Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le renouveau de la production de la soie en Cévennes (1972-1998)

 | 
Françoise Clavairolle

Bibliographie

Texte intégral

ABÉLÈS (M.), « Le local à la recherche du temps perdu », Dialectiques, 30(1980), p. 31-42.

AITKEN (H.), « Science, technique et économie. Pour une problématique de la traduction », Réseaux, 60 (1993), p. 81-82.

AKRICH (M.), « Comment sortir de la dichotomie technique/société. Présentation des diverses sociologies de la technique », dans LATOUR (Β.) et LEMONNIER (P.), éd., De la préhistoire aux missiles balistiques. L’intelligence sociale des techniques, Paris, La Découverte, 1994, p. 105-131.

AKRICH (M.), « l’analyse socio-technique », La gestion de la recherche, 3(1991), p. 339-353.

AKRICH (M.), « De la sociologie des techniques à une sociologie des usages : l’impossible intégration du magnétoscope dans les réseaux câblés de première génération », Techniques et Culture, 16 (1990), p. 83-110.

AKRICH (M.), « La construction d’un système socio-technique. Esquisse pour une anthropologie des techniques », Anthropologie et Sociétés, 2 (1989), p. 31-54.

AKRICH (M.), « Comment décrire les objets techniques », Techniques et Culture, 9 (1987), p. 48-64.

AKRICH (M.), « Comment les innovations réussissent », Recherche et technologie, 4 (1987), p. 26-34.

AKRICH (M.), CALLON (M.) et LATOUR (Β.), « À quoi tient le succès des innovations ? 1 : L’art de l’intéressement », Annales des mines (Série Gérer et comprendre), 11 (1988), p. 27-52.

AKRICH (M.), CALLON (M.) et LATOUR (Β.), « À quoi tient le succès des innovations ? 2 : L’art de choisir les bons porte-parole », Annales des Mines (Série Gérer et comprendre), 12 (1988), p. 14-29.

ALPHANDÉRY (P.), BITOUN (P.) et DUPONT (Y.), Les champs du départ, Paris, La Découverte, 1989.

ALPHANDÉRY (P.) et DUPONT (Y.), « Tradition et modernité dans l’isthme du Cotentin », Pour, 106 (1986), p. 112-117.

ALTER (Ν.), « La lassitude de l’acteur de l’innovation », Sociologie du travail, 4 (1993), p. 447-468.

ALTHABE (G.), « Production des patrimoines urbains », dans JEUDY (P.H.), éd., Patrimoines en folie, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1990, p. 269-274.

AMADO (P.), Une aventure : le programme ASVIN. Impact économique et socio-culturel d’une innovation technologique, Paris, CNRS, 1985.

AMPHOUX (P.) et DUCRET (Α.), « Le pouvoir des lieux. La mémoire des lieux », Cahiers internationaux de sociologie, 65 (1985), p. 198-202.

ANDRIEUX (J. Y.), éd., Patrimoine et société, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1999.

ARON (R.), Introduction à la philosophie de l’histoire. Essai sur les limites de l’objectivité historique, Paris, Gallimard, 1957.

« Architectures et paysages de la soie », Cévennes, 53-54 (1997).

ASCHER (Ε.), « Quelles techniques, quels enjeux ? », Revue européenne de sciences sociales, 91 (1991), p. 27-38.

ASSIER-ANDRIEU (L.), « La mémoire et le marché », Les papiers, 9 (1992), p. 101-107.

ASSIER-ANDRIEU (L.), « L’ethnologie occitane », Études rurales, 86 (1982), p. 103-106.

ATTALI (Β.), « Le développement local, un enjeu essentiel pour l’équilibre du territoire », Autrement, 47 (1983), p. 232-234.

AUGÉ (M.), « Les paradoxes du patrimoine », dans AUGÉ (M.), éd., Territoires de la mémoire, Thonon-Les-Bains, L’Albaron, 1992, p. 19-21.

AUGÉ (M.), Symbole, fonction, histoire. Les interrogations de l’anthropologie, Paris, Hachette, 1979.

AYDALOT (P.), « Réalités et illusions de l’économie locale », Autrement, 47(1983), p. 208-216.

BABADZAN (Α.), « Les usages sociaux du patrimoine », Ethnologies comparées, 2 (2001) (revue en ligne).

BACHELARD (P.), Les acteurs du développement local, Paris, L’Harmattan, 1993.

BACZKO (Β.), « Lumières et Utopie. Problèmes et recherches », Annales ESC, 2 (1971), p. 355-386.

BADOUIN (R.), « L’économie cévenole », Économie méridionale, 63 (1968).

BALANDIER (G.), Les Anthropo-logiques, Paris, Le Livre de Poche, 1985.

BALFET (H.) et BROMBERGER (C.), « Dimensions de l’espace et formes d’entraide : le ‘quartier’ cévenol », dans BALFET (H.) et al., éd., Pratiques et représentations de l’espace dans les communautés méditerranéennes, Paris, Éditions du CNRS, 1976, p. 101-121.

BARE (J.-F.), « Pour une anthropologie du développement économique », Études rurales, 105-108 (1987), p. 267-298.

BARTHEZ (Α.), « Le travail familial et les rapports de domination dans l’agriculture », Nouvelles questions féministes, 5 (1983), p. 19-46.

BARTHEZ (Α.), « Les agriculteurs résistent-ils à l’innovation ? Ou à la domination ? », Pour, 4 (1975), p. 110-117.

BAUBEROT (J.), « L’individualisme social protestant », Annuaire EPHE/Sciences religieuses, Paris, 1983, p. 463-471.

BAYARD (J.-F.), L’illusion identitaire, Paris, Fayard, 1996.

BAZIN (L.), « Femmes cévenoles, filatures et soie », Le monde alpin et rhodanien, 3-4 (1987), p. 163-174.

BEAUQUIS (Α.), Histoire économique de la soie, Paris, H. Dunot et E. Pinat, 1920.

BEGHAIN (P.), Le patrimoine : culture et lien social, Paris, Presses de Sciences po., 1998.

BÉHAR (D.), « Les rapports entre associations et collectivités locales : le rôle des structures de concertation », Pour, 87 (1983), p. 67-74.

BELLON (B.), éd., Innover ou disparaître, Paris, Economica, 1994.

BENSA (Α.), « De la micro-histoire vers une anthropologie critique », dans REVEL (J.), éd., Jeux d’échelles, Paris, Gallimard, 1996, p. 33-70.

BENSA (A.) et FABRE (D.), éd., Une histoire à soi, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2001.

BENSAID (Ν.), L’ethnologie de la France. Besoins et projets, Paris, La Documentation française, 1980.

