Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une administration royale d'Ancien Régime : le bureau des finances de Tours

 | 
François Caillou

Bibliographie

Texte intégral

La liste se limite aux ouvrages et articles fondamentaux. Pour le reste, y compris les travaux universitaires (sauf exceptions), nous renvoyons le lecteur aux notes infrapaginales.

I. HISTOIRE DES INSTITUTIONS

Dictionnaires, articles et ouvrages généraux

ANTOINE (Michel), Le Conseil du roi sous le règne de Louis XV, Genève-Paris, Droz, 1970.

Id., « La notion de subdélégation dans la monarchie d’Ancien Régime », Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, t. CXXXII, juillet-décembre 1974, p. 267-287.

Id., Le gouvernement et l’administration sous Louis XV. Dictionnaire biographique, Paris, C.N.R.S., 1978.

Id., « Genèse de l’institution des intendants », Journal des savants, 1982, n° 3 et n° 4, p. 283-317.

Id., « Les gouverneurs de province en France (XVIe-XVIIIe siècles) », dans Prosopographie et genèse de l’Etat moderne. Actes de la table ronde organisée par le C.N.R.S. et l’E.N.S. de jeunes filles, Paris, 22-23 oct. 1984, Paris, E.N.S.J.F., 1986, p. 185-194.

Id., Louis XV, Paris, Fayard, 1989.

ARBELLOT (Guy), GOUBERT (Jean-Pierre), MALLET (Jacques) et PALAZOT (Yvette), Carte des généralités, subdélégations et élections de France à la veille de la Révolution de 1789, Paris, éd. du C.N.R.S., 1986 (12 cartes).

BARBICHE (Bernard) et DAINVILLE-BARBICHE (Ségolène de), Sully, Paris, Fayard, 1997.

BAYARD (Françoise), FELIX (Joël) et HAMON (Philippe), Dictionnaire des surintendants et contrôleurs généraux des finances du XVIe siècle à la Révolution française de 1789, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 2000.

BELY (Lucien) (dir.), Dictionnaire de l’Ancien Régime. Royaume de France, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, P.U.F., 1996.

BLUCHE (François) (dir.), Dictionnaire du Grand Siècle, Paris, Fayard, 1990.

BLUCHE (François) et DURYE (Pierre), L’anoblissement par charges avant 1789, La Roche-sur-Yon, les Cahiers nobles, 1962, 2 vol.

BORDES (Maurice), L’administration provinciale et municipale en France au XVIIIe siècle, Paris, C.D.U.-S.E.D.E.S., 1972.

BOUCHER (Jacqueline), « Autour de François, duc d’Alençon et d’Anjou, un parti d’opposition à Charles IX et Henri ΠΙ », dans Henri III et son temps. Actes du colloque international du Centre de la Renaissance de Tours, octobre 1989, Paris, Vrin, 1992, p. 121-131.

CONSTANT (Jean-Marie), La Ligue, Paris, Fayard, 1996.

COQUERY (Natacha), L’espace du pouvoir. De la demeure privée à l’édifice public. Paris, 1700-1790, Paris, Seli Arslan, 2000.

CORNETTE (Joël), L’affirmation de l’Etat absolu, 1515-1652, nouv. éd., Paris, Hachette, 1994.

Id., Absolutisme et Lumières, 1652-1783, Paris, Hachette, 1993.

CREMER (Albert), « La noblesse de robe en France », Revue d’Histoire moderne et contemporaine, t. 46, n° 1, 1999, p. 22-38.

DOUCET (R.), Les institutions de la France au XVIe siècle, Paris, Picard, 1948, 2 vol.

DURAND (Yves), La société française au XVIIIe siècle. Institutions et société, Paris, S. E. D. E. S., 1992.

EGRET (Jean), La pré-Révolution française (1787-1788), Paris, P.U.F., 1962.

Id., Louis XV et l’opposition parlementaire, 1715-1774, Paris, A. Colin, 1970.

EMMANUELLI (François-Xavier), Etat et pouvoirs dans la France des XVIe-XVIIIe siècles. La métamorphose inachevée, Paris, Nathan, 1992.

ESMONIN (Edmond), Etudes sur la France des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, P.U.F., 1964.

GOUBERT (Pierre), L’avènement du Roi-Soleil, 1661, Paris, Julliard, coll. Archives, 1967.

GOUBERT (Pierre) et ROCHE (Daniel), Les Français et l’Ancien Régime, t. 1 : La société et l’Etat ; t. 2 : Culture et société, 2e éd., Paris, A. Colin, 1991.

HAROUEL (Jean-Louis), BARBEY (Jean), BOURNAZEL (Eric) et THIBAUT-PAYEN (Jacqueline), Histoire des institutions, de l’époque franque à la Révolution, 6e éd., Paris, P.U.F., 1994.

JACQUART (Jean), « Colbert », dans MECHOULAN (Henri) et CORNETTE (Joël) (dir.), L’Etat classique. Regards sur la pensée politique de la France dans le second XVIIe siècle, Paris, Vrin, 1996, p. 181-199.

MANDROU (Robert), La France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, P.U.F., coll. Nouvelle Clio, 1967.

MARION (Marcel), Dictionnaire des institutions de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles, rééd. (1923), Paris, Picard. 1989.

MAUREPAS (Arnaud de) et BOULANT (Antoine), Les ministres et les ministères du Siècle des Lumières, 1715-1789. Etude et dictionnaire, Paris, Christian/JAS, 1996.

MOUSNIER (Roland), « Le Conseil du roi de la mort de Henri IV au gouvernement personnel de Louis XIV », dans La plume, la faucille et le marteau. Institutions et société en France du Moyen Age à la Révolution, Paris, P.U.F., 1970, p. 141-178.

Id., « Etat et commissaire. Recherches sur la création des intendants des provinces (1634-1648) », dans La plume, la faucille et le marteau. Institutions et société en France du Moyen Age à la Révolution, Paris, P.U.F., 1970, p. 179-199.

Id., Les institutions de la France sous la monarchie absolue, 1598-1789, t. 1 : Société et Etat ; t. 2 : Les organes de l’Etat et la société, Paris, P.U.F., 1974-1980.

Id., L’homme rouge ou la vie du cardinal de Richelieu (1585-1642), Paris, R. Laffont. coll. Bouquins, 1992.

NICOLAS (Sylvie), Les derniers maîtres des requêtes de l’Ancien Régime (1771-1789). Dictionnaire prosopographique, Paris, Ecole des Chartes, 1998.

NORDMAN (Daniel), OZOUF-MARIGN1ER (Marie-Vic), GIMENO (Roberto) et LACAU (Alexandra), Atlas de la Révolution française, t. 4 : Le territoire (1). Réalités et représentations ; t. 5 : Le territoire (2). Les limites administratives, Paris, éd. de l’E.H.E.S.S., 1989, 2 vol.

RANUM (Orest), La Fronde, Paris, Le Seuil, 1995.

