Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saint François de Paule et les Minimes en France de la fin du XVe au XVIIIe siècle

 | 
André Vauchez
, 
Pierre Benoist

Ière partie. François de Paule et les Minimes au temps des réformes

François de Paule, intercesseur pour la prospérité du couple royal ?

Marie-Ange Boitel-Souriac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Vivre en ermite à la cour du roi, voilà le défi paradoxal que François de Paule eut à relever dans la deuxième partie de sa vie qu’il consacra au service des rois de France. Aspect détonnant quand il s’agit d’évoquer un saint dont la postérité célébra l’ascèse exemplaire ; et pourtant paramètre incontournable à l’étude de l’ordre des Minimes car ce fut bien dans la proximité de la faveur royale que la « congrégation des ermites de frère François de Paule » construisit sa renommée et obtint ses privilèges, gages de l’extraordinaire diffusion qu’elle connaîtra au début du xvie siècle. C’est en effet en 1488 que Charles VIII, sous l’influence de sa sœur aînée, Anne de France, duchesse de Beaujeu, faisait enregistrer les lettres patentes reconnaissant et concédant les privilèges octroyés par les bulles de Sixte IV à François de Paule et ses ermites ; privilèges qui furent continuellement renouvelés et augmentés de diverses exemptions fiscales par Louis XII en 1498, en 1500, et en 1502, ...

Auteur

Agrégée d’Histoire
Lycée Blaise Pascal – Charbonnières-les-Bains

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540