Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saint François de Paule et les Minimes en France de la fin du XVe au XVIIIe siècle

 | 
André Vauchez
, 
Pierre Benoist

IIIème partie. Saint François de Paule, les Minimes et les Arts

L’architecture des trois couvents minimes de Paris

Odile Krakovitch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Existe-t-il une architecture minime ? Il est difficile de répondre à la question à partir des trois couvents parisiens1 dont la ressemblance la plus manifeste est leur destruction, sous la Révolution, pour le couvent de la place Royale, et sous le Second Empire, pour ceux de Vincennes et Nigeon (aussi appelé Passy)2. Une autre raison rend la réponse difficile : je ne me suis intéressée aux religieux minimes qu’en fonction de l’histoire de Paris ; je ne sais rien des couvents des autres provinces de l’ordre et très peu de ceux de la France. Pourtant mes recherches sur les maisons parisiennes furent facilitées par des sources, conservées aux Archives nationales, suffisamment abondantes pour permettre de bien connaître les différentes étapes de la construction des églises et bâtiments et les points communs de ces trois couvents par ailleurs si différents. Ces ressemblances sont-elles suffisantes pour conclure à l’existence d’une architecture minime ? L’étude des seuls couvents parisien...

Auteur

Conservateur général honoraire
Archives nationales de France

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable