Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les entreprises de biens de consommation sous l’Occupation

 | 
Sabine Effosse
, 
Marc de Ferrière Le Vayer
, 
Hervé Joly

Le secteur des produits lessiviels : ersatz et vieilles méthodes...

Ruth Navascues

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1938, selon les annuaires rétrospectifs de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le volume de production des produits savonniers et détergents s’élevait à 414 000 tonnes (t), soit une consommation par an et par habitant de 10 kilogrammes (kg) environ. En 1944, ce volume n’est plus que de 76 000 t, la consommation a été divisée par plus de cinq, soit moins de 2 kg par habitant (/hab.). La pénurie, dans ce domaine aussi a été sévère, et a duré d’ailleurs bien après la guerre, les produits savonniers resteront rationnés jusqu’en 1949 au moins1. Cinq ans après la guerre, la consommation par an et par habitant ne représente toujours que la moitié de celle de 1938 (5,3 kg/hab).

Les chiffres concernant l’approvisionnement en corps gras nécessaires à la fabrication des lessives et savons sont encore plus éloquents  une lettre circulaire2 adressée par l’Office central de répartition des produits industriels (OCRPI) aux maires de France le Ier mars 1944 dr...

Auteur

Université Paris I, Panthéon-Sorbonne

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540