BÉRARD (L.) et MARCHENAY (P.), Les produits de terroirs. Entre cultures et règlements, Paris, CNRS Editions, 2004.

BÉRARD (L.) et MARCHENAY (P.), « Lieux, temps et preuves : la construction sociale des produits de terroir », Terrain, 24 (1995), p. 153-164.

BERTHELOT (J.-M.), Les vertus de l’incertitude. Le travail de l’analyse dans les sciences humaines, Paris, Presses universitaires de France, 1996.

BESCHE-COMMENGE (Β.), « Mythe, métis ou rien, les ‘savoirs naturalistes populaires’ chassent d’abord les baleines », Production pastorale et société, 18 (1986), p. 116-136.

BIDET (Ε.), « L’insoutenable grand écart de l’économie sociale. Isomorphisme institutionnel et économie solidaire », Revue du M.A.U.S.S., 21 (2003), pp. 162-197.

BLOCH (M.), « Mémoire autobiographique et mémoire historique du passé éloigné », Enquête, 2 (1995), p. 59-78.

BLONDEL (D.), 1990. L’innovation pour le meilleur et pour le pire, Paris, Hatier, 1990.

BODIGUEL (M.), « Trois sociétés rurales : trois processus de changement », Revue française de sociologie, IX (1968), p. 497-521.

BOIRAL (P.) et BROUAT (J.-P.), « L’émergence de l’idéologie localiste », Sociologie du Sud-Est (spécial colloque identité locale, identité professionnelle), 41-44 (1984-1985), p. 35-50.

BOISSET (J.-P.), « Contribution à la connaissance de la mentalité cévenole : à propos de divers types de coopératives créées en Cévennes », Revue de psychologie des peuples, 4 (1969).

BOLTANSKI (L.) et THÉVENOT (L.), De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard, 1991.

BONNIOL (J.-L.), « La fabrique du passé. Le Larzac entre mémoire, histoire et patrimoine », dans BENSA (A.) et FABRE (D.), éd., Une histoire à soi, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2001, p. 169-193.

BONNY (S.), « Vers un autre modèle de développement agricole ? », Économie rurale, 146 (1981), p. 20-29.

BOUJU J., « Tradition et identité », Enquête, 2 (1995), p. 95-117.

BOULNOIS (L.), « Chevaux célestes et salive de dragon. Transferts de culture matérielle sur les routes de la soie avant le XXe siècle », Diogène, 167(1994), p. 18-42.

BOURDIEU (P.), Méditations pascaliennes, Paris, Le Seuil, 1997.

BOURDIEU (P.), Ce que parler veut dire, Paris, Fayard, 1982.

BOURDIEU (P.), « L’identité et la représentation », Actes de la recherche en Sciences sociales, 35 (1980), p. 63-72.

BOURDIEU (P.), Le sens pratique, Paris, Éditions de Minuit, 1980.

BOURDIEU (P.), « La production de la croyance : contribution à une économie des biens symboliques », Actes de la recherche en sciences sociales, 13 (1977), p. 3-43.

BOURDIEU (P.), « Le marché des biens symboliques », L’année sociologique, 22 (1971), p. 49-126.

BOURDIN (Α.), « La force du passé. Le dépôt sacré », Cahiers internationaux de sociologie, LXXXI (1986), p. 196-216.

BOURDIN (Α.), Le patrimoine réinventé, Paris, Presses universitaires de France, 1984.

BOUZANQUET (P.), La protection dans l’industrie de la soie, Montpellier, Firmin, Montane et Sicardi, 1906.

BRESSON (C.) de, Changement social et orientation technique : contraintes évolutives, organisation sociale, pouvoir technique et idéologie. Essai de synthèse, Thèse de 3e cycle en économie, Paris, EHESS, 1984.

BROMBERGER (C.), « Ethnologie, patrimoine, identités. Y a-t-il une spécificité de la situation française ? », dans FABRE (D.), éd., L’Europe entre culture et nations, Paris, Editions de la Maison des sciences de l’homme, 1996, p. 9-24.

BROMBERGER (C.), « L’ethnologie de la France et le problème de l’identité », Civilisations, 2 (1993), p. 45-63.

BROMBERGER (C.), « Du grand au petit. Variations des échelles et des objets d’analyse dans l’histoire récente de l’ethnologie de la France », dans CHIVA (I.) et JEGGLE (U.), éd., Ethnologies en miroir, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1987, p. 67-94.

BROMBERGER (C.) et CHEVALLIER (D.), éd., Carrières d’objets, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1999.

Bulletin commun de la société d’agriculture d’Alès et des Cévennes et du Comité de rénovation des Cévennes 1961.

Bulletin de la société d’agriculture d’Alès 1953.

CAILLÉ (Α.), Critique de la raison utilitaire, Paris, La Découverte, 1989.

CAILLÉ (Α.), « La sociologie de l’intérêt est-elle intéressante ? », Sociologie du travail, 3 (1981), p. 257-274.

CALAS (Ε.), TANTON (B.) et NÈGRE (J.-P.), « Études et actions pour une novation de l’économie agricole traditionnelle d’une commune des basses Cévennes : Colognac (Gard) », Bulletin de la Fédération Française d’Économie Montagnarde (Grenoble), 13 (s.d.), p. 423-433.

CALLON (M.), « L’innovation technologique et ses mythes », Annales des Mines (Série Gérer et comprendre), 34 (1994), p. 5-17.

CALLON (M.), « Réseaux technico-économiques et irréversibilités », dans BOYER (R.), éd., Les figures de l’irréversibilité en économie, Paris, Éditions de l’EHESS, 1991, p. 195-230.

CALLON (M.), « Éléments pour une sociologie de la traduction. La domestication des coquilles Saint-Jacques et des marins-pêcheurs dans la baie de Saint-Brieuc », L’année sociologique, 36 (1986), p. 169-207.

CALLON (M.), « Pour une sociologie des controverses technologiques », Fundamenta Scientiae, 3-4 (1981), p. 381-399.

CALLON (M.), « L’opération de traduction comme relation symbolique », Séminaire de recherche MSH, Paris, Rapport CORDES-CNRS, 1978, p. 105-139.

CALLON (M.), LASCOUMES (P.) et BARTHE (Y.), éd., Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Éditions du Seuil, 2001.

CANDAU (J.), Mémoire et identité, Paris, Presses universitaires de France, 1988.

CARRON (M.-A.), La production de la soie brute en France, Lyon, M. Audin, 1946.

CARRON (M.-A.), « La sériciculture en France », Revue de géographie de Lyon, XXVI (1958), p. 441-449.

CAZALET (E.) de, « Une tentative originale : la maison des Magnans », Causses et Cévennes, 2 (1979), p. 8-9.

