Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La dynamique des groupes littéraires

 | 
Denis Saint-Amand

Le symbolisme : groupe littéraire et habitus mondain

Paul Aron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux de Pierre Bourdieu sur le champ littéraire et ceux de Jacques Dubois sur l’institution ont, avec quelques autres, balisé l’analyse des groupes littéraires. Sur le plan méthodologique, ils ont clairement montré comment interroger la formation des collectifs, la théorisation de leurs pratiques, la sociabilité qui les distingue, les effets de leur consécration (ou de l’absence de consécration), voire les phénomènes de division, d’usure et de déperdition qui les affectent. Rompant avec l’idéologie romantique du créateur solitaire, la description de l’écrivain « en société » constitue une avancée décisive pour la connaissance de l’histoire littéraire.

La question qui se pose à présent est d’articuler au plus près la sociologie des groupes littéraires avec l’histoire sociale du monde culturel. Peut-on penser un groupe littéraire sans son hinterland : le milieu où il prend naissance, le monde où il se développe, son public et ses soutiens au-delà du petit monde des créateurs ? S...

Auteur

Directeur de recherche au Fonds national de la recherche scientifique (FNRS) et professeur de littérature et théorie littéraire à l’Université Libre de Bruxelles. Il s’intéresse à l’histoire de la vie littéraire, principalement des XIXe et XXe siècles, aux relations entre les arts et entre la presse et la littérature. Parmi ses publications récentes figurent Les 100 mots du symbolisme (PUF, « Que sais-je ? », 2011, avec Jean-Pierre Bertrand), Edmond Picard (1836-1924). Un bourgeois socialiste belge à la fin du dix-neuvième siècle. Essai d’histoire culturelle (Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, « Thèses et Essais », 2013, avec Cécile Vanderpelen-Diagre), Anthologie du surréalisme belge (Les Impressions nouvelles, « Espace Nord », 2015, avec Jean-Pierre Bertrand) et le dossier des Cahiers naturalistes sur « Le naturalisme belge » (n° 90, 2016, avec Clara Sadoun-Edouard).

© Presses universitaires de Liège, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540