Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Architectures au Maghreb (XIXe-XXe siècles)

 | 
Myriam Bacha

Partie I. Fabrications politiques et identitaires

Références orientalistes dans les villes d’eaux d’Algérie et de Tunisie. Transfert du modèle thermal et usage de motifs patrimoniaux

Dominique Jarrassé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Algérie hivernale, revue illustrée qui se voulait l’« organe des stations hivernales et thermales de l’Algérie et de la Tunisie », contient dans son premier numéro, d’août 1896, un projet d’établissement thermal dessiné selon une esthétique qui put surprendre même ceux qui étaient au fait des dernières tendances architecturales en Afrique du Nord : les bains de Hammam Salahin, aux portes de Biskra, suivent en effet un modèle néo-mauresque encore peu répandu au Maghreb (fig. 1). La couverture même de cette revue pleine d’exotisme présente une porte au bel arc brisé outrepassé qui s’ouvre vers un puits et le désert, un marabout ou quelque borj en bordure des sables et des volutes de fumée s’échappant d’une cassolette et portant les noms enchanteurs d’Alger, Tunis et Biskra… Un condensé d’Orient est offert au lecteur, l’image, puisée surtout dans les charmes de Biskra, de l’enchantement d’une saison hivernale et de son complément thermal, puisque, selon un imaginaire bien ancré, à l’...

Auteur

Jarrassé Dominique, professeur des Universités en histoire de l’art, Université Michel de Montaigne Bordeaux III.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540