SMEDLEY-WEILL (Anette), Les intendants de Lotus XIV, Paris, Fayard, 1995.

TOCQUEVILLE (Alexis de), L’Ancien Régime et la Révolution, rééd., Paris, Garnier-Flammarion, 1988.

ZELLER (Gaston), Les institutions de la France au XVIe siècle, Paris, P.U.F., 1948.

Fiscalité, domaine, voirie et urbanisme, offices (aspects économiques)

ANTOINE (Michel), « L’administration centrale des finances en France du XVIe au XVIIIe siècle », dans Histoire comparée de l’administration (IVe-XVIIIe siècles). Actes du 14e colloque historique franco-allemand de l’Institut historique allemand de Paris (Tours, 1977), Munich, Artémis, 1980, p. 511-533.

Id., « Le régalement des tailles de 1623-1625 », Revue historique, t. 537, janvier-mars 1981, p. 27-63.

BARBICHE (Bernard), « Les commissaires députés pour le régalement des tailles en 1598-1599 », Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, 1960, t. CXVIII, p. 58-96.

Id., « Une révolution administrative : la charge de grand voyer de France », dans Pouvoir et institutions en Europe au XVIe siècle. Vingt-septième colloque international d’études humanistes, Tours, Paris, Vrin, 1987, p. 283-296.

BAYARD (Françoise), Le monde des financiers au XVIIe siècle, Paris, Flammarion, 1988.

Id., « Le poids financier des régions françaises à l’époque d’Henri IV (1600-1610) », Etudes et documents, ΙII, 1991, p. 39-70.

Id., « Le poids financier des régions françaises à l’époque de la guerre de Trente Ans (1630-1648) », Etudes et documents, IV, 1992, p. 23-59.

BEIK (William), « Etat et société en France au XVIIe siècle. La taille en Languedoc et la question de la redistribution sociale », Annales E.S.C., 1984, 39e année, n° 6, p. 1 270-1 297.

BIEN (David D.), « Les offices, les corps et le crédit d’Etat : l’utilisation des privilèges sous l’Ancien Régime », Annales E.S.C., 1988, n° 2, p. 379-404.

BLANCHARD (Alain), Etat, impôt et société : la fiscalité directe dans la généralité de Soissons au XVIIIe siècle, Thèse d’Histoire dact., Université de Paris-IV, 1994, 2 vol.

BONNEY (Richard), The King’s Debts : Finance and Politics in France, 1589-1661, Oxford, 1981.

BRUGUIERE (Michel), Gestionnaires et profiteurs de la Révolution. L’administration des finances françaises de Louis XVI à Bonaparte, Paris, Orban, 1986.

Id., « Les receveurs généraux sous Louis XVI : fossiles ou précurseurs ? », Etudes et documents, I, 1989, p. 99-120.

CHAMBERLAND (Albert), « La tournée de Sully et de Rybault dans les généralités en 1596 », Cinquantenaire de la Société archéologique d’Eure-et-Loir, mai-juin 1906, Chartres, 1910, p. 420-432.

CHARLIER-MENIOLLE (Raymond), L’assemblée des notables tenue à Rouen en 1596, Paris, H. Champion, 1912.

COLLINS (James Β.), « Sur l’histoire fiscale du XVIIe siècle : les impôts directs en Champagne entre 1595 et 1635 », Annales E.S.C., 1979, n° 2, p. 325-347.

Id., Fiscal Limits of Absolutism. Direct Taxation in Early Seventeenth-Century France, Berkeley/Los Angeles/London, University of California Press, 1988.

DESSERT (Daniel), « Finances et société au XVIIe siècle : à propos de la chambre de justice de 1661 », Annales E.S.C., juillet-août 1974, n° 4, p. 847-882.

Id., Argent, pouvoir et société au Grand Siècle, Paris, Fayard, 1984.

DESSERT (Daniel) et JOURNET (Jean-Louis), « Le lobby Colbert : un royaume ou une affaire de famille ? », Annales E.S.C., 1975, n° 6, p. 1 303-1 336.

DOYLE (William), « The Price of Offices in Pre-revolutionary France », The Historical Journal, 1984, t. 27, n° 4, p. 831-860.

Id., « Colbert et les offices », Histoire, Economie et Société, 2000, n° 4, p. 469-480.

DUBOST (Jean-François) et SAFILINS (Peter), Et si on faisait payer les étrangers ? Louis XIV, les immigrés et quelques autres, Paris, Flammarion, 1999.

DUPONT-FERRIER (Gustave), Etudes sur les institutions financières de la France à la fin du Moyen Age. T. I : Les élections et leur personnel. T. 2 : Les finances extraordinaires et leur mécanisme, Paris, Firmin-Didot, 1930-1932.

ESMONIN (Edmond), La taille en Normandie au temps de Colbert (1661-1683), Paris, Hachette, 1913.

FELIX (Joël), Economie et finances sous l’Ancien Régime. Guide du chercheur, 1523-1789, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1994.

Id., « Les dettes de l’Etat à la mort de Louis XIV », Etudes et documents, VI, 1994, p. 603-608.

Id., Finances et politique au siècle des Lumières. Le ministère L’Averdy, 1763-1768, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1999.

GUERY (Alain), « Les finances de la monarchie française sous l’Ancien Régime », Annales E.S.C., 1978, 33e année, n° 2, p. 216-239.

HAMON (Philippe), L’argent du roi. Les finances sous François Ier, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1994

Id., « Messieurs des finances ». Les grands officiers de finance dans la France de la Renaissance, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1999.

HAROUEL (Jean-Louis), « Les fonctions de l’alignement dans l’organisme urbain », Dix-huitième siècle, 1977, n° 9, p. 135-149.

Id., L’embellissement des villes. L’urbanisme français au XVIIIe siècle, Paris, Picard, 1993.

HINCKER (François), Les Français devant l’impôt sous l’Ancien Régime, Paris, Flammarion, 1971.

JACQUART (Jean), « Colbert et la réformation du domaine », dans Un nouveau Colbert. Actes du colloque pour le tricentenaire de la mort de Colbert. Paris, C.D.U.-S.E.D.E.S., 1985, p. 151-165.

MESQUI (Jean), Le pont en France avant le temps des ingénieurs, Paris, Picard, 1986.

MONNIER (François), « La corruption et les marchés de travaux publics sous l’Ancien Régime », Etudes et documents, V, 1993, p. 59-78.

MOSSER (Françoise), Les intendants des finances au XVIIIe siècle. Les Lefèvre d’Ormesson et le « département des impositions » (1715-1777), Genève-Paris, Droz, 1978.

MOUSNŒR (Roland), La vénalité des offices sous Henri IV et Lotus XIII, rééd., Paris, P.U.F., 1971.

NAGLE (Jean), Le droit de marc d’or des offices. Tarifs de 1583, 1704, 1748. Reconnaissance, fidélité, noblesse, Genève, Droz, 1992.

