Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Galicie au temps des Habsbourg (1772-1918)

 | 
Jacques Le Rider
, 
Heinz Raschel

IIIe partie. Modernisation économique, sociale et culturelle

L’or noir contre l’étoile jaune

Mobilités particulières des Juifs de Galicie ayant investi dans le pétrole

Jérôme Segal

Note de l’auteur

Remerciements :
Claudia Erdheim, Ingo Harr et Markus Priller, pour leur aide précieuse.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sommé dès le 27 avril 1938 de déclarer tous ses biens, un Juif viennois né en Galicie en 1877 indique posséder avant tout un château à Schwadorf, localité de Basse-Autriche intégrée à la ville de Vienne au moment de l’Anschluss. La machine bureaucratique nazie étant déjà parfaitement en marche, on lui demande aussi d’inscrire le montant de ses polices d’assurance-vie, les objets en métaux précieux qu’il possède (jusqu’à ses boutons de manchette) et ses titres financiers. Parmi ses actions, il déclare posséder pour 50 000 Reichsmark d’actions de la « Steaua flüssige Brennstoffe A.G. », une société roumaine (« Steaua » signifie étoile) de combustibles liquides… Au regard des montants indiqués, la somme correspondante est de loin la plus importante. Quelle est donc l’origine de cette société et quel est son lien avec la Galicie, que la plupart des Juifs ont désertée avant la chute de l’Empire austro-hongrois ? Le pétrole de Galicie, dont on commence à mieux connaître l’histoire, a-t-il...

Auteur

Chercheur au Interdisciplinary Centre for Comparative Research in the Social Sciences (ICCR), Vienne (Autriche)

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540