Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quatre ans de recherche urbaine 2001-2004. Volume 2

 | 
Émilie Bajolet
, 
Marie-Flore Mattéi
, 
Jean-Marc Rennes

VI. Management, gestion et systèmes techniques

Modèle formel pour les dialogues argumentatifs entre agents artificiels adapté à l’aide à la décision collaborative1

Maxime Morge

Texte intégral

  • 1 Thèse de doctorat sous la direction de Philippe Beaune (SMA/SIMMO, École Nationale Supérieure des (...)
  • 2 Docteur en informatique, ENS Mines – Saint-Étienne.

1Note portant sur l’auteur2

INTRODUCTION

2Le but de ce travail consiste à élaborer un outil informatique d’aide à la décision collective à l’attention des acteurs du développement local (élus des collectivités, experts, société civile...) dans le cadre de la gestion territoriale. Ces acteurs qui travaillent à distance et de manière asynchrone, peuvent collaborer grâce à ce système sans pour cela posséder de pré-requis quant aux outils scientifiques ou technologiques sous-jacents.

3Notre proposition n’est pas uniquement technologique puisqu’elle prétend pouvoir également affecter le processus décisionnel. Des décisions, prises à huis clos et sans justification claire, peuvent, via l’outil informatique, devenir plus ouvertes et transparentes.

4Ce changement de perspective permet, d’un point de vue social et politique, de tirer parti de l’élargissement du cercle des décideurs afin d’en enrichir l’expertise et de prévenir d’éventuels blocages, et du point de vue de la prise de décision rationnelle, d’exploiter leur créativité au cours de la phase de formulation du problème. Nous ne souhaitons pas restreindre l’usage de l’outil informatique à des votes électroniques sur des questions fermées et prédéfinies ou à la diffusion d’information sur les enjeux majeurs des décisions, mais nous souhaitons utiliser cet outil pour permettre aux acteurs d’articuler leurs opinions dans le but de participer à la décision. Le processus de délibération sous-jacent est alors continu et inclusif. Ainsi, cet outil intègre et instrumentalise un processus de construction de consensus stimulant la participation des acteurs et encourageant les discussions constructives.

ARGUMENTATION

5Dans le contexte de la gestion territoriale, la prise de décision fait face à des problèmes mal posés, mal structurés qui requièrent une multiplicité d’expertises. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers des modèles de raisonnements argumentatifs. Ils permettent la co-construction d’un schéma argumentatif pour représenter le problème en cristallisant les éléments clés du débat. C’est donc un outil d’aide à l’argumentation collaborative que nous souhaitons mettre en œuvre.

6Le système proposé doit agir comme un assistant, une aide, en utilisant l’argumentation pour structurer le débat et analyser les situations de conflits.

Argumenter pour structurer le débat

7Le système structure les échanges de messages pour partager les expertises, les jugements et les documents au travers d’un environnement cognitif d’argumentation [Karacapilidis, Papadias, 2001]. Le schéma d’argumentation est collaborativement développé et dessiné dans un espace électronique à l’aide d’un langage graphique de représentation des relations logiques et rhétoriques entre les arguments [Morge, Beaune, 2003].

Argumenter pour analyser les situations de conflits

8Le chaînage des arguments permet de structurer non seulement le débat mais également son analyse. Il permet ainsi l’élucidation interactive des intérêts. L’argumentation capte efficacement le raisonnement des utilisateurs qui réside principalement dans la connaissance consignée dans le schéma d’argumentation et dans les préférences associées. Ainsi le système peut automatiquement contrôler les consistances et les inconsistances entre utilisateurs pour détecter conflits et consensus.

DÉLIBÉRATION AUTOMATIQUE

9Comme pour celui mis au point par Ito et Shintani [Ito, Shintani, 1997], cet outil s’appuie sur un système de délibération automatique auquel les utilisateurs vont déléguer une partie du processus de décision (figure 1). Un agent logiciel, autonome et intelligent sert d’interface entre l’utilisateur et le système. Il doit d’une part assister l’acteur dans l’expression de ses jugements et d’autre part le représenter dans les délibérations automatiques.

Fig. 1 – Architecture du système.