CERTEAU (M.) de, La culture au pluriel, Paris, Christian Bourgois, 1980.

CHABRIÈRES (M.-M.), « La propagande séricicole en France », Actes du VIIe Congrès séricicole international, Alès, 1948, p. 175-184.

CHABROL (Α.), « L’arbre d’or », Almanach cévenol, 3 (1969), p. 151-155.

CHABROL (J.-P.), Le crève-Cévenne. Paris, Plon, 1972.

CHALINE (J.-P.), Sociabilité et érudition. Les sociétés savantes en France, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1995.

CHAMBOREDON (J.-C.), « Carte, désignations territoriales, sens commun géographique : les ‘noms de pays’ selon Lucien Gallois », Études rurales, 109 (1988), p. 5-55.

CHAMOUX (M.-N.), « Les savoir-faire techniques et leur appropriation : le cas des Nahuas du Mexique », L’Homme, 3 (1981), p. 71-94

CHANARON (J.-J.) et PERRIN (J.), « L’innovation comme solution à la crise », Technologies, Idéologies Pratiques, 1 (1990), p. 5-15.

CHASSAGNE (M.-E.), « Du refus de la mort à l’auto-création », Autrement, 47 (1983), p. 29-35.

CHASSANY (J.-P.) et CROSNIER (C.), Le renouveau de la châtaigneraie cévenole, Florac, Parc national des Cévennes, s. d.

CHAUDAT (P.), « Territoire culturel et culture du territoire », dans Actes du colloque Culture et construction territoriale. Production et consommation des mondes culturels, Paris, CNDP, 2003.

CHAUVEL (L.), « La désertification du territoire, 1954-1990 », Revue de l’OCDE, 5(1994), p. 89-122.

CHESNEAUX (J.), « Notre ami » Chimères, 23 (1994).

CHEVALIER (M.), « Les phénomènes néo-ruraux », L’espace géographique, n° l, 1981, p. 33-47.

CHEVALLIER (D.), « Traditions techniques et identités locales », document dactylographié, communication au 7° colloque Itinéraires cultuels de la soie, Portugal, 1994.

CHEVALLIER (D.), éd., Savoir-faire et pouvoir transmettre, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1992.

CHEVALLIER (D.), « Savoir-faire et techniques. Nouveaux enjeux, nouveaux objets pour l’ethnologie », dans CHOFFEL-MAILFERT (J.) et ROMANO (J.), éd., Vers une transition culturelle. Sciences et techniques en diffusion. Patrimoines reconnus, cultures menacées, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 1991, p. 121-129.

CHIVA (I.), « Le patrimoine ethnologique : l’exemple de la France », Encyclopédia universalis, 24 (1990), p. 229-241.

CLAVAIROLLE (F.), « La sériciculture ou l’art d’éduquer les vers à soie », Chemins d’étoiles (Au fil des routes de la soie), 11 (2003), p. 50-59.

CLAVAIROLLE (F.), Le magnan et l’arbre d’or, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2003.

CLAVAIROLLE (F.), « La soie en Cévennes. Innovation et territoire », dans BROMBERGER (C.) et CHEVALLIER (D.), éd., Carrières d’objets, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1999, p. 229-241.

CLAVAIROLLE (F.), « Transferts de population et développement séricicole au Vietnam », dans LASSAILLY-JACOB (V.), MARCHAL (J.-Y.) et QUESNEL (Α.), éd., Déplacés et réfugiés. La mobilité sous contrainte. Paris, IRD, 1999, p. 251-282.

CLAVAIROLLE (F.), « L’éducation des vers à soie : savoirs, représentations, techniques », L’Homme, 129(1994), p. 121-145.

CLAVAIROLLE (F.), « Sériciculture et filature de la soie en Cévennes : à propos d’une tâche stratégique, l’étouffage des cocons », Techniques et culture, 20 (1992), p. 81-103.

CLAVAIROLLE (F.), « Un itinéraire culturel : ‘Les Chemins de la Soie’ », dans CERCLET (D.) et GACHET (L.-J.), éd., Patrimoine ethnologique et tourisme. À propos des circuits culturels. Actes des rencontres de Chambéry 24-25 mars 1988, Lyon, Association Rhône-Alpes d’anthropologie, 1989, p. 129-138.

CLAVAIROLLE (F.) et PIAULT (M.-H.), éd., Les itinéraires européens de la soie, Paris, L’Harmattan, 1992.

Construire une science des techniques, Limonest, L’Interdisciplinaire, 1991.

CORNU (R.), « Comment accommoder les rivets de Porc-de-Bouc », Technologies, Idéologies, Pratiques, 3-4 (1980), p. 63-80.

COSTA (M.), 1989. « Soie des Cévennes - du réalisme à l’utopie », Causses et Cévennes, n° spécial (1989), p. 338-341.

COSTA (M.), « Monoblet : une expérience à la base », Causses et Cévennes, 2 (1979), p. 17-22.

COURTHÉOUX (J.-P.), « La participation au progrès. Erreurs en économie et économie en erreur », dans Actes du colloque franco-roumain sur l’efficience économique, Paris, Collège de France, 1971, p. 2173-2224.

CROZIER (M.) et FRIEDBERG (Ε.), L’acteur et le système, Paris, Éditions du Seuil, 1992 [1977],

CUISENIER (J.) et SEGALEN (M.), Ethnologie de la France, Paris, Presses universitaires de France, 1986.

DARRÉ (J.-P.), La parole et la technique, l’univers de pensée des éleveurs du Ternois, Paris, L’Harmattan, 1985.

DAVALLON (J.), « Introduction », Culture et Musées, 1 (2003), p. 13-16.

DAVALLON (J.), « À la recherche du produit patrimonial », Les Papiers, 9 (1992), p. 67-84.

DAVALLON (J.), MICOUD (A.) et TARDY (C.), « Vers une évolution de la notion de patrimoine ? Réflexions à propos du patrimoine rural », dans GRANGE (D.) et POULOT (D.), éd., L’esprit des lieux. Le patrimoine et la cité, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1997, p. 195-205.

DEBAY (Α.), « Exploitations agricoles en Cévennes », Économie méridionale, 63 (1963), p. 5-11.

DEBRESSON (C.), Changement social et orientation technique : contraintes évolutives, organisation sociale, pouvoir technique et idéologie - Un essai de synthèse, Thèse de doctorat de 3e cycle d’économie, Paris, EHESS, 1984.

DELBOS (P.), « Dans les coulisses du patrimoine », dans CHEVALLIER (D.), éd., Vives campagnes. Le patrimoine rural, projet de société, Paris, Autrement, 2000, p. 97-128.

