Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Architectures au Maghreb (XIXe-XXe siècles)

 | 
Myriam Bacha

Partie I. Fabrications politiques et identitaires

Définir le patrimoine architectural

Le cas de Tripoli en Libye pendant la colonisation italienne

François Dumasy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment définir le patrimoine architectural d’une ville comme Tripoli au moment où la puissance coloniale qui l’occupe cherche elle-même à s’inventer une tradition impériale et à renouer avec un passé mythifié ? Si la question n’est pas propre à la colonisation italienne en Libye, elle est cependant rendue plus délicate par les difficultés d’accès à une documentation éparse et longtemps fermée à la recherche1. Elle renvoie aussi à un paysage historiographique essentiellement façonné par des historiens de l’architecture, eux-mêmes le plus souvent architectes de formation, dont les travaux pionniers sur l’urbanisme et l’architecture ont été longtemps les seuls à interroger la spécificité spatiale de la colonisation italienne, soulignant l’importance de la politique urbaine comme moyen de domination. Depuis quelques années cependant, ces travaux ont été alimentés et en partie renouvelés par des approches attentives aussi bien aux fluctuations des contingences locales qu’aux nuances des...

Auteur

Dumasy François, maître de conférences en histoire, Institut d’Études Politiques, Aix-en-Provence.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540