10Notre système s’appuie sur un modèle formel de dialogues argumentatifs entre agents structurés selon trois dimensions :

  • une dimension argumentative qui capture les jugements des utilisateurs et précise la condition rationnelle d’une locution, c’est-à-dire le statut argumentatif qui conditionne son énonciation ;
  • une dimension sociale qui fournit une sémantique objective aux locutions échangées et prescrit la manière dont les arguments des interlocuteurs sont pris en compte ;
  • une dimension conventionnelle qui gère la séquence des messages sémantiquement cohérents à l’aide de règles, de stratégies et de jeux de dialogue.

CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES

11Notre travail consiste donc en l’élaboration d’un système d’aide à l’argumentation collaborative qui s’appuie sur un système multi-agent dialogique. L’argumentation structure le débat et son analyse. L’implémentation en cours doit être testée pour valider notre approche.

12La démocratie électronique (e-democracy) compte parmi les défis les plus intéressants de l’application des technologies de l’information et de la communication. Elle consiste à améliorer le processus de formation d’opinion en faisant évoluer les services de communication vers des services de collaboration. Notre système s’inscrit parfaitement dans cette dynamique.

VALORISATION

13Publications

14Morge M., (2003), « Jeux de dialogue : formalisation, gestion, terminaison et succès », Actes de la Journée d’Étude ATALA sur les Relations entre Systèmes Multi-Agents et Traitement Automatiques des Langues (AGENTAL), Paris, mars 2003.

15Morge M., Collins S., (2003), « Software components for a dialogue multi-agent system », Proceedings of the 7th workshop on the semantics and pragmatics of dialogue (DiaBruck), Saarbrcken, Germany, September 2003 (Poster).

16Morge M., Beaune, P., (2003), « A Negociation Support System based on a Multi-Agent System », Proceedings of « Coordination Models, Languages and Applications (CM) », Special track of the 19th Annual ACM Symposium on Applied Computing (SAC’04), Nicosia, Cyprus, March 2003.

17Morge M., Beaune, P., (2003), « Conception Multi-Agents d’un Système d’Aide à la Décision Collective. Justification automatique pour la confrontation des opinions », Actes des 11èmes Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents (JFSMA), Hammamet, Tunisie, November 2003.

18Communications

19Morge M., (2001), « Conception Multi-Agent d’un Système d’Aide à la Concertation », Conférence GEIGER/UQAM, Montréal, Canada, novembre 2001.

20Morge M., (2003), « Conception Multi-Agent d’un Système d’Aide à la Décision Collective », Conférence MSH Villes et Territoires/CNRS, Tours, octobre 2003.

21Morge M., (2003), « Système Multi-Agent dialogique », Conférence SysCo-MAS, Lyon, septembre 2003.

22Morge M., (2003), « Système Multi-Agent dialogique », Séminaire d’informatique de Saint-Étienne, Saint-Étienne, septembre 2003.

23Rapport

24Morge M., (2001), Aide à la Décision et à la Négociation pour la gestion du territoire, Master Thesis – ENS Mines Saint-Étienne.

Bibliographie

RÉFÉRENCES

Ito T., Shintani T., (1997), « Persuasion among agents : An approach to implementing a group decision support system based on multi-agent negociation », Actes de la 5th International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI’97), pp. 592-599.

Karacapilidis N., Papadias D., (2001), « Computer supported argumenta­tion and collaborative decision making : the HERMES system », Information Systems, vol. 6, n° 4, pp. 259-277.

Morge M., Beaune P., (2003), « Conception Multi-Agent d’un Système d’Aide à la Décision Collective », Actes des 11èmes Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agent (JFSMA), pp. 359-363.

Notes

1 Thèse de doctorat sous la direction de Philippe Beaune (SMA/SIMMO, École Nationale Supérieure des Mines), soutenue le 20 juin 2005.

2 Docteur en informatique, ENS Mines – Saint-Étienne.

Table des illustrations

Légende Fig. 1 – Architecture du système.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/582/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 211k

Auteur

Allocataire de recherche
mailto:morge@emse.fr
SMA/SIMMO
École Nationale Supérieure des Mines
158, cours Fauriel
42023 Saint-Étienne Cedex 2

© Presses universitaires François-Rabelais, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable