Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La connaissance de la langue grecque dans la France médiévale vie-xve s.

 | 
Pascal Boulhol

Annexe III. Illustrations

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image img01.jpg

Ill. 1 -Manuscrit de Paris, BnF, grec 437 (1er quart du ixe siècle ; Constantinople), fol. 124r : Pseudo-Denys l’Aréopagite, Des noms divins, fin du 2e chapitre (« Appellations communes et particulières des personnes divines, et ce que c’est qu’unité et distinction en Dieu ») et début du 3e chapitre (« De la puissance de la prière ; du bienheureux Hiérothée ; de la piété et de la composition théologique »). Sur ce manuscrit offert en 827 à Louis le Pieux par l’empereur byzantin Michel II, voir supra, p. 36 et n. 36 et 39.

Image img02.jpg

Ill. 2 -Manuscrit de Paris, BnF, latin 7560 (recueil de grammairiens latins ; 3e quart du ixe siècle ; peut-être dans la région de Constance), fol. 54r : souscription et prière de la moniale copiste Eugenia (ЄOΓЄNYą CXPYΠCIT...), dans un latin translittéré en caractères grecs. Voir supra, p. 31 et note 12.

Image img03.jpg

Ill. 3 -Charte tourangelle datée d’août 941 et portant la signature, en translittération grecque, de l’archevêque de Tours Téotolon (1re ligne : ΘHωΘωΛωN) et du do...

© Presses universitaires de Provence, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540