Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un aliment sain dans un corps sain

 | 
Frédérique Audouin-Rouzeau
, 
Françoise Sabban

Vertus et méfaits des substances alimentaires

Des vertus de l’eau-de-vie à l’« excès de l’alcool » (Allemagne/Alsace, xiiie-xvie siècles)

From the praise of the « water of life » to the damnation of brandy

Katharina Simon-Muscheid

Résumé

Around the year 1500 brandy was still appreciated by scholars as a powerful medicine under the name of « water of life ». By then this effective substance became available for the first time to everybody through the activities of professional distillers. This medicine, formerly only accessible to the rich, was now considered as a cheap but also tasty remedy for the poor. Brandy became a popular beverage as a common part of diet. It was often used as a substitute for beer, also in the rituals of social drinking in the taverns. City councils such as the Rat of Nurnberg had to deal with an additional problem when artisans, journeymen, and peasants started to drink brandy in the streets. Governments tried to regulate its production, trade, and use.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

À la fin du xve siècle, la production et le commerce de l’eau-de-vie étaient établis en Allemagne, en Alsace et en d’autres pays européens. Entre la fin du xve et le début du xviie siècle, l’eau-de-vie, dont la consommation avait largement dépassé celle de son ancien usage comme médicament, était en train de devenir une boisson quotidienne1. Dès la fin du xve siècle déjà, les dangers liés à cette nouvelle boisson alcoolique2 commencèrent à préoccuper les autorités. Les premières à réagir furent les grandes villes de l’Allemagne du sud comme Nuremberg et Francfort. Au milieu du xvie siècle, dans le contexte de la propagande « antialcoolique » menée par les réformateurs afin de modifier les manières de boire, le « Reichstag » promulgua des ordonnances visant tout l’Empire3.

Ma contribution est consacrée à la transformation de l’ancienne panacée en boisson quotidienne aux effets redoutables ainsi qu’aux manières de consommer l’eau-de-vie. À la recherche des premiers buveurs ...

Auteur

Université de Berne, Suisse

© Presses universitaires François-Rabelais, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable