Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'éducation aux médias à l'ère numérique

 | 
Anne-Sophie Letellier
, 
Normand Landry

Deuxième partie. Perspectives et enjeux

Chapitre 7. Citoyenneté et action sociale

Raymond Corriveau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès le départ, la teneur de l’expression « éducation aux médias » pose problème. Certains voient dans le mot « éducation » une activité dirigée et rigoureusement cadrée, alors que d’autres – les tenants de la pédagogie critique – considèrent qu’il s’agit plutôt d’une démarche itérative avec la classe, fortement contextualisée et en dialogue avec la société où se donne l’enseignement. Quant au terme « média », il ne peut que porter à confusion. Le média est cette télévision où l’on s’informe, celle où l’on se divertit, cette radio poubelle, ce téléphone intelligent auquel sont rivées des générations d’individus, etc. En raison de tous ces usages où souvent le divertissement prédomine, certains en viennent à se demander pourquoi consacrer de précieuses heures de formation scolaire à une telle chose. Dans de pareils cas, il faut rappeler que le texte récréatif est très souvent un processus normatif1 dont il faut prendre conscience. Le seul terme « éducation aux médias » témoigne d’une ...

Auteur

Raymond Corriveau a un doctorat en communication de l’Université McGill. Ancien président du Conseil de presse du Québec, il est professeur titulaire au programme de communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il s’intéresse à la communication des risques et aux situations d’urgence et, par conséquent, à la situation de l’information. L’éducation aux médias unifie tous ses intérêts de recherche. Il est aussi chercheur au CRICIS.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540