DELBOS (P.) et JORION (P.), La transmission des savoirs, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1984.

DELEUZE (P.), Logique du sens, Paris, Union générale d’éditions, 1973.

DELFOSSE (C.) et LETABLIER (M.-T.), Les entreprises rurales ancrées dans le local : force des liens de proximité et dynamiques professionnelles, document dactylographié, s.d.

DENÈFLE (S.), éd., Identités et économies régionales, Paris, L’Harmattan, 1992.

DÉRIOZ P., « Arrière-pays méditerranéen entre déprise et reprise : l’exemple du haut-Languedoc occidental », Économie rurale, 223 (1994), p. 32-38.

DESCOLA P., « Pourquoi les Indiens d’Amazonie n’ont-ils pas domestiqué le pécari ? Généalogie des objets et anthropologie de l’objectivation », dans LATOUR Β. et LEMONNIER P. (éd.), De la préhistoire aux missiles balistiques, Paris, La Découverte, 1994, p. 329-344.

DESLONDES O., « Vingt ans d’aménagement dans le sud de la Lozère (1967-1987), Bulletin de la Société Languedocienne de Géographie, 3-4(1987), p. 405-417.

DIGARD (J.-P.), L’homme et les animaux domestiques. Anthropologie d’une passion, Paris, Fayard, 1990.

DOSSE (F.), L’Empire du sens. L’humanisation des sciences humaines, Paris, La Découverte, 1995.

DRESSLER-HOLOHAN (W.), « L’identité comme ressource pour le développement en Corse ? », dans DENÈFLE (S.), éd., Identités et économies régionales, Paris, L’Harmattan, 1992, p. 127-138.

DRESSLER-HOLOHAN (W.), MORIN (F.) et QUÉRÉ (L.), L’identité de « pays » à l’épreuve de la modernité, rapport dactylographié, Paris, Ministère de la Culture, 1986.

DUGRAND (R.), « Problèmes économiques de la Cévenne », Causses et Cévennes, 2 (1959), p. 202-203.

DUTERTRE (Ε.), « Le ‘savon de Marseille’ réinventé ou comment la relance d’un produit authentique allie tradition et innovation », dans BROMBERGER (C.) et CHEVALLIER (D.), éd., Carrières d’objets, Paris, Éditions de la maison des sciences de l’homme, 1999, p. 151-160.

« Économie de proximité », Revue d’économie régionale et urbaine, 3 (1993).

EIZNER (N.) et LAMARCHE (H.), « Barre-des-Cévennes ou le sursaut d’une société locale », Sociologie du travail, 2 (1983), p. 179-194.

EME (Β.), « L’économie sociale, entre fonctionnalité et autonomie de projet », Économie et humanisme, 347 (1998-1999).

EME (B.) et MAHIOU (I.), Les Labyrinthes du local : réseaux, information, développement, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1984.

FABRE (D.), « Le patrimoine, l’ethnologie », dans NORA (P.), éd., Science et conscience du patrimoine (actes des entretiens du patrimoine), Paris, Fayard/Éditions du Patrimoine, 1997, p. 59-72.

FABRE (D.), « L’ethnologue et ses sources », Terrain, 7 (1986), p. 3-12.

FAUCHER (D.), « Routine et innovation dans la vie paysanne », Journal de psychologie normale et pathologique, 1948, p. 89-103.

FAURE (Α.), « Des maires ruraux saisis par l’esprit d’entreprise », Économie et humanisme, 300 (1988), p. 51-62.

FAVRET-SAADA (J.), « Être affecté », Gradhiva, 8 (1990), p. 3-8.

FIORAVANTI (A.) et LAMARCHE (H.), Société locale et utilisation de l’espace rural, rapport dactylographié, Groupe de sociologie rurale, 1977.

FLICHY (P.), L’innovation technique, Paris, La Découverte, 1995.

FRÉMEAUX (J.-P.), « La dimension symbolique des attitudes paysannes devant l’innovation technique », Sociologia ruralis, 4 (1978), p. 255-262.

FUCHS (J.-P.), « La vie associative, moteur du développement micro-régional », Pour, 82 (1982), p. 74-75.

GADAMER (H. P.), Vérité et méthode. Les grandes lignes d’une herméneutique philosophique, Paris, Le Seuil, 1976.

GAREL (J.-P.), DAILLIE (J.) et LEGAY (J.-M.), « Le ver à soie », La Recherche, 106 (1979), p. 1222-1231.

GARNIER (J.-C.) et LABOUESSE (F.), « Quand société et ruralité renouvellent leur relation : les fêtes de la transhumance dans le Midi méditerranéen », dans RAUTENBERG (M.), MICOUD (Α.), BÉRARD (L.) et MARCHENAY (P.), éd., Campagnes de tous nos désirs, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2000, p. 123-139.

GAROUSTE (P.), Filières techniques et économie industrielle. L’exemple de la forge, Lyon, Presses universitaires de France, 1984.

GAUSSEN (F.), « Les confidences des objets : extraits », dans « Les musées d’identité », Causses et Cévennes, n° spécial (1982), p. 48.

GEISTDOERFER (Α.), « Aimer la mer : une technique du corps et de l’esprit », dans JAMARD (J.-L.), MONTIGNY (A.) et PICON (F.-R.) éd., Dans le sillage des techniques, Paris, L’Harmattan, 1999, p. 153-172.

GEISTDOERFER (Α.), « ‘L’année du patrimoine’ ou une identité régionale trompeuse », La Pensée, 221-222 (1984), p. 146-160.

GILLE (B.), « La notion de système technique (Essai d’épistémologie technique) », Techniques et culture, 1 (1979).

GILLE (B.), Histoire des techniques ; techniques et civilisations, techniques et sciences, Paris, Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1978.

GIORDAN (H.), « Les espoirs déçus du régionalisme », Panoramiques (« Les années de l’utopie. Bilan critique des idées sages et folles des décennies 60 et 70 »), 10(1993), p. 67-73.

GODELIER (M.), éd., Transitions et subordinations au capitalisme, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1992.

GODELIER (M.), L’idéel et le matériel, Paris, Fayard, 1984.

GODELIER (M.), « La part idéelle du réel. Essai sur l’idéologique », L’homme, 3-4 (1978), p. 155-188.

GODET M., « Le baudet du Poitou. Une ‘ânerie stratégique’ », Futuribles, 137(1989), p. 55-59.

GOULETQUER (P.), « À propos de l’article de Jouke S. Wigboldus, ‘Salt and crop production in the précolonial Central Sudan’ », Techniques et culture, 17-18 (1991), 345-349.

GOUX (J.-J.), Économie et symbolique, Paris, Le Seuil, 1973.

