuer Zeit, 5e éd., Leipzig, 1910. Cet ouvrage, dont la première éd. est de 1880, a été traduit en français par. L. Sudre sous ce titre : Le Vers français ancien et moderne, 1885. Je cite tantôt le texte allemand (V. frz. VB. ou VB.), tantôt la traduction française (V. F.)

Träger (E.). — Geschichte des Alexandriners, Diss., Leipzig, 1889.

Trois Chansonniers français du xve siècle, p. p. E. Droz, G. Thibault, Y. Rokseth, 1927.

U

Uschakoff (l.). — Zur Frage von den nasalierten Vokalen im Altfranzösischen, dans les Mémoires de la Société néo-philologique de Helsingfors, t. II, 1877.

V

Verrier (P.). — La Chanson de Notre-Dame, de Gautier de Coincy, dans Romania, 1933.

— La plus vieille Chanson de Carole, ib., 1932.

— Le Vers français, 3 vol., 1931-1932. Virgilii Maronis grammatici opera, Teubner, 1886.

Vising (J.). — Étude sur le Dialecte anglo-normand du xiie siècle, Upsala, 1882.

— Sur la Versification anglo-normande, Upsala, 1884.

Voretzsch (K.). — Einführung in das Studium der altfranzösischen Literatur, 2e éd, 1913.

W

Wagner (P.). — Einführung in die gregorianischen Melodien, 3 vol., 3e éd., Leipzig, 1911-1921.

Wendelborn (F.). — Sprachliche Untersuchung der Reime der Vegece-Versification des Priorat de Besançon, Diss., Bonn, 1887.

Willenberg (G.).— Historische Untersuchung über den Conjunctiv Praesentis im Französischen, dans les Romanische Studien, t. III, 1878.

Winderlich (C). — Die Tilgung des romanischen Hiatus durch Contraction im Französischen, Diss., Breslau, 1885.

Z

Zarucke (Fr.). — Zwei mittelalterliche Abhandlungen über den Bau rythmischer Verse, dans les Berichte der königlichen sächsischen Gesellschaft der Wissenschaften, philologisch-historiche Klasse, 1871.

Zeitschrift für romanische Philologie, depuis 1877.

Zschalig. — Die Verslehren von Fabri, Du Pont und Sibilet, Diss., Heidelberg, 1884.

N. B. — On complétera cette liste par celle qui se trouve en tête du chapitre consacré à la Phonétique de la Rime, pour la Période de l’ancien Français (p. 135, n. 1) ; les ouvrages qui y sont mentionnés figurent pour la plupart dans les collections des Classiques français du moyen âge et de la Société des anciens Textes français.

© Presses universitaires de Provence, 1955

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter