Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les entreprises de biens de consommation sous l’Occupation

 | 
Sabine Effosse
, 
Marc de Ferrière Le Vayer
, 
Hervé Joly

Les entreprises d’eaux embouteillées

Nicolas Marty

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours de l’entre-deux-guerres, deux conceptions du produit « eau embouteillée » coexistent. La vision classique de l’eau en bouteille, construite à la fin du xixe siècle, revient à la considérer comme un produit thérapeutique. C’est en effet une production du monde du thermalisme, étroitement surveillée par l’État et par l’Académie de médecine. Dans l’esprit de nombreux acteurs de la branche, vendre de l’eau en bouteille correspond en réalité à « exporter » de l’eau minérale afin de faire profiter de leurs vertus les consommateurs qui ne peuvent se rendre dans les stations thermales. Cependant, certaines entreprises se sont peu à peu émancipées du discours médical, hésitant quant à la commercialisation sans complexe de l’eau en bouteille, en proposant une autre conception du produit : celle d’un produit de consommation courant1. Quelle que soit l’image véhiculée, il ne peut guère être considéré comme un produit de première nécessité, au temps des difficultés et des pénuries. Car ...

Auteur

Université de Perpignan Via Domitia, CRHiSM

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540