GOUX (J.-P.), 1992. « Toutes choses sont tuées deux fois. Les paysans de l’enclave », dans AUGÉ (M.), éd., Territoires de la mémoire, Thonon-les-Bains, L’Albaron, 1992, p. 91-104.

GRANOVETTER (M.), « Economic action and social structure : the problem of embeddness », American Journal of sociology, 3 (1985), p. 481-510.

GREVOUL (F.), « Réflexions d’ordre général d’un Cévenol, ancien et nouveau éleveur, sur la sériciculture dans le cadre élargi de l’agriculture », Causses et Cévennes, 2 (1989), p. 210.

GREVOUL (F.), « Sériciculture 1979 », Causses et Cévennes, n° spécial (1979), p. 23-25.

GRIGNON (C.), L’ordre des choses : les fonctions sociales de l’enseignement technique, Paris, Minuit, 1971.

GRIGNON (C.) et PASSERON (J.-C.), « À propos des cultures populaires », Cahiers du CERCOM, 1 (1985).

GROS (C.), « L’économie du pays viganais », Économie méridionale, 63 (1968), p. 1-16.

GUILLAUME (M.), La politique du patrimoine, Paris, Galilée, 1980.

GUYONNET (M.-H.), « Chercheurs de patrimoine en Haute-Provence : une passion et ses enjeux », dans BROMBERGER (C.), éd., Passions ordinaires. Du match de football au concours de dictée, Paris, Bayard, 1998, p. 139-162.

HENNION (A.) et MEADEL (C.), « Comment ne pas commettre le péché de rationalisation ? Une approche de l’innovation », Réseaux, 36 (1989), p. 145-158.

HÉRIARD (B.), « De l’ambiguïté de la passion technique : l’exemple d’Edison », Alliage, 21(1994), p. 142-151.

HOBSBAWN (E.) et RANGER (T.), The invention of tradition, Cambridge, Cambridge University Press, 1983.

HOTTOIS (H.), Le signe et la technique. La philosophie à l’épreuve de la technique, Paris, Aubier, 1974.

HOUSSEL (J.-P.), « Les industries autochtones en milieu rural », Revue de Géographie de Lyon, 4 (1980), p. 305-341.

Identité culturelle et révolution technologique, IIIème conférence internationale sur l’identité culturelle, Paris, Anthropos, 1983.

Innovation et société, Colloque international, Toulouse, ERMOPRES, 1993.

JANICAUD (D.), La puissance du rationnel, Paris, Gallimard, 1985.

JEUDY (H.-P.), « La mémoire pétrifiante », Traverses, 36 (1986), p. 92-95.

JEUDY (H.-P.), Mémoires du social, Paris, Presses universitaires de France, 1986.

JOLLIVET (M.), éd., Sciences de la nature, sciences de la société. Les passeurs de frontière. Recherche sur le milieu naturel et interdisciplinarité, Paris, Editions du CNRS, 1992.

JOLLIVET (M.), éd., Pour une agriculture diversifiée, Paris, L’Harmattan, 1988, p. 171.

JOLLIVET (M.) et MENDRAS (H.), Les collectivités rurales françaises, Paris/La Haye, Mouton, 1971.

« Journées d’études cévenoles », Bulletin de la société d’agriculture d’Alès, 4e trimestre 1953.

JOUTARD (P.), « Allocution du professeur Philippe Joutard, Président du Club Cévenol », Causses et Cévennes, n° spécial « Les musées d’identité » (1982), p. 8-9.

JOUTARD (P.), éd., Les Cévennes, de la montage à l’homme, Toulouse, Privat, 1979.

JOUTARD (P.), La Légende des Camisards, Paris, Gallimard, 1977.

KAYSER (B.), Naissance de nouvelles campagnes, La Tour d’Aigue, DATAR/Éd. de l’Aube, 1993.

KAYSER (B.), La renaissance rurale. Sociologie des campagnes du monde occidental, Paris, Armand Colin, 1990.

KÉRORGUEN (Y.) de, « L’effet patrimoine », Esprit, 60 (1981), p. 99-106.

LACROIX (B.), L’utopie communautaire. Histoire sociale d’une révolte, Paris, Presses universitaires de France, 1981.

LAFONT (R.), La révolution régionaliste, Paris, Gallimard, 1967.

LAMORISSE (R.), « Mesure et signification de la régression démographique en Cévennes languedocienne entre les deux derniers recensements », Les disparités démographiques régionales, Paris, Éditions du CNRS, 1978, p. 53-59.

LAMORISSE (R.), La population de la Cévenne languedocienne, Montpellier, Imprimerie du « Paysan du midi », 1975.

LAPIERRE (M.), « Filature française de soie des Cévennes », Causses et Cévennes, 4 (1957), p. 75-76.

LAPORTE (A.) et MICHON (Α.), « La maison des magnans », Causses et Cévennes, 2 (1979), p. 10-14.

LAPOUGE (P.), Utopie et Civilisations. Paris, Albin Michel, 1990.

LATOUCHE (S.), éd., Pratique économique et pratique symbolique, Paris, Anthropos, 1980.

LATOUR (B.), Aramis ou l’amour des techniques, Paris, La Découverte, 1992.

LATOUR (B.) et WOOLGAR (S.), La vie de laboratoire. La production des faits scientifiques, Paris, La Découverte, 1988.

LEFORT (C.), Essais sur le politique : XIVe-XXe siècles, Paris, Le Seuil, 1986.

LEGAY (J.-M.) et CHAVANCY (G.), « La phase pastorienne de la sériciculture. La crise de la pébrine et ses conséquences », Natures Sciences Sociétés, 12 (2004), p. 413-417.

LE GOFF (J.-P.), Le mythe de l’entreprise : critique de l’idéologie managériale, Paris, La Découverte, 1992.

LE MOENNE (C.), « Utopies du troisième type. Communications managériales et utopisme », Mots/Les langages du politique, 35 (1993), p. 86-107.

LÉGER (D.), « Les utopies du retour », Actes de la recherche en science sociales, 29 (1979), p. 46-63.

LÉGER (D.) et HERVIEU (B.), Des communautés pour les temps difficiles. Néo-ruraux ou nouveaux moines, Paris, Le Centurion, 1983.

LÉGER (D.) et HERVIEU (B.), Le retour à la nature. Au fond de la forêt... l’État, Paris, Le Seuil, 1979.

LENCLUD (P.), « La tradition n’est plus ce qu’elle était... », Terrain, 9 (1987), p. 110-123.

L’ESTOILE (B.) de, « Le goût du passé. Érudition locale et appropriation du territoire », Terrain, 37 (2001), p. 123-138.

LETABLIER (M.-T.), L’art et la matière. Savoirs et ressources locales dans les productions spécifiques, Noisy-le-Grand, Centre d’études de l’emploi, dossier 11, 1997.

LE VEILLY (R.), « La notion d’encastrement : une sociologie des échanges marchands », Sociologie du travail, 1 (2002), p. 37-53.

LEVI-STRAUSS (C.), L’identité, Paris, Presses Universitaires de France, 1983.

LOINGER (P.), La diffusion des innovations techniques, Paris, La Documentation française, 1985.

LORTHOIS (P.), NORDBERG (Y.) et PILARD (J.-L.), Le maintien de l’agriculture dans la Vallée Française en Cévennes (Mémoire de fin d’études), Montpellier, École Nationale Supérieure d’Agronomie, 1976.

MAHIAS (M.-C.), « Façonnage de l’argile et de la société en Inde. Une approche ethnologique des techniques », dans LATOUR (B.) et LEMONNIER (P.), éd., De la préhistoire aux missiles balistiques. L’intelligence sociale des techniques, Paris, La Découverte, 1994, p. 187-201. MAHO (J.), « La sociologie des innovations rurales : un bilan », Pour, 4 (1975), p. 67-78.

MAILLOT (F.) et LAMBERT (F.), Traité sur le ver à soie du mûrier et le mûrier, Montpellier, Caulet et fils, 1906.

MAIROT (P.), « L’objet de l’écomusée », dans AUGÉ (M.), éd., Territoires de la mémoire, Thonon-les-Bains, L’Albaron, 1992, p. 23-34.

MAIROT (P.), « Musée et technique », Terrain, 16 (1991), p. 131-138.

MAIROT (P.), Un musée à l’épreuve du feu, document dactylographié, Communication au colloque de Nice, 1991.

MALASSIS (L.), Économie des exploitations agricoles, Paris, Armand Colin, 1958.

MANNHEIM (Κ.), Idéologie et Utopie, Paris, Marcel Rivière, 1956.

MARBACH (C.), L’innovation au pouvoir, Paris, Fayard, 1973.

MARÉE (M.) et SAIVE (M.-A.), 1983. Économie sociale et renouveau coopératif. Définitions et problèmes de financement, Liège, CIRIEC, Working papers, 1983.

MARRÉS (P.), « La modernisation de l’Économie du Bas-Languedoc et des Cévennes méridionales », Bulletin de la Société Languedocienne de Géographie, 2ème série, Τ XXIX, 3 et 4 (1982).

MARRIOTT Mc (Κ.), « La modernisation de l’agriculture dans les régions rurales sous-développées », dans Chronique sociale de France, II, 1954, p. 123-134.

MARTIN (D.-C.), « Introduction. Le choix d’identité », Revue française de science politique, 4 (1992), p. 581-593.

MATHIS (P.), « Le développement local est-il un paradoxe ? », Revue interuniversitaire de Sciences et pratiques Sociales, 4 et 1 (1991-1992), p. 63-76.

MAZAURIC (J.), Le déclin de la sériciculture française et le moyen d’y remédier, Montpellier, Causse, Graille et Castelnau, 1943.

MEHL (D.), « Culture et action associatives », Sociologie du travail, 1 (1982), p. 24-42.

MÉNARD (P.), « La sériciculture dans les divers départements français. Cause de son déclin et moyens à mettre en œuvre pour y remédier », dans Actes du Congrès national séricicole (8 juillet 1939), Valence, Charpin et Reyne, 1940, p. 31-40.

MENDRAS (H.), Les sociétés paysannes, Paris, Folio Histoire, 1995.

MENDRAS (H.), La fin des paysans, Paris, Babel, 1992 [1984].

MENDRAS (H.), La sagesse et le désordre, Paris, Gallimard, 1980.

MENDRAS (H.), Sociétés paysannes, éléments pour une théorie de la paysannerie, Paris, Armand Colin, 1976.

MENDRAS (H.) et FORSE (M.), Le changement social, Paris, Armand Colin, 1987.

MENGIN (J.), « La culture, pas le folklore », Autrement, 47 (1983), p. 133-137.

MEYER (J.-B.), « La maîtrise sociale de l’innovation. Introduction bibliographique », document dactylographié, communication présentée au colloque organisé par le CIRAD, l’INRA et l’ORSTOM, Montpellier, 1993.

MEYER (J.-B.), La dynamique de la demande dans l’innovation, thèse de doctorat de socio-économie de l’innovation, Paris, École des Mines, 1992.

MICOUD (Α.), « Musée et patrimoine : deux types de rapport aux choses et au temps ? », Hermès, 20 (1996), p. 115-123.

MORE (T.), L’Utopie, Paris, Éditions sociales, 1974 [1516].

MOREL (Α.), « Identité et patrimoine », Civilisations, 2 (1993), p. 65-75.

MORIN (Ε.), Commune en France. La métamorphose de Plodémet, Paris, Fayard, 1967.

MOSCOVICI (M.), « Le changement social en milieu rural et le rôle des femmes », Revue française de sociologie, 3 (1960), p. 314-322.

MULLER (P.), FAURE (A.) et GERBAUX (F.), Les entrepreneurs ruraux. Agriculteurs, artisans, commerçants, élus locaux, Paris, L’Harmattan, 1989.

MUMFORD (L.), Technique et civilisation, Paris, Le Seuil, 1950.

MURDOCK (P. P.), Social structure, New York, MacMillan, 1949.

« Rencontres de Saint-Jean-du-Gard : Les Musées d’identité », Causses et Cévennes, n° spécial (1982).

MUSTAR (P.), « Du biscuit dans le micro-onde : le financement d’un réseau scientifico-industriel », dans AKRICH (M.), BIBARD (L.) et CALLON (M.), éd., Ces réseaux que la raison ignore, Paris, L’Harmattan, 1992, p. 187-194.

NORA (P.), « Entre mémoire et Histoire. La problématique des lieux », dans NORA (P.), éd., Les lieux de mémoire, t.1 : La République, Paris, Gallimard, 1984, p. XVII-XLII.

OLIVIER de SARDAN (J.-P.), « L’enquête socio-anthropologique de terrain : synthèse méthodologique et recommandations à l’usage des étudiants », Cahiers du LASDEL (Etudes et travaux), 13 (2003).

OLIVIER de SARDAN (J.-P.), Une anthropologie de l’innovation est-elle possible ?, document dactylographié, Marseille, SHADYC, 1993.

OZIL (H.), Magnaneries et vers à soie. La sériciculture en pays vivarois et cévenol, Lavilledieu, Éditions du Candide, 1986.

PASSARD (F.), Autonomie au quotidien, Lyon, Chronique sociale, 1984.