PERNOT (Jean-François), « Réflexions sur l’état de la Chambre des comptes de Paris en 1789-1791 », dans Etat, finances et économie pendant la Révolution française. Colloque tenu à Bercy les 12, 13, 14 octobre 1989 à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution française, Paris, Imprimerie nationale, 1991, p. 43-52.

PETITFRERE (Claude), « Regards sur les villes dans la France du XVIIIe siècle », dans Traditions et innovations dans la société française du XVIIIe siècle. Actes du colloque de 1993 de l’Association des Historiens modernistes des Universités, Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, n° 18, 1995, p. 57-95.

PETOT (Jean), Histoire de l’administration des Ponts et Chaussées, 1599-1815, Paris, Rivière et Cie, 1958.

VILLAIN (Jean), « Denis Marin. Traitant, timide et inquiet », Etudes et documents, VIH, 1996, p. 149-185.

Bureaux des finances et trésoriers de France

Considérés dans leur ensemble :

BARBICHE (Bernard), « Les bureaux des finances : état des questions et perspectives de recherche », dans Les finances en province sous l’Ancien Régime. Journée d’études tenue à Bercy le 3 décembre 1998, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 2000, p. 7-16.

BOSSENGA (Gail), « From Corps to Citizenship : the Bureaux des Finances before the French Revolution », Journal of Modern History, t. 58, n° 3, sept. 1986, p. 610-642.

CHARMEIL (Jean-Paul), Les trésoriers de France à l’époque de la Fronde. Contribution à l’histoire de l’administration financière sous l’Ancien Régime, Paris, Picard, 1964 (l’ouvrage de base sur les bureaux des finances).

MALETTKE (Klaus), « Trésoriers généraux de France und Intendanten unter Ludwig XIV. Studien zur Frage der Beziehungen zwischen Officiers und Commissaires im 17. Jahrhundert », Historische zeitschrift, 1975, t. 220, n° 2, p. 298-323.

MOUSNIER (Roland), « Recherches sur les syndicats d’officiers pendant la Fronde. Trésoriers généraux de France et élus pendant la révolution », dans La plume, la faucille et le marteau. Institutions et société en France du Moyen Age à la Révolution, Paris, P.U.F., 1970, p. 301-333.

ROSSET (Philippe), « Les Bureaux des finances à la fin de l’Ancien Régime : déclin et résistance de l’institution », dans L’administration des finances sous l’Ancien Régime. Colloque tenu à Bercy les 22 et 23 février 1996, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1997, p. 271-279.

THOMAS-COLLIGNON (J.), « L’échec d’une institution : les trésoriers de France », Mémoires de la Société pour l’histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romands, 1962, fasc. 23, p. 83-135.

Etudes locales, y compris les travaux d’histoire sociale (à l’exclusion de Tours) :

ASHTA-BARGOIN (Emmanuelle), « Les trésoriers généraux de la généralité de Paris (1577-1643) », Positions des thèses de l’Ecole nationale des Chartes, 1999, p. 25-31.

BARTHELEMY (Edouard de), « Le Bureau des finances de Châlons », Revue de Champagne et de Brie, t. 24, 1888, p. 205-214.

BASQUES (Valérie), « Le Bureau des finances de Montauban et ses officiers (1635-1790) », Positions des thèses de l’Ecole nationale des Chartes, 1991, p. 17-24.

Id „ Le Bureau des finances de Montauban et ses officiers (1635-1790), Thèse de l’Ecole des Chartes dact., Paris, 1991, 2 vol.

Id., « Le Bureau des finances de Montauban et ses officiers (1635-1790) », Etudes et documents, VII, 1995, p. 53-81.

Id., « Le rôle du Bureau des finances de Montauban dans la mise en place du système fisco-financier en Haute-Guyenne », dans Les finances en province sous l’Ancien Régime. Journée d’études tenue à Bercy le 3 décembre 1998, Paris, Comité pour l’Histoire économique er financière de la France, 2000, p. 17-28.

BAYARD (Françoise), « Les activités du Bureau des finances de Lyon dans la première moitié du XVIIe siècle », dans L’administration des finances sous l’Ancien Régime. Colloque tenu à Bercy les 22 et 23 février 1996, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1997, p. 241-270.

BLUCHE (François), « Les officiers du Bureau des finances de Paris au XVIIIe siècle, 1693-1791 », Bulletin de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France, 1973 (1970), 97e année, p. 147-215.

BONVALLET (Adrien), Le Bureau des finances de la généralité de Poitiers, dans Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 1883, t. 6 (2e série), p. 139-424.

BRASME (Pierre), Le Bureau des finances de la généralité de Met : et d’Alsace, 1664-1698, Mémoire de maîtrise dact., Université de Metz, 1970 (en fait une étude sur la fiscalité royale dans la généralité de Metz et d’Alsace).

DEHARBE (Karine), Le bureau des finances de la généralité de Lyon du XVIe au XVIIIe siècle. Thèse de Droit dact., Université de Lyon-III, 2000, 2 vol.

DELAUME (Geneviève), Le Bureau des finances de la généralité de Paris, Paris, Cujas, 1966.

DOZY (Armelle), Le Bureau des finances de la généralité de Caen de 1655 à 1789. Etude prosopogiaphique. Mémoire de maîtrise dact., Université de Caen, 1986, non paginé (répertoire d’officiers accompagné d’une courte étude sociale).

DUMONT (François), Le Bureau des finances de la généralité de Moulins, Moulins, Impr. du Progrès de l’Allier, 1923.

EVERAT (Edouard), Le Bureau des finances de Riom de 1551 à 1790, Riom, Jouvet, 1900.

FIGEAC (Michel), « Etre trésorier de France à Bordeaux au XVIIIe siècle : une simple sinécure ou un tremplin sur les chemins de l’ascension sociale ? », dans CASSAN (Michel) (dir.), Les officiers « moyens » à l’époque moderne. France, Angleterre, Espagne, Limoges, P.U.L.I.M., 1997, p. 233-246.

GOURHAND (Jean), « Chevauchées des trésoriers de France dans l’élection de Caen au XVIIe siècle », Bulletin de la Société des Antiquaires de Normandie, 1969 (1965-1966), t. 58, p. 287-302.

GREGOIRE (L.), Le Bureau des finances de Moulins (1587-1790). Notes et documents, Moulins, Impr. Auclaire, s. d.

LOUVENCOURT (Adrien de), Les trésoriers de France de la généralité de Picardie ou d’Amiens, Amiens, Yvert et Tellier, 1896 (répertoire d’officiers supérieurs uniquement).

PINCHEDEZ (Jean-Michel), Officiers de justice et officiers de finances à Soissons au XVIIIe siècle, Mémoire de maîtrise dact., Université de Reims, 1975 (réserve une grande place aux trésoriers de France de Soissons).

ROSSET (Philippe), « Les projets de rétablissement d’une Chambre des comptes et le bureau des finances de Lille (1667-1790) », Actes du 101e Congrès national des Sociétés savantes (Lille 1976), Section d’histoire moderne et contemporaine, t. II : La France du nord de 1610 à nos jours. Questions diverses, Paris, Bibliothèque nationale, 1978, p. 59-70.

