Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les arts de la ville dans le projet urbain

 | 
Pascal Sanson

Chapitre 4. Art de la rue et de l’espace public

Espace public, rituel et politique dans la ville arabo-musulmane1

Hamza Zeghlache et Monia Bousnina

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le présent article tourne autour de l’idée que la personne et le comportement du Bey (autorité) de Tunis sont intimement associés à la ville et à la société (par extension le royaume) pendant le déroulement des rituels publics. Cependant, l’espace urbain devient chargé d’une intensité pendant le temps mythique. Toutefois, avant même de développer la notion du rituel liée à l’espace, il serait nécessaire d’introduire des concepts qui sont eux-mêmes, issus des valeurs sociales, tels que la notion du temps, les polarités (symbioses d’oppositions), l’introversion (kitman), la logique de la transcendance ainsi que la notion de centralité omniprésente dans la conception arabo-musulmane de l’espace.

AUTOUR DE QUELQUES CONCEPTS…

En explorant le travail d’Émile Durkheim et de Marcel Mauss sur l’espace social, la ville apparaît comme le reflet du rituel et d’autres utilisations. Durkheim dans Les formes élémentaires de la vie religieuse (1912), fait du rassemblement massif, générateur d’exaltat...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable