Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quatre ans de recherche urbaine 2001-2004. Volume 2

 | 
Émilie Bajolet
, 
Marie-Flore Mattéi
, 
Jean-Marc Rennes

IV. Cultures urbanistiques : des sources de l’histoire urbaine au développement urbain durable

Faire l’histoire des grands ensembles. Relire la ville des Trente Glorieuses

Frédéric Dufaux et Annie Fourcaut

Texte intégral

  • 1 Maître de conférences en géographie, Université Paris X – Nanterre, laboratoire Mosaïques (UMR LOU (...)

1Note portant sur l’auteur1

  • 2 Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris I – Panthéon Sorbonne, directrice du C (...)

2Note portant sur l’auteur2

3Le projet proposé consistait à faire un état conceptuel, bibliographique et documentaire de la recherche urbaine concernant les grands ensembles français construits pendant les Trente Glorieuses. Il s’agissait de faire le point afin d’entreprendre des recherches neuves ; en effet, il n’existe aucune étude historique sur les grands ensembles des Trente Glorieuses : ni monographies sérieuses, ni approche historique d’ensemble. Les historiens, avec leurs méthodes spécifiques de découpage de l’objet scientifique en relation avec les sources primaires, n’avaient pas encore abordé ce terrain. Ce projet a été réalisé suivant les modalités suivantes :

UN ÉTAT DES LIEUX

41. Séminaire 1999-2000 ENS de Fontenay-Saint-Cloud : Relire la ville des Trente Glorieuses. Mise en perspective historique et relecture du matériel accumulé par les sciences humaines en croisant lecture critique et témoignages (S. Magri, M.-G. Dezès, N. Haumont, P. Pinchemel), et mobilisation d’un milieu de chercheurs pluridisciplinaires.

52. Recension bibliographique effectuée par Rémi Skoutelsky, publiée sous forme d’un classement géographique complétée par un index thématique [Frédéric Dufaux, Annie Fourcaut, Rémi Skoutelsky, Faire l’histoire des grands ensembles. Bibliographie 1950-1980, Lyon, ENS Éditions, 2003, 208 p.], et mise en ligne sur le site du CHS xxe siècle : http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/​Intro.htm.

6Cette mise en ligne permet d’enrichir la base, de l’actualiser et la rend accessible aux étudiants et aux chercheurs.

UNE RÉFLEXION CONCEPTUELLE SUR L’OBJET DE RECHERCHE GRANDS ENSEMBLES

7Les débats ont montré que faire des recherches sur les grands ensembles n’allaient pas de soi : s’agit-il de l’étude d’une politique de peuplement ou d’aménagement, d’une ambition sociale ou d’une réponse à l’urgence, d’une forme urbaine ou d’une ambition planificatrice. Les fantasmes contemporains n’occultent-ils pas l’objet scientifique ? En outre, nous avons été confrontés à un besoin d’histoire exprimé par les habitants, les bailleurs, les collectivités territoriales. Nous avons procédé par confrontation et comparaison :

81. Journée d’étude Les grands ensembles entre histoire et mémoire, 24 avril 2001 : confrontation du récit des historiens avec le témoignage des acteurs et des habitants des grands ensembles, au croisement du récit historique et du témoignage mémoriel, restituant le travail historique en cours aux habitants et mettant les chercheurs face aux effets de la mémoire.

9Publication de la journée : Dossier « Le grand ensemble, histoire et devenir » Urbanisme, n° 322, janvier-février 2002, pp. 35-80.

102. Les grands ensembles à l’épreuve du comparatisme.

11La mise en perspective de ce moment d’aménagement grâce à l’évocation des expériences étrangères vise à éclairer les incertitudes de notre objet d’étude : isoler les grands ensembles dans le sprawl généralisé a-t-il un sens heuristique ? Quelle est la légitimité scientifique du découpage de cet objet, peut-être construit uniquement à partir des fantasmes contemporains et des politiques qui les accompagnent ? Que privilégier : une spécificité française ou la circulation des modèles, des conceptions et des politiques ?

12Journée d’étude organisée à Lyon, 21 octobre 2001, Les grands ensembles à l’épreuve du comparatisme. [Publié : Frédéric Dufaux, Annie Fourcaut, Le monde des grands ensembles, Grâne, Créaphis, 2004, 280 p.]

133. Journée d’étude Des grands ensembles aux villes nouvelles, 21 juin 2003, organisée avec Loïc VADELORGE, atelier « Histoire » de la Mission d’Histoire et d’Évaluation des Villes Nouvelles Françaises, à paraître.

MOBILISATION DE JEUNES CHERCHEURS

DEA et Doctorat

14Haguenauer Julie, Les influences étrangères sur les politiques urbaines françaises de la Libération aux années 1980, mémoire de DEA, Paris I 2003-2004.

15Canteux Camille, Les représentations audiovisuelles des grands ensembles des années 1930 au début des années 1980, thèse de doctorat sous la direction de A. Fourcaut, Université de Paris I, inscription novembre 2001.

16Le Goullon Gwenaëlle, Les innovations du milieu des années 1950 dans la politique du Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme, thèse de doctorat, Université de Paris I, inscription 2003.

17Tutorat d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en cours

18Chaléard Marie-Claude [maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Paris I], La résorption des bidonvilles en région parisienne des années 1960 aux années 1980.

19Tellier Thibaud [maître de conférences à l’IUT des métiers de la ville, Université de Lille III], Les origines de la politique de la ville : HVS.

Notes

1 Maître de conférences en géographie, Université Paris X – Nanterre, laboratoire Mosaïques (UMR LOUEST).

2 Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris I – Panthéon Sorbonne, directrice du Centre d’Histoire Sociale du xxe siècle (UMR 8058).

Auteurs

Responsable scientifique
mailto:fdufaux@club-internet.fr
Université de Paris X – Nanterre
Laboratoire Mosaïques
UMR LOUEST
200, avenue de la République
92001 Nanterre

Responsable scientifique
mailto:fourcaut.annie@wanadoo.fr
Université de Paris I – Panthéon Sorbonne
Directrice du CHS xxe siècle / UMR 8058
9, rue Malher
75004 Paris
Tél. : 01 44 78 33 84

© Presses universitaires François-Rabelais, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable