Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les écritures de la douleur dans l’épistolaire de l’Antiquité à nos jours

 | 
Patrick Laurence
, 
François Guillaumont

Chapitre I − La souffrance : théories et réalités

Maladie et fléau, absence et oubli

Thèmes de la souffrance dans les lettres d’Alcuin de York

Alberto Ricciardi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ces dernières années, le sens et l’histoire des émotions ont été au centre d’une floraison d’études qui a touché presque tous les secteurs des sciences humaines1. Pour le haut Moyen Âge, c’est Barbara Rosenwein qui a proposé une approche de l’histoire des émotions dans laquelle la révision des positions historiographiques précédentes s’est conjuguée avec la tentative d’élaborer de nouveaux critères de recherche2. Selon la chercheuse, l’étude des émotions est un terrain de recherche important pour comprendre la société et la mentalité de l’homme médiéval. Afin que cela soit possible, il faut tout d’abord rejeter l’idée du Moyen Âge comme étant un âge « à l’émotivité infantile et impulsive », privé de formes de contrôle, de codification et d’expression des émotions3. Barbara Rosenwein est également critique à l’égard de la conception collective de la sensibilité et de la production artistique et littéraire de l’homme médiéval Partant d’une tendance des chercheurs à reculer dans le tem...

Auteur

CRISM - Université de Turin

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable