Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saint François de Paule et les Minimes en France de la fin du XVe au XVIIIe siècle

 | 
André Vauchez
, 
Pierre Benoist

IIème partie. Minimes et minimesses au Siècles des Saints : spiritualité, pouvoirs et société

Mineurs, Minimes et religieux réformés dans la France moderne

Pierre Moracchini

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ordre des Minimes est souvent considéré comme une réforme franciscaine parmi d’autres. Cette assimilation se retrouve encore aujourd’hui sous la plume de nombreux auteurs, y compris historiens. Lorsque le regretté René Taveneaux opérait le recensement des diverses communautés franciscaines de Lorraine, il y incluait sans hésitation aucune les couvents de Minimes1. Pourtant, la petite famille de saint François de Paule n’a jamais cessé d’afficher clairement sa différence. Cette volonté de se distinguer à tout prix des Frères mineurs peut encore conduire les auteurs minimes de notre temps à cultiver le paradoxe. Alors que sautent aux yeux les parentés entre les habits des deux ordres, le père Fiorini Morosini, traitant de celui des Minimes dans le catalogue de l’exposition La Sostanza dell’Effimero, gli abiti degli Ordini religiosi in Occidente (Rome, 2000), commence par insister sur son « originalité » par rapport à ceux de tous les autres ordres religieux, et, dans son long exposé...

Auteur

Bibliothèque franciscaine des Capucins – Paris

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540