Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un aliment sain dans un corps sain

 | 
Frédérique Audouin-Rouzeau
, 
Françoise Sabban

Vertus et méfaits des substances alimentaires

Le pavot en Grèce ancienne : aspects alimentaires, pharmaceutiques et cultuels

The opium Poppy in Ancient Greece : food, pharmaceutical and cultic aspects

Valeria Meirano

Résumé

The paper deals with the spread and use of the opium poppy (Papaver somniferum, L.) in the ancient world, with particular reference to Greece. As we know from written sources and archaeological research, different parts of the plant -the capsule, seeds, etc.- were used for several purposes. The seeds were eaten and, as many ancient recipes prove, were used in preparing cakes and sweets. The most important part of the poppy, however, was the opium, the milky sap obtained from immature capsules. The opium was used in pharmacopoeia and medicine and was particularly appreciated for its psychoactive power. The plant was related to many gods and goddesses of the ancient Greek pantheon (Dionysos, Asklepios, Hera, Hekate, etc.). Above all, the poppy was an attribute of Demeter and probably played a role in the ritual of the Mysteries taking place in the attic sanctuary of Eleusis. Archaeological finds seem to prove that the plant was used for religious purposes in other contexts as well, like the colony of Lokroi Epizephyrioi in Magna Graecia.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la famille des Papaveraceae, le pavot (Papaver somniferum, L.)appartient au genre Papaver, dont il existe plus d’une centaine d’espèces1.

Dans le cadre de cette vaste famille, le pavot joue un rôle de premier plan en raison de ses multiples emplois dans la cuisine et la pharmacopée antiques - grecques en particulier- et de ses nombreuses implications cultuelles : il s’agit d’un végétal évocatoire et polysémique.

Bien que la plante n’ait pas toujours été identifiée par les chercheurs et que sa capsule ait été souvent confondue avec d’autres éléments botaniques – notamment la grenade –2, sa représentation est très répandue dans l’iconographie.

On retrouve le pavot dans la céramographie, sur les statuettes en terre cuite, sur les sculptures et les reliefs architecturaux. Le motif de la capsule décore les objets fonctionnels (couvercles de pyxides, d’encriers, etc.), les bijoux (épingles, chatons de bagues) et même les coins monétaires. La plante appartient au riche répertoire décorat...

Auteur

Dipartimento di Scienze Antropologiche, Archeologiche e Storico-territoriali, Università degli Studi di Torino

© Presses universitaires François-Rabelais, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540