Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saint François de Paule et les Minimes en France de la fin du XVe au XVIIIe siècle

 | 
André Vauchez
, 
Pierre Benoist

Vème partie. Les Minimes d’Auvergne et l’évêque Guillaume Duprat

L’introduction et la diffusion des Minimes dans le diocèse de Clermont : enjeux, dynamique et réseaux (xvie-xviie siècles)

Grégory Goudot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Par leur modèle organisationnel même, par cette tension entre direction romaine et ancrage local comme par leur fréquente proximité du pouvoir temporel, les ordres religieux sont d’exigeants objets d’étude, imposant à l’historien de constants jeux d’échelle, d’incessants allers et retours entre des niveaux d’analyse – international, national, régional, local – étroitement complémentaires. D’exigeante, la démarche devient volontiers piégeuse lorsque l’histoire particulière de tel ou tel institut tend à donner un relief particulier à l’un de ces différents niveaux d’analyse. Plus qu’ailleurs sans doute, c’est le cas chez les Minimes, dont les rapports privilégiés avec le pouvoir royal depuis leur introduction en France inviteraient aisément le chercheur à ne guère quitter les hautes sphères confortables à tous points de vue de la monarchie. On en oublierait ainsi presque, à tant évoquer l’emprise exercée par le Calabrais sur Louis XI, qui, malade, l’installe auprès de lui au Plessis-l...

Auteur

Centre d’Histoire « Espaces et Cultures » – CHEC
Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand II

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540