Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Galicie au temps des Habsbourg (1772-1918)

 | 
Jacques Le Rider
, 
Heinz Raschel

IVe partie. Représentations de la Galicie

Imaginaire et problématique des deux mondes dans La Marche de Radetzky de Joseph Roth et dans Les Désarrois de l’élève Törless de Robert Musil

Philippe Chardin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’angle de comparaison qui vient tout de suite à l’esprit dans le cas des deux écrivains auxquels sera consacrée cette communication – et qui vient en particulier à l’esprit de Soma Morgenstern, l’ami de Joseph Roth, Juif galicien venu comme lui faire ses études à l’université de Vienne en 1913, qui a présenté autour de 1930 l’un à l’autre Roth et Musil – est que l’on se trouve en présence de deux grands écrivains autrichiens dont les chefs-d’oeuvre romanesques respectifs, aux dates de parution légèrement postérieures à l’entrevue en question (ce que déplore Morgenstern qui pense que cela eût pu constituer entre eux un sujet d’échanges fructueux et un terrain d’entente1), mettront en scène, avec à la fois ironie et nostalgie, le monde d’hier, la « Cacanie », l’empire défunt des Habsbourg durant l’avant-guerre de 1914. Tel est l’angle de comparaison que j’avais moi-même privilégié dans ma thèse en incluant La Marche de Radetzky et L’Homme sans qualités au sein d’un ensemble plus larg...

Auteur

Professeur de Littérature comparée à l’Université François-Rabelais de Tours

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540