PASSARIS (S.), « Un avenir pour les zones marginalisées en France ? L’approche de l’écodéveloppement », Cahiers de l’Écodéveloppement, 14 (1980), p. 12-18.

Patrimoines en débat, construction de mémoire et valorisation du symbolique, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1992.

PEAUCELLE (J.-L.), « Théorie des jeux et sociologie des organisations », Sociologie du travail, 1 (1969), p. 22-43.

PECH (R.), « Identité du groupe des ‘Vignerons du Midi’ de la défense corporative à l’affirmation régionale », dans TAP (P.), éd., Identités collectives et changements sociaux, Toulouse, Privat, 1980, p.161-166.

PELEN (J.-N.), L’autrefois des Cévenols, Aix en Provence, EDISUD, 1987.

PELLETIER (D.), « Économie et humanisme ». De l’utopie communautaire au combat pour le tiers-monde, 1941-1966, Paris, Éditions Le Cerf, 1996.

PERRIN (J.), « Analyse des systèmes techniques », dans BOYER (R.), CHAVANCE (B.) et GODARD (O.), éd., Les figures de l’irréversibilité en économie, Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1991,p. 151-171.

PERRIN (J.), 1988. Comment naissent les techniques. La production sociale des techniques, Paris, Publisud, 1988.

PIAULT (M.H.), Séminaire d’anthropologie politique, document dactylographié, Paris I, 1996-1997.

PIAULT (M. H.), « Des itinéraires culturels : de la dévoration au dialogue », dans DENÈFLE (S.), éd., Identités et économies régionales, Paris, L’Harmattan, 1992, p. 85-103.

PIAULT (M. H.), « L’hexagone, une conquête coloniale ? », Ethnologie française, XVIII, 2 (1988), p. 148-152.

PIAULT (M. H.), Titres et travaux II. Orientations de recherche, document dactylographié, CNRS, 1988.

PIAULT (M. H.), « Les Chemins de la Soie : un itinéraire culturel », Terrain, 8(1987), p. 82-88.

PLANQUE (B.), Innovation et développement régional, Paris, Economica, 1983.

Pluriactivité (La) dans les familles agricoles, Paris, ARF, 1984.

POCHE (Β.), « Une définition sociologique de la région », Cahiers Internationaux de Sociologie, vol. LXXIX, 74 (1985), p. 225-238.

POLYANI (K.), La grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard, 1983 [1944],

POMIAN (Κ.), « Musée et patrimoine », dans CHOFFEL-MAILFERT (M.-J.) et ROMANO (J.), éd., Vers une transition culturelle. Sciences et techniques en diffusion. Patrimoines reconnus, cultures menacées, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1991, p. 85-108.

POUILLON (J.), « Tradition : transmission ou reconstitution », dans POUILLON (J.), Fétiches sans fétichisme, Paris, Maspéro, 1975, p. 155-174.

POULOT (D.), Patrimoines et musées : l’institution de la culture, Paris, Hachette, 2001.

POULOT (D.), éd., Patrimoine et modernité, Paris, L’Harmattan, 2000.

POULOT (D.), « Territoire, patrimoine et construction de la mémoire », dans La médiation culturelle du territoire. Imaginaires du territoire et territoires imaginaires, Paris, Ministère de la Culture (Délégation au développement et aux formations), 1996, p. 103-118.

POULOT (D.), « Patrimoine et esthétique du territoire », Espaces et Sociétés, 69 (1992), p. 9-37.

POULOT (D.), « Patrimoine et histoire », Les papiers, 9 (1992), p. 37-66.

PREMEL (G.), Innovations techniques et sociales en Cévennes, Thèse de doctorat de 3e cycle, Paris, EHESS, 1984.

RAPHAEL (F.) et HERBERICH-MARX (P.), « Le musée, provocation de la mémoire », Ethnologie française, 1 (1987), p. 87-95.

RAUTENBERG (M.), « Comment s’inventent de nouveaux patrimoines : usages sociaux, pratiques institutionnelles et politiques publiques en Savoie », Culture et musées, 1 (2003), p. 19-40.

RAUTENBERG (M.), « L’émergence patrimoniale de l’ethnologie : entre mémoire et politiques publiques », dans POULOT (D.), éd., Patrimoine et modernité, Paris, L’Harmattan, 2000, p. 279-289.

RAUTENBERG (M.), MICOUD (Α.), BÉRARD (L.) et MARCHENAY (P.), éd., Campagnes de tous nos désirs, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2000.

RAUTENBERG (M.), « Sur le sens des patrimoines sociaux et leur place dans la modernité », dans SAEZ (J.-P.), éd., Identités, cultures et territoires, Paris, Desclée de Brouwer, 1995, p. 197-206.

REYNAUD (Ε.), « Identités collectives et changement social : les cultures collectives comme dynamique d’action », Sociologie du travail, 2 (1983), p. 159-177.

REYNIER (E.), La soie en Vivarais : étude d’histoire et de géographie économique, L’Argentière, Mazel, 1921.

RIOLLET (J.-P.) et SIHLOL (P.), Évolution de l’utilisation de l’espace dans trois communes du canton du Vigan (Gard), Montpellier, ENSA-INRA, 1980.

RIOUX (J.-P.), « Le temps présent du patrimoine », dans ANDRIEUX (J.Y.), éd., Patrimoine et société, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1999, p. 313-316.

RIOUX (J.-P.), « L’émoi patrimonial », Le temps de la réflexion, vol. VI, 1985, p. 39-48.

ROBERT (P.), Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, Paris, Société du nouveau Littré, 1959.

RODRIGUES DOS SANTOS (J.), Étude des savoirs naturalistes en montagne : connaissance et emploi de la flore, document dactylographié, Projet présenté au Conseil du patrimoine ethnologique, 1982.

RODRIGUES DOS SANTOS (J.) et PIAULT (M. H.), Savoirs naturalistes : les usages de la flore en montagne méditerranéenne, document dactylographié, Rapport à la Mission du patrimoine ethnologique, 1985.

ROGERS (E.M.), Diffusion of innovations, New York, The Free Press of Glencoe, 1962.

ROGERS (Ε.), SCHOEMAKER (F.), Communication of innovations : a cross cultural approach, New York, Free Press, 1971.

ROMEFORT (A.) de, « Les associations dans le processus de développement local », Pour, 87 (1983), p. 36-40.

ROSSEL (P.), « Innover ou ne pas innover », Sociologia Internationalis, 2(1990), p. 191-203.

SAEZ (J.-P.), éd. Identités, cultures et territoires, Paris, Desclée de Brouwer, 1995.

SAGLIO (J.), « Les ressources de la culture locale », dans GLOBOKAR (T.), éd., Entreprise, Société, Communauté ; tissages invisibles, Paris, Autrement, 1993, p. 87-106.