Id., Les officiers du Bureau des finances de Lille, 1691-1790, Genève-Paris, Droz, 1991 (la meilleure étude d’histoire sociale récente sur une compagnie de trésoriers de France).

VANNIER (Jean), Essai sur le Bureau des finances de la généralité de Rouen, 1551-1790, Rouen, Lestringant, 1927.

II. HISTOIRE SOCIALE

Méthodologie

Les actes notariés, source de l’histoire sociale, XVIe-XIXe siècle. Actes du colloque de Strasbourg (mars 1978), Strasbourg, Istra, 1979.

BAULANT (Micheline), SCHUURMAN (Anton J.) et SERVAIS (Paul) (dir.), Inventaires après décès et ventes de meubles. Apports à une histoire de la vie économique et quotidienne. Actes du séminaire tenu dans le cadre du 9e Congrès international d’Histoire économique de Berne (1986), Louvain-la-Neuve, Académia, 1988.

BERNARD (Gildas), Guide des recherches sur l’histoire des familles, Paris, Archives nationales, 1981.

CHARLES (C.), NAGLE (J.), PERRICHET (M.), RICHARD (M.) et WORONOFF (D.), Prosopographie des élites françaises (XVIe-XX siècle). Guide des recherches, Paris, éd. du C.N.R.S., 1980.

CORVISIER (André), Sources et méthodes en histoire sociale, Paris, C.D.U.-S.E.D.E.S., 1980.

FELLON (Anne), « Les notaires royaux, auxiliaires de l’histoire ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 1989, n° 1, p. 3-13.

NAGLE (Jean), « Prosopographie et histoire de l’Etat : la France moderne, XVIe-XVIIIe siècles », dans Prosopographie et genèse de l’Etat moderne. Actes de la table ronde organisée par le C.N.R.S. et l’E.N.S. de jeunes filles, Paris, 22-23 oct. 1984, Paris, E.N.S.J.F., 1986, p. 77-90.

PERONNET (Michel), « Généalogie et histoire : approches méthodiques », Revue historique, 1968, t. 239, fasc. 1, p. 111-122.

POISSON (Jean-Paul), Notaires et société. Travaux d’histoire et de sociologie notariales, Paris, Economica, 1985-1990, 2 vol.

SALY (Pierre), Méthodes statistiques descriptives pour l’historien, Paris, Colin, coll. Cursus, 1991.

Elites de la France d’Ancien Régime, en particulier robines

BARBICHE (Bernard), « La hiérarchie des dignités et des charges au début du dix-septième siècle, d’après l’Etat des taxes des voyages du 25 août 1601 », Dix-septième siècle, oct.-déc. 1987, n° 157, p. 359-370.

BERGIN (Joseph), The Making of the French Episcopate, 1589-1661, New Haven & London, Yale University Press, 1996.

BIEN (David D.), « La réaction aristocratique avant 1789 : l’exemple de l’armée », Annales E.S.C., 29e année, n° 1, janv. -fév. 1974, pp. 23-48, n° 2, mars-avril 1974, p. 505-534.

BLUCHE (François), L’origine des magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle (1715-1771). Dictionnaire généalogique, Paris, Faculté des lettres de l’université de Paris, 1956.

Id., Les magistrats du Grand Conseil au XVIIIe siècle (1690-1791), Paris, les Belles-Lettres, 1966.

Id., « Les magistrats des cours parisiennes au XVIIIe siècle. Hiérarchie et situation sociale », Revue historique de droit français et étranger, 1974, n° 1, p. 87-106.

Id., « Le personnel de l’élection de Paris (1715-1790) », Paris et Ile-de-France. Mémoires, 1975-1976, t. 26-27, p. 321-373.

Id., Les magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle, nouv. éd., Paris, Economica, 1986.

BLUCHE (François) et SOLNON (Jean-François), La véritable hiérarchie de l’ancienne France. Le tarif de la première capitation (1695), Genève, Droz, 1983.

CASSAN (Michel), « Pour une enquête sur les officiers moyens de la France moderne », Annales du Midi, t. 108, n° 213, janvier-mars 1996, p. 89-112.

CASSAN (Michel) (dir.), Les officiers « moyens » à l’époque moderne. France, Angleterre, Espagne, Limoges, P.U.L.I.M., 1997.

CHAUSSINAND-NOGARET (Guy), La noblesse au XVIIIe siècle. De la féodalité aux Lumières, rééd., Paris, Complexe, 1984.

CHAUSSINAND-NOGARET (Guy), CONSTANT (Jean-Marie), DURANDIN (Catherine) et JOUANNA (Ariette), Histoire des élites en France du XVIe au XXe siècle, Paris, Taillandier, 1991.

CUBELLS (Monique), La Provence des Lumières. Les parlementaires d’Aix au 18e siècle, Paris, Maloine, 1984.

DUBE (Jean-Claude), Les intendants de la Nouvelle-France, Montréal, Fides, 1984.

DURAND (Yves), Les fermiers généraux au XVIIIe siècle, Paris, P.U.F., 1971.

ETCHECHOURY (Maïté), Les maîtres des requêtes de l’hôtel du roi sous les derniers Valois (1553-1589), Genève-Paris, Droz/H. Champion, 1991.

FAVRE-LEJEUNE (Christine), Les secrétaires du roi de la Grande Chancellerie de France. Dictionnaire biographique et généalogique (1672-1789), Paris, Sédopols, 1986, 2 vol.

FELIX (Joël), Les magistrats du parlement de Paris, 1771-1790. Dictionnaire biographique et généalogique, Paris, Sédopols, 1990.

GOUBERT (Pierre), « Les officiers royaux des présidiaux, bailliages et élections dans la société française du XVIIe siècle », Dix-septième siècle, 1er trimestre 1959, t. 42-43, p. 54-75.

GRESSET (Maurice), Le monde judiciaire à Besançon, de la conquête par Louis XIV à la Révolution française (1674-1789), Lille, S.N.T., Université de Lille ΠΙ, 1975,2 vol.

LAPEYRE (André) et SCHEURER (Rémy), Les notaires et secrétaires du roi sous les règnes de Louis XL, Charles VIII et Louis XII (1461-1515), 2 vol., Paris, Bibliothèque nationale, 1978.

MEYER (Jean), La noblesse bretonne au XVIIIe siècle, Paris, S.E.V.P.E.N., 1966, 2 vol.

RICHARD (Guy), Noblesse d’affaires au XVIIIe siècle, Paris, A. Colin, 1974.

RUGGIU (François-Joseph), Les élites et les villes moyennes en France et en Angleterre (XVIIe-XVIIe siècles), Paris, L’Harmattan, 1997.

SAUPIN (Guy), Nantes au XVIIe siècle. Vie politique et société urbaine, Rennes, P.U.R., 1996.

