Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les écritures de la douleur dans l’épistolaire de l’Antiquité à nos jours

 | 
Patrick Laurence
, 
François Guillaumont

Chapitre II − Le corps et ses maux

La douleur de l’écriture dans les Lettres familières de Pétrarque

Véronique Abbruzzetti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] nuit et jour je lis et écris à tour de rôle, je fais alterner mes travaux pour me détendre, si bien qu’une tâche sert de repos et de soulagement pour une autre. Je ne trouve aucun autre plaisir ailleurs, aucune autre douceur de vivre : mais ce plaisir me comble et m’occupe à tel point que, si on me l’enlevait, je ne saurais où trouver travail ou repos. Les occupations croissent entre mes mains et elles se présentent l’une après l’autre sur la fin de ma vie, et si je dois dire la vérité, je suis effrayé par la masse énorme de choses à faire dans une vie si courte. Ce qui arrivera, Dieu seul le sait ; il connaît parfaitement mes désirs, et s’ils sont utiles à mon âme, il les secondera, j’espère ; en tout cas ma bonne volonté sera à elle-même sa récompense, même toute nue et dépouillée des réussites qu’elle souhaitait. Entre-temps je halète, je veille, je sue, je m’agite et lutte, et là où est plus dense la haie des obstacles, j’y porte mes pas avec plus d’entrain, stimulé et pou...

Auteur

Université Sorbonne Nouvelle Paris III

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540