SAGLIO (J.) et STORPER (M.), Les mondes de production. Enquête sur l’identité économique de la France, Paris, Éditions de l’École pratique des hautes études en sciences sociales, 1993.

SAINSAULIEU (R.), L’identité au travail, Paris, Presses de la FNSP, 1977.

SALMONA (M.), Les paysans français, Paris, L’Harmattan, 1994.

SALMONA (M.), « Transformations technologiques et vulgarisations scientifiques : histoire et apprentissages précoces. Imaginaire et activité technique », Techniques et Culture, 1 (1983), p. 71-100.

SALMONA (M.), « Innovation et composantes affectives et cognitives du travail », Pour, 40 (1975), p. 92-109.

SALOMON (J.-J.), Le destin technologique, Paris, Balland, 1992.

SALOMON (J.-J.), Prométhée empêtré : la résistance au changement technique, Paris/Oxford/New-York,Toronto/Sydney/Frankfurt, Pergamon Press, 1982.

SCHENK (Α.), « Évolution et situation actuelle de la sériciculture », Comptes rendus des séances de l’Académie d’agriculture de France, 14 (1979).

SCHENK (Α.), « Fondation Olivier de Serres », Causses et Cévennes, 1 (1962), p. 425-430.

SCHENK (Α.), « Le plan cévenol », Bulletin trimestriel du Centre Régional de la Productivité et des Études Économiques de Montpellier, 38 (1962), p. 145-153.

SCHENK (Α.), « Alès, la soie et la station séricicole », Causses et Cévennes, 3 (1958), p. 128-129.

SCHENK (Α.), « Une grande espérance : ‘la rénovation des Cévennes’ », Économie et humanisme, 85 (1954), p. 2-10.

SCHNETZLER (J.), « L’agriculture traditionnelle en Cévennes », Revue de l’Association Font-Vive, 9 (1964).

SCHUMPETER (J.), Théorie de l’évolution économique, Paris, Dalloz, 1935.

SCHWARTZ (Y.), « La dimension anthropologique de la technique et ses défis », dans SCHWARTZ (Y.), éd., Construire une science des techniques, Limonest, L’Interdisciplinaire, 1991.

SECRETAIN (C.) et SCHENK (Α.), « L’élevage des vers à soie aux rameaux », Bulletin technique séricicole, 2 (1945).

SEGUY (J.), « Une sociologie des société imaginées : monachisme et utopie », Annales Économies, Sociétés, Civilisations, 2 (1971), p. 328-354.

SFEZ (L), L’objet local, Paris, C. Bourgois, 1977.

SIGANOS (Α.), Les mythologies de l’insecte. Histoire d’une fascination, Paris, Librairie des Méridiens, 1985.

SIGAUT (F.), « Postface », dans PERRIN (J.), éd., Construire une science des techniques, Limonest, Éditions L’Interdisciplinaire, 1991.

SIMONDON (M.), « L’ambiguïté de l’opération technique. Le geste technique et la vie », dans TINLAND (F.), éd., Ordre biologique. Ordre technologique, Seyssel, Éd. Champ Vallon, 1994, p. 98-113.

SOULIER (Α.), « Caractéristiques du retour à la terre dans trois communes rurales de l’arrière-pays occitan », Bas-Rhône, 83 (1977), p. 20-31.

SOULIER (Α.), « Un aspect des changements économiques et sociaux de l’arrière-pays », Économie méridionale, 98 (1977).

TEISSEYRE-SALLMANN (L.), L’industrie de la soie en Bas-Languedoc. ΧVIIe-ΧVIIIe siècles, Paris, École des Chartes, 1995.

TINLAND (F.), « Le site de la technique. Éclairages théoriques et enjeux pratiques », dans TINLAND F., éd., Ordre biologique. Ordre technologique, Seyssel, Ed. Champ Vallon, 1994, p. 23-44.

TOURAINE (Α.), « Le retour de l’acteur », Cahiers internationaux de sociologie, 71 (1981), p. 243-256.

TOURAINE (Α.), « Les deux faces de l’identité », dans TAP (P.), éd., Identités collectives et changements sociaux, Toulouse, Privat, 1980, p. 19-26.

TOURAINE (Α.), DUBET (F.), ZSUZZA (H.) et WIEWORKA (M.), Le pays contre l’État. Luttes occitanes, Paris, Le Seuil, 1981.

TRAVIER (D.), « La soie dans la vie traditionnelle de la Cévenne », Actes du Ve colloque sur le patrimoine industriel, Paris, CILAC, 1984, p. 12-24.

TRAVIER (D.), « Allocution de Daniel Travier, responsable du Musée », Causses et Cévennes, n° spécial (1982), p. 5-7.

TRAVIER (D.), « Métiers à bras et ‘soie de France’ », Causses et Cévennes, (1979), p. 24-28.

TRAVIER (D.), « Technique et vie quotidienne de la Cévenne traditionnelle », dans JOUTARD (P.), éd., Les Cévennes, de la montagne à l’homme, Toulouse, Privat, 1979, p. 163-220.

TREILLON (R.), L’innovation technologique dans les pays du Sud, Paris, ACCT/Wageningen, CTA/Paris, Karthala, 1992.

TRICOT (Α.), « La prise en compte de la controverse dans l’aménagement du territoire : peut-on négocier le futur ? », Espaces et Sociétés, 74-75 (1994), p. 69-97.

URBANO (H.), « Identités et discours utopique », dans TAP (P.), éd., Identités collectives et changements sociaux, Toulouse, Privat, 1980, p. 103-104.

VACQUIER (R.), « La garrigue », Causses et Cévennes, 2 (1962), p. 445-457.

VAN DEN BAN (A. W.), « Les courants de pensée en matière de théorie de la diffusion des innovations », Économie rurale, 159 (1984), p. 31-36.

VIDAL (M.), Chanter à l’usine : étude de quelques faits de la culture ordinaire des ouvrières de la soie, en pays gangeois (1900-1950), rapport dactylographié, Mission du patrimoine ethnologique, 1986.

VILLERME (Dr. L.R.), Tableau de l’état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie, Paris, Union générale d’éditions, 1971 [1840].

VINCK (D.), « Innover, c’est aussi parier sur la société », Sociologia Internationalis, 2 (1990), p.177-189.

VINCK (D.) et MIGNOLET (M.), Filières de production et ruptures stratégiques, Louvain-La-Neuve, Colloque FOPES, 1988.

WEBER (Ε.), La fin des terroirs, Paris, Fayard/Éditions Recherches, 1983 [1976].

© Presses universitaires François-Rabelais, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540