SOLEIL (Sylvain), Le siège royal de la sénéchaussée et du présidial d’Angers, 1551-1790, Rennes, P.U.R., 1997.

SOLNON (Jean-François), 215 bourgeois gentilshommes au XVIIIe siècle. Les secrétaires du roi à Besançon, Paris, les Belles-Lettres, 1980.

WAQUET (Jean-Claude), Les grands maîtres des eaux et forêts de France de 1689 à la Révolution, suivi d’un dictionnaire des grands maîtres, Genève, Droz, 1978.

ZINK (Anne), « Solidarités présidiales, solidarités nationales », dans Sociétés et idéologies des Temps modernes. Hommage à Ariette Jouanna, Montpellier, Centre d’Histoire moderne et contemporaine de l’Europe méditerranéenne et de ses périphéries, 1996, p. 259-277.

IIΙ. ASPECTS ÉCONOMIQUES, DÉMOGRAPHIQUES ET CULTURELS

BRAUDEL (Fernand), Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle, Paris, A. Colin, 1979 (rééd.. Le Livre de poche, coll. Références, 1993), 3 vol.

BRAUDEL (Fernand) et LABROUSSE (Ernest) (dir.), Histoire économique et sociale de la France, t. 2 : 1660-1789. Des derniers temps de l’âge seigneurial aux préludes de l’âge industriel, rééd., Paris, Quadrige-P.U.F., 1993.

COMPERE (Marie-Madeleine) et JULIA (Dominique), Les collèges français, I6e-18e siècles, t. 2 : France du Nord et de l’Ouest, Paris, I.N.R.P.-C.N.R.S., 1988.

DUPAQUIER (Jacques), Histoire de la population française, t. 2. De la Renaissance à 1789, rééd., Paris, Quadrige/P.U.F., 1995.

GOUBERT (Pierre), Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730. Contribution à l’histoire sociale de la France au XVIIe siècle, Paris, S.E.V.P.E.N., 1960, 2 vol.

Id., « Les rentes constituées et le crédit : nature et rôle économique des constitutions de rentes dans la France du nord au XVIIe siècle », dans Le siècle de Louis XIV. Etudes, Paris, éd. de Fallois, 1996, p. 100-107.

HOFFMAN (Philip), POSTEL-VINAY (Gilles) et ROSENTHAL (Jean-Laurent), « Economie et politique. Les marchés du crédit à Paris, 1750-1840 », Annales H.S.C., janvier-février 1994, n° 1, p. 65-98.

JULIA (Dominique), « L’éducation des négociants français au 18e siècle », dans Cultures et formations négociantes dans l’Europe moderne, Paris, éd. de l’E.H.E.S.S., 1995, p. 215-256.

LESPAGNOL (André), Messieurs de Saint-Malo. Une élite négociante au temps de Louis XIV, rééd.. Rennes, P.U.R., 1997, 2 vol.

PETITFRERE (Claude), L’œil du maître. Maîtres et serviteurs, de l’époque classique au romantisme, Bruxelles, Complexe, 1986.

PONSOT (Pierre), « Noblesse de robe et rente constituée : un exemple bourguignon sous Louis XIV », dans La France d’Ancien Régime. Etudes réunies en l’honneur de Pierre Goubert, t. 2, Toulouse, Privat, 1984, p. 587-595.

QUENIART (Jean), Culture et société urbaines dans la France de l’Ouest au XVIIIe siècle, Paris, Klincksieck, 1978.

ROCHE (Daniel), La France des Lumières, Paris, Fayard, 1993. Id., Histoire des choses banales. Naissance de la consommation, XVIIe-XIXe siècle, Paris, Fayard, 1997.

Id., Le peuple de Paris. Essai sur la culture populaire au XVIIIe siècle, nouv. éd., Paris, Fayard, 1998.

IV. HISTOIRE LOCALE ET RÉGIONALE

Histoire de Touraine (sauf ville de Tours), d’Anjou et du Maine

ANTOINE (Annie), Fiefs et villages du Bas-Maine au XVIIIe siècle. Etude de la seigneurie et de la vie rurale, Mayenne, Ed. régionales de l’Ouest, 1994.

BERENGER (Jean), « Charles Colbert, marquis de Croissy » [intendant de Tours de 1664 à 1666], dans MOUSNIER (Roland) (dir.), Le Conseil du roi de Louis XII à la Révolution, Paris, P.U.F., 1970, p. 153-174.

BOSSEBŒUF (Louis-Auguste), « Histoire de Richelieu et des environs, au point de vue civil, religieux et artistique », M.S.A.T., t. 35, 1890.

BOULAY (J.-C.), Les routes dans la province de Touraine à la fin de l’Ancien Régime, Mémoire de D.E.S. dact., Université de Poitiers, 1962.

BOULAY DE LA MEURTHE, « Histoire des guerres de religion à Loches et en Touraine », M.S.A.T., 1906, t. 45.

BOUTON (André), La vie pittoresque du Mans au temps des carrosses et des chandelles, Le Mans, L’auteur, 1963.

CAUVIN (Thomas), Le Mans et ses environs, rééd. (1833), Paris, Res Universis, 1991.

CHALMEL (Jean-Louis), Histoire de Touraine depuis la conquête des Gaules par les Romains jusqu’à l’année 1790, suivie du dictionnaire biographique de tous les hommes célèbres nés dans cette province, Paris, Foumier, 1828, 4 vol.

CHEVALIER (Bernard), Tours, ville royale (1356-1520). Origine et développement d’une capitale à la fin du Moyen Age, Paris-Louvain, Vander/Nauwelaerts, 1975.

CHEVALIER (Bernard) (dir.), Histoire de Tours, Toulouse, Privat, 1985.

COLLAS (Alain), Pouvoir légal et pouvoir réel. Les officiers de justice et de finance dans les bailliages de Blois, Bourges, Chartres, Orléans et Tours, 1407-1562, Thèse dact., Université de Tours, 1982.

COUILLARD (Georges), Château-la-Vallière sous la Révolution, 1789-1799, Château-la-Vallière, L’auteur, 1989.

DION (Roger), Le Val de Loire. Etude de géographie régionale, Tours, Arrault et Cie, 1934.

DORNIC (François), L’industrie textile dans le Maine et ses débouchés internationaux (1650-1815), Le Mans, Pierre-Belon, 1955.

Id. (dir.), Histoire du Mans et du pays monceau, Toulouse, Privat, 1975.

DUMAS (François), « La généralité de Tours au XVIIIe siècle. Administration de l’intendant Du Cluzel (1766-1783) », M.S.A.T., 1894, t. 39.

DUPAQUIER (Jacques), Statistiques démographiques du Bassin parisien, 1636-1720, Paris, Bordas, 1977.

FAYE (Henri), La Révolution au jour le jour en Touraine (1789-1800), Angers, Germain et Grassin, 1903.

FENEANT (Jacques), Histoire de la franc-maçonnerie en Touraine, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1981.

