Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

René Boylesve

 | 
François Trémouilloux

Chapitre IV. Le collège : à Poitiers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Octobre. À la rentrée scolaire 1877-1878, âgé de 10 ans et demi, René intègre l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes à Poitiers.

Ce choix est le résultat d’une réflexion, élaborée depuis quelques semaines, par maître Tardiveau.

La Haye est une localité équidistante des villes de Tours et de Poitiers. Le chemin de fer de Paris à Bordeaux dessert l’une et l’autre. Que l’on attèle pour Port-de-Piles ou Dangé, ces gares sont pratiquement à même distance de La Haye. S’agissant du choix géographique, celui-ci est donc totalement ouvert.

Des institutions confessionnelles de renom existent dans les deux endroits, aussi fréquentables pour un fils de notaire les unes que les autres.

Placer en revanche René à Tours, c’était le maintenir sous l’influence rapprochée de ses grands-parents maternels qui, dans le même temps, s’installaient dans la capitale tourangelle, rue de la Bourde. Maître Tardiveau, dont les relations avec sa belle-mère ont quelque peu fraîchi depuis son remariage avec « la ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540