Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les entreprises de biens de consommation sous l’Occupation

 | 
Sabine Effosse
, 
Marc de Ferrière Le Vayer
, 
Hervé Joly

Comment gérer la pénurie de tabac ?

Alexandre Giandou et Éric Godeau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis deux ordonnances de 1674 et 1681, signées sous l’impulsion de Colbert, la France, pour lever l’impôt sur le tabac, a préféré le système de monopole, réservant exclusivement à l’Etat la vente du tabac et sa fabrication. Avec seulement deux parenthèses1, ce monopole est resté en vigueur pendant quatre siècles. Il n’a pris fin qu’en 1995 à la privatisation de la SEITA, exception faite du monopole de la vente au détail qui subsiste encore. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la culture, la fabrication et la vente du tabac sont ainsi du ressort de l’État, le tabac étant considéré comme une recette fiscale : la culture en est extrêmement réglementée ; la fabrication des produits est assurée par le Service (devenu Société ensuite) d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes (SEITA), dépendant de la Caisse autonome de gestion des bons de la Défense nationale, d’exploitation industrielle des tabacs et d’amortissement de la dette publique – depuis 1938, le personnel du SEITA e...

Auteurs

CNRS, LARHRA, Lyon

Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IDHE

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540