GIRAUDET (Eugène), Histoire de la ville de Tours, Tours, 1873, 2 vol.

GORRY (Jean-Michel), Paroisses et communes d’Indre-et-Loire, Paris, Ed. du C.N.R.S., 1986.

LANDAIS (Hubert) (dir.), Histoire de Saumur, Toulouse, Privat, 1997.

LEBRUN (François), « Les intendants de Tours et d’Orléans aux XVIIe et XVIIIe siècles », Annales de Bretagne, 1971, t. 78, n° 2, p. 287-305.

Id., Les hommes et la mort en Anjou aux XVIIe et XVIIIe siècles. Essai de démographie et de psychologie historiques, Paris-La Haye, Mouton, 1971 (rééd., Paris, Flammarion, coll. Science, 1975).

Id. (dir.), Histoire des Pays de la Loire, Toulouse, Privat, 1972.

Id. (dir.), Histoire d’Angers, Toulouse, Privat, 1975.

LEVEEL (Pierre), « Le partage de la généralité de Tours et la délimitation du département d’Indre-et-Loire (1787-1790) », M.S.A.T., 1964, t. 57.

Id., Histoire de Touraine et d’Indre-et-Loire, t. 2, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1988.

MAILLARD (Brigitte), Les campagnes de Touraine au XVIIIe siècle. Etude d’histoire économique et sociale, Thèse dact., Université de Rennes 2, 1992, 5 vol.

Id., Les campagnes de Touraine au XVIIIe siècle. Structure agraire et économie rurale, Rennes, P.U.R., 1998 (version abrégée de la thèse précédente).

MAILLARD (Jacques), Le pouvoir municipal à Angers de 1657 à 1789, Angers, Presses universitaires d’Angers, 1984, 2 vol.

MAITRE (Léon), Le Maine sous l’Ancien Régime. Administration, justice, finances, Laval, Moreau, 1866.

MARBŒUF (Lucette), L’administration des voies publiques en Anjou à la fin du dix-huitième siècle, s. 1., 1954, 2 vol. dact.

OURY (Guy-Marie), La Touraine au fil des siècles. Tours, C.L.D., 1976-1979, 4 vol.

Id. (dir.), Histoire religieuse de la Touraine, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1975.

PITOU (Frédérique), Laval au XVIIIe siècle. Marchands, artisans, ouvriers dans une ville textile, Laval, Société d’Archéologie et d’Histoire de la Mayenne, 1995.

PLESSIX (René), Paroisses et communes de France. Dictionnaire d’histoire administrative et démographique. Sarthe, Paris, éd. du C.N.R.S., 1983.

SALBERT (Jacques) (dir.), La Mayenne des origines à nos jours, Saint-Jean d’Angély, Bordessoules, 1984.

SCHWEITZ (Ariette), La maison tourangelle au quotidien. Façons de bâtir, manières de vivre (1850-1930), Paris, Publications de la Sorbonne, 1997.

TOULIER (Bernard), « Notes sur l’œuvre de Nicolas Poictevin (16.. -1719) et l’état des ponts et chaussées de la généralité de Tours », B.S.A.T., 1979, t. 39, p. 173-194.

TOURNERIE (Jean-André), « La fin de l’intendance de Tours », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 1978, t. 85, n° 3, p. 401-438.

Id., « Un projet d’école royale des colonies en Touraine au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 1992, t. 99, n° 1, p. 33-60.

UZUREAU (François), « Le district de Cholet (1790-1795) », L’Anjou historique, 1945, t. 45, p. 166-168.

Ville de Tours : topographie urbaine, institutions (y compris bureau des finances) et société

BAUMIER-LEGRAND (Béatrice), « Le corps de ville de Tours de la réforme de Laverdy à la Révolution : étude sociale (1765-1789) », dans Regards sur les sociétés modernes, XVIe-XVIIIe siècle. Mélanges offerts à Claude Petitfrère, Tours, C.E.H.V.I., 1997, p. 335-344.

BOSSEBŒUF (abbé L.), Histoire de la fabrique de soieries de Tours, des origines au XIXe siècle, Tours, P. Bousrez, 1900.

BRIZAY (François), Le corps municipal de Tours de 1724 à 1789, Mémoire de maîtrise dact., Université de Tours, 1982.

CAILLOU (François), Les officiers supérieurs du bureau des finances de Tours au XVIIIe siècle, Mémoire de D.E.A. dact., Université de Tours, 1992.

Id., « Ville, patriciat urbain et anoblissement : les officiers supérieurs du bureau des finances de Tours à la fin de l’Ancien Régime », dans Noblesses et villes (1780-1950). Actes du colloque de Tours, 17-19 mars 1994, Tours, Maison des Sciences de la Ville, 1995, p. 309-318.

Id., « Commerçants tourangeaux anoblis par charge au Siècle des Lumières », dans Regards sur les sociétés modernes, XVIe-XVIIIe siècle. Mélanges offerts à Claude Petitfrère, Tours, C.E.H.V.I., 1997, p. 345-355.

CHEDAILLE (Jean), Tours d’autrefois, Roanne, Horvath, 1981.

DUPIN DE SAINT-ANDRE (Α.), Cinquantenaire de l’Eglise réformée de Tours, Paris, Fischbacher et Grassart, 1887.

GATIAN DE CLERAMBAULT (Edouard), « Les processions de la Fête-Dieu à Tours pendant les quatre derniers siècles », B.S.A.T., 1911-1912, t. 18, p. 117-128.

Id., Tours qui disparaît, Tours, Péricat, 1912.

GIRAUDET (Alexis), Tours, ses monuments, son industrie, ses grands hommes. Guide de l’étranger dans cette ville et ses environs, Tours, Lecesne, 1844.

GRANDMAISON (Charles de). Tours archéologique. Histoire et monuments, Paris, Champion, 1879.

GRANDMAISON (Louis de), « Mort et funérailles de Mgr Chapt de Rastignac, archevêque de Tours », B.S.A.T., 1911-1912, t. 18, p. 397-416.

LABUSSIERE (Jeannine) et PRAT (Elisabeth), Tours, cité meurtrie : juin 1940, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1991.

LAMBRON DE LIGNIM (Henri), Bureau des finances de la généralité de Touraine, Anjou et Maine, depths avant 1582 jusqu’en 1789, par filiation de charge, Tours, Bibl. munie., manuscrit 1 236, XIXe siècle. Cité pour mémoire : ce manuscrit a été détruit lors de l’incendie de la bibliothèque municipale de Tours en juin 1940. Il n’en avait été fait aucune copie.

LIVERNET (Sylvain), « Fiefs et paroisses à Tours au XVIIIe siècle », B.S.A.T., 1978, t. 38, p. 749-789.

Id., Tours du 18e au 20e siècle. La conservation des éléments anciens dans une ville moderne, Thèse d’Histoire dact., Université de Paris IV, 1981, 4 vol. + planches et plans.

