Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

René Boylesve

 | 
François Trémouilloux

Chapitre X. Boylesve éducateur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De 1902 à 1926, c’est-à-dire sur l’ensemble des années qui restent à Boylesve, paraîtront, parmi ses productions, deux groupes d’ouvrages assimilables à la présentation d’un véritable art de vivre ; la première famille, sur le mode du conte philosophique, est une propédeutique à l’amour ; le second groupe, qui ne comprend que deux titres, la description d’un rite de passage vers une société résolument bourgeoise et les mésaventures qui peuvent en survenir.

Ces ouvrages tranchent fortement sur les thèmes abordés et sur l’écriture des autres contes et romans dont la parution émaillera la même période.

À ce titre, nous croyons judicieux de les isoler et d’en mener une succincte analyse, en marge du reste de l’œuvre à venir.

Ces écrits sont le fruit d’une démarche délibérée de la part de Boylesve qui se fait, même à son corps défendant, moraliste, là plus qu’ailleurs.

Moraliste, mais non pas de n’importe quelle manière. La « Lettre au R.P. ***, S.J. », insérée dans le recueil Opinions sur l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540