Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un aliment sain dans un corps sain

 | 
Frédérique Audouin-Rouzeau
, 
Françoise Sabban

Le corps et sa forme

Le pouvoir de la nourriture sur la reproduction humaine : discours diététique et différences de genre d’après l’ouvrage de Giovanni Marinello (Italie-France : xvie et xviie siècles)

The power of food on human reproduction: dietetic discourse and gender differences in the work of G. Marinello (Italy-France : XVI-XVII cent.)

Laura Prosperi

Résumé

The article aims to point out how the dietetic rules connected with each phase of reproduction involve nutritional differences between men and women. An obstetrics handbook offers textual elements for our survey : Le Medicine partenenti alle infirmità delle donne by Giovanni Marinello appeared in Venice in 1563 and soon became popular in France thanks to an adaptation by Jean Liébault.
From the great amount of information showing the strong link between food and reproduction available in the text, two basic elements have been selected : the connection between weight and fertility and the one between individual complexion and fertility. Dietetic rules meant to help conception present qualitative but chiefly quantitative differences related to gender.
In a climate of important disciplinary developments a new interest in human generation and birth supports the distribution of practical obstetrical handbooks : the dietetic discourse they promote is full of nutritional duties addressed to women. Besides diets for pregnancy, puerperium and breast-feeding, Marinello’s work also shows how the regime for fertility has to be taken into consideration. The perception of dietetic rules has been finally related to cultural and contextual elements connected with the importance of motherhood.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Medicine partenenti alle infermità delle donne, traité obstétrico-gynécologique de Giovanni Marinello, est à la fois l’outil et le point de départ de l’analyse que nous proposons ici. Ce traité, paru en 1563 à Venise, a reçu sur place un accueil mitigé. En revanche, il a connu un net succès en France grâce à la traduction et à l’adaptation de Jean Liébault, parue à Paris en 1570 et maintes fois rééditée jusqu’à la moitié du xviie siècle1.

L’analyse textuelle est donc au centre de cette étude, mais il nous a paru opportun d’exposer brièvement le parcours qui nous a conduit à utiliser spécifiquement ce document.

Notre hypothèse de départ est que le discours diététique a connu au cours de l’histoire une différenciation en fonction du genre sexuel ; autrement dit, il a existé, au moins au niveau normatif, une nourriture de la différence. La thèse soutenue ici est que le pouvoir de l’alimentation sur toute la physiologie de la reproduction a été la clé de cette discrimination alimentair...

Auteur

Institut Universitaire Européen, Florence, Italie

© Presses universitaires François-Rabelais, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540