MAILLARD (Brigitte), « Les mariages dans une paroisse de Tours au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 1981, n° 4, p. 419-430.

Id., « Les hommes et la mort à Tours au XVIIe siècle », dans Villes, bonnes villes, cités et capitales. Etudes d’histoire urbaine (XIIe-XVIIIe siècle) offertes à Bernard Chevalier, Tours, Publications de l’Université François-Rabelais, 1989, p. 79-88.

Id., « L’air, l’eau, la ville et le médecin au XVIIIe siècle », dans PETITFRERE (Claude) (dir.). Images et imaginaires de la ville à l’époque moderne, Tours, Maison des Sciences de la Ville, 1998, p. 95-110.

Id., « "Notables habitants" et instruction populaire en ville au XVIIIe siècle », dans Eglise, éducation, Lumières... Histoires culturelles de la France (1500-1830) en l’honneur de Jean Quéniart, Rennes, P.U.R., 1999, p. 179-186.

MONNIER (L.), « L’hôtel de la Massetière », B. S. A. T., 3e et 4e trim. 1927, t. 23, p. 311-319.

PATUREAU (Nicole), L’hôpital général de la Charité de Tours, 1656-1802, Thèse Ecole des Chartes, dact. : A.D. Indre-et-Loire, 3F 38.

PETITFRERE (Claude), « Vies de chanoines à Tours, de Louis XIV à Louis XVI », dans Foi, fidélité, amitié en Europe à la période moderne. Mélanges offerts à Robert Sauzet ; t. 1 : Du Languedoc à la Touraine. Les clercs, spiritualité et vie matérielle. Tours, Publication de l’Université François-Rabelais, 1995, p. 89-102.

Id., « "Vox populi, vox regis ?" L’élection des maires de Tours aux XVIIe et XVIIIe siècles », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, t. 106, n° 4, 1999, p. 47-64.

Id., « Les embarras financiers d’un corps de ville : l’exemple de Tours au Grand Siècle (vers 1589-1715) », dans Pourvoir les finances en province sous l’Ancien Régime. Journée d’études tenue à Bercy le 9 décembre 1999, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 2002, p. 51-83.

PILLORGET (Suzanne), « Gabriel Taschereau de Baudry, notable tourangeau et lieutenant général de police de Paris (1673-1755) », dans Actes du 95e Congrès national des Sociétés savantes. Reims, 1970. Section d’histoire moderne et contemporaine, t. 2, Paris, Bibliothèque nationale, 1974, p. 345-360.

REULOS (Michel), « Les coutumes de Touraine. Histoire et caractères à la lumière de travaux récents », B.S.A.T., 1980, t. 39, p. 403-412.

SAUZET (Robert), « Le milieu dévot tourangeau et les débuts de la Réforme catholique », Revue d’histoire de l’Eglise de France, t. LXXV, 1989, p. 159-166.

TOURNERIE (Jean-André), Recherches sur la crise judiciaire en province à la fin de l’Ancien Régime : le présidial de Tours de 1740 à 1790, Tours, Faculté des sciences juridiques et économiques, 1975 (dact.).

VIALLES (Hélène), Tours pas à pas. Ses rues, ses monuments, ses hommes célèbres, Roanne, Horvath, 1985.

V. OFFICIERS DU BUREAU DES FINANCES DE TOURS

Dictionnaires et armoriaux

ANGOT (Α.), Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910, 4 vol.

BALTEAU (J.), BARROUX (M.), PREVOST (M.) et ROMAN D’AMAT (J.-C.) (dir.). Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané, 1932 et suiv. (en cours de publication).

BEAUCHET-FILLEAU (Henri, Paul et Joseph) et CHERGE (Ch. de), Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, 2e éd., Fontenay-le-Comte, Lussaud, 1963 et suiv., 6 vol. parus.

BLANCHARD (Anne), Dictionnaire des ingénieurs militaires, 1691-1791, Montpellier, Louis-Jean, 1981.

BOISNARD (Luc), Dictionnaire des anciennes familles de Touraine, Mayenne, Ed. régionales de l’Ouest Y. Floch, 1992.

CARRE DE BUSSEROLLE (Jacques-Xavier), Dictionnaire géographique, historique et biographique d’Indre-et-Loire et de l’ancienne province de Touraine, Tours, Rouillé-Ladevèze, 1884, 6 vol. (rééd., Mayenne, J. Floch, 1966, 6 t. en 3 vol.).

Id., Armorial général de la Touraine, Tours, Georget-Joubert, 1867, 3 vol. et un supplément.

CHAIX D’EST-ANGE (Gustave), Dictionnaire des familles françaises ou notables à la fin du XIXe siècle, rééd., Paris, éd. Vendôme, 1983, 20 tomes en 10 vol. (inachevé).

COLLECTIF, Dictionnaire biographique du Canada, t. I : de l’an 1000 à 1700, Québec-Toronto, Presses de l’université Laval/University of Toronto Press, 1966.

JOUGLA DE MORENAS (Henri) et WARREN (Raoul de). Grand armorial de France, rééd., Paris-Nancy, Berger-Levrault, 1975, 7 vol.

LAMANT (Hubert), Armorial général et nobiliaire français, t. 4, fasc. 3, 1978, t. 15, fasc. 4, 1987.

LAMBRON DE LIGNIM (Henri), Armorial des maires de la ville de Tours, Tours, Lecesne et Laurent, 1847.

LAURENCIN (Michel), Dictionnaire biographique de Touraine, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1990.

LINIERE (Raoul de), Armorial de la Sarthe (2e série). Notices généalogiques sur les familles résidantes ou possessionnées dans la région sarthoise au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, Le Mans, Vilaire, 1948, 2 vol.

PESCHE (Julien-Rémy), Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, Le Mans, Monnoyer, 1828-1842, 6 vol.

PORT (Célestin), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, Angers, Lachèse et Dolbeau, 1874-1878, 3 vol.

REVEREND (Albert), Les familles titrées et anoblies au XIXe siècle. Armorial du premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés pat-Napoléon Ier, rééd., Paris, Champion, 1974, 4 tomes en 2 vol.

Id., Les familles titrées et anoblies au XIX siècle. Titres, anoblissements et pairies de la Restauration, 1814-1830, rééd., Paris, Champion, 1974, 6 tomes en 3 vol.

SAFFROY (Gaston), Bibliographie généalogique, héraldique et nobiliaire de la France des origines à nos jours. Imprimés et manuscrits, Paris, Librairie G. Saffroy, 1968-1988, 5 vol.

SAINT-VENANT (R. de), Dictionnaire topographique, historique, biographique, généalogique et héraldique du Vendômois et de l’arrondissement de Vendôme, rééd., Mayenne, Floch, 1969. 4 vol.

Etudes généalogiques et biographies (officiers et personnes apparentées)

ARDOUIN-WEISS (Idelette), Les protestants en Touraine (les anciennes familles réformées de Tours aux XVIe et XVIIe siècles), Centre généalogique de Touraine. s. 1. n. d., 6 vol.

