Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les entreprises de biens de consommation sous l’Occupation

 | 
Sabine Effosse
, 
Marc de Ferrière Le Vayer
, 
Hervé Joly

Viticulture et commerce du vin : l’exemple de la Côte bourguignonne

Christophe Lucand et Jean Vigreux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cœur d’un vaste ensemble viticole marqué par l’éclatement de zones très discontinues, des vignes de Chablis au Nord à celles plus composites du Chalonnais, du Mâçonnais et du Beaujolais au Sud, la Côte bourguignonne s’impose par son incontestable prépondérance économique régionale. Principal foyer commercial du vignoble bourguignon, la mince franche viticole s’étalant sur une cinquantaine de kilomètres le long des contreforts de Dijon jusqu’aux portes de Chalon-sur-Saône rassemble ainsi parmi les crus les plus renommés et les plus prestigieux, allant jusqu’à s’imposer comme la principale source de référence pour l’ensemble des vins fins du vignoble. Cette primauté est d’autant plus réelle que, jusqu’à la première moitié du xxe siècle, c’est le monde des négociants de la Côte-d’Or qui monopolise, à partir de ses principaux foyers de Beaune, Nuits-Saint-Georges, Meursault, Savigny et Santenay, l’essentiel de l’économie vitivinicole locale en plaçant dans son orbite une grande parti...

Auteurs

Université de Bourgogne, Dijon

Université de Franche-Comté, Besançon

© Presses universitaires François-Rabelais, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540