Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La connaissance de la langue grecque dans la France médiévale vie-xve s.

 | 
Pascal Boulhol

La parenthèse d’Avignon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’installation de la papauté à Avignon, en 1309, aurait pu inaugurer pour l’hellénisme français une ère nouvelle1. De fait, Clément V arrivait dans une cité où son prédécesseur Boniface VIII avait créé quelques années plus tôt, par une bulle du 1er juillet 1303, un studium generale, soit l’équivalent d’une université ; les statuts étaient publiés la même année. L’évêque d’Avignon serait ès qualités le chancelier de ce nouvel établissement, et le seul habilité à délivrer la licence ; l’autre autorité tutélaire serait le collège des docteurs en Droit présidé par un « primicier »2. Le programme de cet établissement était en apparence des plus ouverts, avec une Faculté des Arts proposant le quadrivium et une Faculté de droit canon (la théologie ne viendra qu’un siècle plus tard, en 1413, à l’initiative de l’antipape Jean XXIII). Dans la réalité, les arts libéraux furent peu développés, et le Droit occupa la première place3. D’autre part, la prééminence du latin comme langue d’enseigneme...

© Presses universitaires de Provence, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540