Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Échec et écriture

 | 
Annick Duperray

Troisième partie. Retour ou detour

II. Les ironies du "tour d'écrou"

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

"I need surely add, after this, that this is a piece of ingenuity pure and simple, of cold artistic calculation, an amusette to catch those not easily caught...the jaded, the disillusioned, the fastidious."1

La spécificité du "Tour d'Ecrou" ainsi définie, conte de fée qui, comme Les Mille et une Nuits, permet à l'imagination une absolue liberté,2 semble l'isoler du reste de la production dans laquelle le souci prépondérant de l'auteur fut la recherche d'une intégration à l'expérience commune, obtenue par l'apparition d'un schéma organisateur ordonnant le chaos. Il y aurait ici la revanche effrénée d'un imaginaire extravagant. Un fantôme gratuit, ou alors l'explicitation pathologique d'un "cas psychique", ne sauraient servir, poursuit son auteur, a élucider les mystères d'une improvisation qui veut échapper tout autant aux conventions traditionnelles de "l'agréable"3 et entend confronter le lecteur à l'absolu de l'horreur comme d'autres lui prodiguèrent l'absolu de la félicité.

Cette i...

© Presses universitaires de Provence, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540