ARNAUD (Etienne), La famille des deux André Coudreau (maires de Tours au XVIIe siècle). Tours, Centre généalogique de Touraine, 1987.

Id., Les Milon, une famille de Touraine et d’Anjou (XIIIe-XIXe siècles), Tours, Centre généalogique de Touraine, 1988.

ARGENSON (d’), « Note sur la famille de Descartes et l’origine de son nom », M.S.AT., 1855, t. 4, p. 87-95.

BAUDARD DE FONTAINE (Didier), « La famille Gaultier », Informations généalogiques, 1er trim. 1982, n° 28, p. 37-39.

BEAUMONT (Charles de), « Note sur les seigneurs de Rochecot », B.S.A.T., 4e trim. 1901, t. 13, p. 306-341.

BERGERON (Louis) et CHAUSSINAND-NOGARET (Guy) (dir.), Grands notables du premier Empire, t. 8 : Loir-et-Cher, Indre-et-Loire, Loire-Inférieure, par LABUSSIERE (Jeanine) et GUILLET (Béatrix) ; t. 9 : Loir-et-Cher (supplément), Sarthe, Maine-et-Loire, Morbihan, par LABUSSIERE (Jeanine), DORNIC (François), LAUVRIERE (Robert) et ANDRE (Bernard), Paris, éd. du C.N.R.S., 1982-1983.

BOISNARD (Luc), Les Phélypeaux, une famille de ministres sous l’Ancien Régime. Essai de généalogie critique, Paris, Sédopols, 1986.

BOURGEON (Jean-Louis), Les Colbert avant Colbert, Paris, P.U.F., 1973.

BRULEY (Georges), Un homme de cœur : Prudent-Jean Bruley, avocat du roi, président-trésorier de France, maire de Tours, député à l’Assemblée législative de 1791, président du Conseil général d’Indre-et-Loire (1759-1847), Angers, Germain et Grassin, 1901.

BRULEY (Georges-Prudent), Généalogie de la famille Bruley, Tours, Mazereau, 1879.

CAILLOU (François), « Une famille tourangelle sous l’Ancien Régime : les Segoin », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 1995, t. 102, n° 2, p. 25-41.

CHASSIN DU GUERNY (Yves), Les Taschereau, une famille tourangelle, XVIe-XIXe siècles : essai généalogique, 2e éd., La Membrolle-sur-Choisille, Centre généalogique de Touraine, 1987.

COUILLARD (Georges), Biographie de Marie-Louis-César Roulleau, Château-la-Vallière, Frogein, 1970.

Id., « Une famille de gens de robe : les Roulleau, de Château-la-Vallière », Informations généalogiques, 4e trim. 1977, n° 11, p. 383-388.

DUBE (Jean-Claude), « Colbert et l’intendance de Québec », Revue de l’université d’Ottawa, 1978, vol. 47, n° 3, p. 292-306.

Id., « Clients des Colbert et des Pontchartrain à l’intendance de Québec », dans Hommage à Roland Mousnier. Clientèles et fidélités en Europe à l’époque moderne, Paris, P.U.F., 1981, p. 199-212.

Id., « Claude Robin, bourgeois de Tours, 1520 ( ?) - 1587 », B.S.A.T., 1981, t. 39, p. 873-894.

DUBREUIL-CUAMBARDEL (Louis), « Les marquis de Verneuil », Revue héraldique, historique et nobiliaire, 1904, t. 18, 4e série, n° 3, p. 161-166.

FOURMONT (H. de), Histoire de la Chambre des comptes de Bretagne, Paris, De Signy et Dubey, 1854.

GEORGEON (Ε.), « Trois siècles de la vie d’une famille tourangelle : les Chicoisneau et les Legras de Sécheval », B.S.A.T., 1976, t. 38, p. 221-239.

GIRAUDET (Eugène), Les artistes tourangeaux : architectes, armuriers, brodeurs, émailleurs, graveurs, orfèvres, peintres, sculpteurs, tapissiers de haute lisse. Notes et documents inédits, Tours, Rouillé-Ladevèze, 1885.

GRANDMAISON (Louis de), « La famille des deux Nicolas Joubert, maires de Tours », B.S.A.T., 3e et 4e trim. 1938. t. 27, p. 143-150.

GRIMAUD (Henry), « Mexme Legrand (1732-1819) », Bulletin des Amis du Vieux Chinon, 1920-1921, t. 2, n° 3, p. 156-157.

HAMOIR (Eric) et ROBERT (Pierre). Les Orceau (Touraine, Paris, Champagne), XVIIe-XIXe siècle, Tours. Centre généalogique de Touraine, 1991.

Id., Les Quentin (Touraine, Paris, Champagne), XVIe-XIXe siècle. Tours, Centre généalogique de Touraine. s. d.

LE BLANT (Robert), « Marchands tourangeaux à Paris au début du XVIIe siècle », Bulletin philologique et historique (jusqu’à 1610) du comité des travaux historiques et scientifiques, année 1968. Actes du 93e Congrès national des sociétés savantes tenu à Tours, vol. II, Paris, Bibliothèque nationale, 1971, p. 907-923.

LE BRUN (Eugène), Les ancêtres de Louise de la Vallière. Généalogie de la maison de La Baume le Blanc, Paris/Moulins, Champion et Grégoire, 1903.

MARCAULT (Octave), Essai historique sur messire Joseph Sain, fondateur des séminaires du diocèse de Tours (XVIIe siècle), Tours, Allard, 1911.

MAYAUD (Bernard), Recueils de généalogies angevines, Nantes, L’auteur, 1981-1996, 16 vol. parus.

Id., « Quelques exemples de généalogies fabuleuses, fantaisistes ou fausses », Centre généalogique de l’Ouest, 1982, n° 30, p. 30-39.

MICHEL (Emmanuel), Biographie du parlement de Metz, Metz, Nouvian, 1853.

PALLU DE LESSERT (A.-C.), Essai sur la famille Pallu, Charleville-Mézières/Paris, Impr. du Courrier des Ardennes et Pedone, 1902-1907, 2 fascicules.

ROBERT (Pierre), Familles de Touraine et alliances, XVIIe et XVIIIe siècles. Approche par tableaux généalogiques. Tours, Centre généalogique de Touraine, 1989-1993, 3 vol.

SAULNIER (Frédéric), Le parlement de Bretagne, 1554-1790, nouv. éd., Mayenne, La Manutention, 1991, 2 vol.

SOUTY (Marie-Rose), Une famille blésoise aux XVIe et XVIIe siècles : les Pathault, Blois, Grande imprimerie. 1957.

VILLENEUVE (Gérard de), « Essai généalogique sur la famille Scarron », Héraldique et généalogie, 1983, n° 5, p. 418-422.

WARREN (H. de), « Une famille tourangelle au XVIIe siècle » [les François ou Françoys], B.S.A.T., t. 26, 1935-1937, p. 113-126.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540